Sukkwan Island (BD) d’Ugo Bienvenu

B26454

Résumé :

Un père amène son fils sur un îlot désert d’Alaska pour y passer un an loin de la civilisation. Le prétexte est de resserrer les liens avec Roy, treize ans, de le confronter à la beauté du monde sauvage. Mais il se peut que le but inavoué soit tout autre. Jim, dentiste, divorcé, vie affective en ruine, traverse une sale période. Retrouver sa dignité de père aux yeux de son fils, se prouver qu’il est encore capable de faire son métier d’homme, peut-être est-ce ce qu’il vient chercher ici. Mais la dureté des conditions de vie, les pièges cachés de ce théâtre des origines où il faut tuer ce qu’on mange, les manquements de l’adulte, la lucidité du regard que l’adolescent porte sur lui, ne tardent pas à transformer le rêve de pureté à la Thoreau en cauchemar, jusqu’à l’effroyable coup de théâtre qui fait basculer l’histoire dans la terreur et la folie.

Mon Avis :

Sukkwan Island est l’adaptation en bande dessinée du roman éponyme de David Vann, qui avait reçu le Prix Médicis étranger en 2010. Cette adaptation met en scène un fils parti vivre avec son père dans un lieu très isolé au fin fond de l’Alaska, pendant un an. Sur place, les deux personnages ne chôment pas car ils doivent préparer l’hiver en se constituant une réserve importante de nourriture, de bois, etc… Mais, dans cet isolement, tout ne se passe pas comme prévu…
Lorsque l’on m’a présenté le roman de David Vann et son adaptation en bande dessinée par Ugo Bienvenu à mon Club de Lecture, j’ai tout de suite été intriguée par l’univers atypique de l’auteur. Par flemme et aussi parce que ma PAL ne désemplit pas encore assez à mon goût, j’ai opté pour la version BD. J’avoue que je suis restée dubitative. Certes, le scénario offre de nombreux rebondissements inattendus mais j’ai trouvé le décor oppressant et l’atmosphère glauque. Étant une citadine convaincue, cet isolement total m’a beaucoup pesé et au final, (peut-être, à tort!), je n’ai absolument pas accroché. Je pense que je ne poursuivrai pas l’aventure avec le roman initial, la bande dessinée m’a largement suffi.

Note 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s