Le premier de Nadia Coste

LePremier_Couv

Résumé :

Vaïn n’est pas mort. Pourtant, son frère l’a tué.
A-t-il ressuscité ? Pourquoi le soleil brûle-t-il sa peau ?
Pourquoi seul le sang le rassasie-t-il ?
Alors que son désir de vengeance augmente, Vaïn se convainc que la Nature l’a sauvé de la mort pour éliminer son frère et sa descendance maudite… Une traque terrible et périlleuse commence… Elle durera des siècles.
La quête du Premier Immortel depuis la fin du néolithique jusqu’au début de Rome.

Éditeur : Scrinéo

Nombre de pages : 320

Prix : 16,90€

Mon Avis :

Je ne connaissais absolument pas Nadia COSTE mais après avoir lu Le Premier, je vais suivre son actualité littéraire, désormais! Quel régal ce roman : j’ai eu un petit coup de cœur!

Pour ma part, dès le premier coup d’oeil, la couverture ne m’aurait pas donné grande envie de m’y plonger. Certes le dessin d’Aurélien POLICE intrigue mais rebute aussi : je la trouve un peu glauque. (Juste en aparté, je suis allée voir son travail sur son site web et j’ai trouvé ses autres illustrations tout simplement époustouflantes!) Heureusement que le bouche à oreille a bien fonctionné et que je suis passée au-dessus de mes préjugés!

Dans ce one shot, Nadia COSTE imagine la genèse du mythe du vampire et du loup-garou qui prend sa source à la fin du Néolithique, vers 2250 avant J.-C. Deux frères Urr (transformé en loup-garou) et Vaïn (métamorphosé en vampire), que tout oppose, s’affrontent dans une lutte fratricide, teinté de vengeance et se poursuivra avec les descendants du premier jusqu’à la fondation de Rome au VIIIème siècle avant J.-C.

Certains vont me dire : encore une énième histoire de vampires! Oui et … non! En effet, Nadia COSTE reprend tous les codes liés au genre : la pleine lune et la transformation en loup pour le loup garou ; le pieu, l’ail, l’activité nocturne, la soif de sang, etc… pour le vampire. Mais, elle les dépoussière aussi en amenant ces éléments de manière subtil et neuve, dans le récit. De plus, la période traitée est différente : dans toutes mes lectures, seule Anne Rice avait développé un roman de vampires à la période romaine tardive avec Pandora. Le roman est également très bien écrit, l’intrigue haletante et le mythe de Romulus et Rémus, amené avec subtilité. La psychologie des personnages est également bien développé : Vaïn est le personnage principal. Moralement, il ne vaut pas mieux que son frère mais il est bien difficile pour le lecteur de ne pas avoir d’empathie pour ce personnage haut en couleur! Je me suis même surprise parfois à le soutenir dans sa quête d’extermination de ses ennemis mortels.

Le seul bémol de ce roman est pour moi l’environnement historique et chronologique qui pâtit de flous et d’imprécisions. Certes, je chipote car le but de ce livre n’est pas d’en faire un roman historique précis et bien documenté mais, un roman fantastique dénué de considérations scientifiques. Néanmoins, étant passionnée d’histoire antique, cela m’a un peu gêné. Je citerai pour exemple, le dialecte de certains personnages dans la troisième partie qui ne m’a pas paru crédible avec un mélange peu naturel de latin et d’italien moderne. C’était bizarre.
Bref, pour conclure, un très bon roman Young Adult (attention toutefois à ne pas le laisser à de trop jeunes lecteurs car certains passages peuvent choquer) que je recommande vivement.

Note 5/5♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s