Dracula, l’Intégral de Pascal Croci

Couv_96934.jpg

Quatrième de couverture :

Quand l’écrivain Bram Stoker se rend chez l’archiviste du British Museum, celui-ci lui fait une révélation terrible sur le personnage historique de Vlad Tepes, l’empaleur…..
Pascal Croci, avec une mise en couleur directe sublime, crée une atmosphère à la fois terrible et crue. Il réalise dans cette édition intégrale, comprenant de nombreux inédits, un vibrant hommage à la littérature fantastique et gothique, et au film de vampire.

Editeur : Emmanuel Proust

Nombre de pages : 160

Prix : 38.00€

Mon Avis :

Cette intégrale regroupe deux bandes dessinées de Pascal CROCI : « Le Prince valaque Vlad Tepes » est une biographie romancée du comte Dracula et le « Mythe raconté par Bram Stocker » se concentre davantage sur l’adaptation du Comte Dracula par le célèbre écrivain.

Le livre objet en lui-même, avec sa couverture violine et noire ainsi que son écriture dorée, est magnifique. Malheureusement, le prix élevé (38,00€) peut limiter l’accès à cette adaptation : je me le suis donc procuré en occasion, à moitié prix.

Les illustrations de Pascal CROCI sont toujours aussi sublimes (mention spéciale aux paysages enneigés de Transylvanie, aux paysages maritimes d’Angleterre ou au château de Dracula). Les costumes sont également très réussis. Je serai un peu plus critique en ce qui concerne les visages des personnages : certains se ressemblent trop, j’ai souvent confondu le Comte avec son frère. D’autres manquent d’originalité : le visage de la princesse Cneajna rappelle trop celui d’Elenore d’Adolphe ou d’Elizabeth Bathory. Enfin, les expressions sont souvent les mêmes.

Autant, j’ai beaucoup apprécié le premier livre, autant j’ai été plus gênée dans la lecture de l’adaptation de Bram Stocker. En effet, j’ai trouvé que le récit était décousu : par exemple, le notaire Jonathan Harker visite le cimetière d’un village abandonné en Transylvanie puis se retrouve brutalement dans une auberge alors qu’il avait perdu connaissance.

Souvent, le texte n’est pas en rapport avec les dessins et cela m’a souvent perdu. On sent que l’auteur s’est fait plaisir en dessinant de magnifiques paysages mais le décalage est trop important et j’avais du mal à visualiser les scènes.

Bref, cette intégrale reste une bande de dessinée de qualité et je la conseille aux amateurs du genre. Il me reste maintenant à découvrir l’oeuvre originale de Bram Stocker.

Note 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s