Lady Tara Cornwall de Pascal Croci

Couv_108023

Quatrième de couverture :

En 1536… Tara et Hugo ont été adoptés par Lord Cornwall. Lorsque celui-ci somme Tara de l’épouser, elle refuse. Pour son arrogance, elle sera accusée de meurtre. De complots de cour en affaires de mœurs, ce scénario à l’astuce diabolique joue sur les faux-semblants et l’ambiguïté des personnages tout en abordant quelques tabous de notre société. La mise en couleur directe reconstitue superbement les paysages tourmentés écossais.

Editeur : Emmanuel Proust

Nombre de pages : 57

Prix : 19.90€

Mon Avis :

Depuis que j’ai vu Crimson Peak de Guillermo Del Toro au cinéma, j’ai eu envie de prolonger le plaisir en découvrant d’autres histoires dans la même mouvance, à savoir les romans gothiques. Rien qu’à la lecture du synopsis, c’est plutôt bien parti!

Nous sommes au début du XVIème siècle, en Ecosse, dans le domaine de Lord Cornwall. Ce dernier a adopté les jumeaux Tara et Hugo, après la mort de leur mère. Des années plus tard, Lord Cornwall décide d’épouser Tara qui se refuse à lui et qui projette de s’enfuir avec son cousin Roman. Ce dernier sera retrouvé assassiné avec le poignard de Tara, planté dans le coeur…

J’ai beaucoup apprécié cette bande dessinée aux accents très shakespeariens : elle m’a parfois fait penser à Macbeth que je viens de terminer. Le scénario est assez bien pensé et nous réserve quelques surprises. Si j’ai globalement bien aimé les personnages, j’ai eu beaucoup plus de mal à cerner celui de Lord Cornwall, plutôt trouble. SPOILER Le fait qu’il veuille épouser sa fille et que ce mariage soit soutenu par un abbé m’a semblé bizarre. Je peux comprendre le fait qu’il veuille se débarrasser de Roman qui a des preuves compromettantes contre lui et de Tara parce qu’elle a refusé de l’épouser. Mais pourquoi n’a-t’il pas défendu Mary, son autre fille adoptive, alors qu’il aurait pu l’épouser? Pourquoi a-t-il gardé aussi les lettres de la mère des jumeaux l’accusant de l’avoir abusée? SPOILER

Quant aux dessins, je les ai trouvé plutôt agréables : j’ai particulièrement aimé les décors et les éléments architecturaux. La seule chose que j’aurais à reprocher et qui m’a un peu gêné à la lecture, est la trop grande ressemblance des visages des personnages. Beaucoup ont une figure émaciée et des yeux semblables : je peux comprendre que les jumeaux se ressemblent, rien d’anormal à cela ; néanmoins, Mary et Roman n’ont pas été faciles à dissocier au début.

Bref, hormis ces quelques écueils, j’ai beaucoup apprécié cette bande dessinée et compte maintenant poursuivre la découverte des autres oeuvres de Pascal CROCI en me lançant dans Adolphe et Elizabeth Bathory.

Note 4/5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s