Le château des étoiles, T.1 d’Alice Alex

cheteau-des-etoiles-alex-alice.jpg
Quatrième de couverture :

A la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l’espace fait d’éther, qui, utilisée comme énergie, permettrait d’explorer le ciel. 1868, Marie Dulac, scientifique qui a consacré sa vie à la recherche de l’éther, s’élève en montgolfière pour ce qui doit être le vol du succès : elle atteindra l’éther… mais personne ne pourra en attester, elle ne survivra pas au vol. Seuls son mari, également professeur, et son fils Séraphin, restent détenteurs de ses recherches et de son savoir. Un an plus tard, Séraphin et son père reçoivent une mystérieuse lettre faisant allusion au carnet de la mère de Séraphin les invitant au château du roi de Bavière. Celui-ci, fou ou visionnaire, financera les recherches sur l’éther. En parallèle, Bismark, prince de la Prusse voisine, fera tout pour placer le royaume de Bavière sous sa tutelle. Dans ce 1er tome, Séraphin, son père et leurs alliés construiront l’éthernef et commenceront à percevoir les plans de Bismark.

Editeur : Rue de Sèvres

Nombre de pages : 64

Prix : 13.50€

Mon Avis :

J’avais repéré cette bande dessinée, il y a un moment dans ma librairie grâce à sa magnifique couverture : je n’avais pu m’empêcher de parcourir les pages et de découvrir les sublimes dessins à l’aquarelle. Je m’étais donc empressée de la noter dans mon pense-bête. Puis ma bibliothèque l’ayant commandé, je l’ai réservé et pour ma part, je n’ai pas été déçue car cette bande dessinée est une pure merveille!

L’histoire commence en 1868 avec la disparition de la mère de Séraphin, une scientifique bien décidée à prouver l’existence de l’éther, source d’énergie qui se trouverait à une haute altitude de 13000 mètres. Un an plus tard, Séraphin et son père Archibald sont contactés par un mystérieux inconnu bavarois qui aurait retrouvé le journal de bord de l’exploratrice. S’ensuit une formidable aventure pour les deux protagonistes au coeur de la Bavière, jusqu’au Château de Neuschwanstein de Louis II de Bavière.

Cette bande dessinée s’inscrit dans l’uchronie bien qu’elle cotoye des personnages historiques avérés comme le Roi de Bavière Louis II ou Bismarck ; et j’ai décelé un petit côté steampunk au travers de ballons et autres ethernef, sorte de dirigeable volant à l’éther. La seule chose par laquelle j’ai été quelque peu gênée se situe au niveau du personnage de Louis II, un peu trop idéalisé à mon goût mais comme il s’agit d’une uchronie…

Le scénario est également très maitrisé : dès les premières pages, j’ai été happée littéralement par l’histoire. L’univers décrit est très riche et ne se contente pas de reprendre les éléments de la réalité historique.

Enfin, j’ai adoré les illustrations : certaines (surtout les visages des personnages) m’ont rappelé des dessins animées que je regardais étant petite comme Les Minipouss ou Clémentine. La colorisation à la manière de l’aquarelle rend les dessins très aériens et oniriques. Quant à l’architecture (mention excellente au Château de Neuschwanstein que j’ai eu la chance de découvrir en 2011) sont grandioses : j’avais l’impression d’y retourner. Les éléments rajoutés comme l’atelier au dessus du téléphérique ou le plan de l’éthernef (p.44-45) sont également très inventifs et ont forcé mon imaginaire.

Vous l’aurez compris, cette bande dessinée est un véritable coup de coeur pour moi et je compte bien attaquer le second tome très prochainement.

Note 5/5♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s