Je suis le sang de Ludovic Lamarque et Pierre Portrait

51aD-iK+FNL._SX210_.jpg

Quatrième de couverture :

Londres, 1888. Au théâtre du Lyceum, la pièce Jekyll et Hyde fascine la bonne société victorienne tandis qu’une série de meurtres est commis dans l’East End. Des prostituées sont sauvagement assassinées. Bram Stoker, écrivain et régisseur du Lyceum, voit dans ces meurtres atroces la matière pour écrire le grand roman qui lui vaudra la postérité. En visitant les lieux du crime, il rencontre Mary Kelly, une prostituée irlandaise, et l’assassin que la presse surnomme bientôt : Jack l’Éventreur.

Editeur : Les moutons électriques

Nombre de pages : 250

Prix : 19,00€

Mon Avis :

Ayant lu Dracula de Bram Stoker en début d’année et m’intéressant de près, en ce moment, à l’Angleterre victorienne, ce roman ne pouvait que me séduire. C’est la raison pour laquelle, je l’ai coché lors de la dernière Masse Critique. J’en profite d’ailleurs pour remercier Babélio et les éditions des Moutons Électriques pour cette belle découverte.

Nous sommes en 1888, à Londres : Bram Stoker est le régisseur du théâtre Le Lyceum et assiste son Directeur Henry Irving à monter la pièce Jekyll & Hyde, adaptation du fameux roman de Stevenson. Mais, lorsque le costume du rôle principal disparaît, Stoker doit rapidement trouver une solution et demande à Dragan de lui en confectionner un autre. Il se rend alors à l’atelier du mystérieux tailleur, sis dans le quartier malfamé de l’East End, théâtre macabre d’atrocités perpétués par un certain Jack l’Eventreur et dont les meurtres sonts largement relayés par la Presse.

Développer la théorie selon laquelle le Dracula de Bram Stoker aurait été inspiré des atrocités commises par Jack l’éventreur, est sacrément culotté! Je suis le sang est donc un pari certes osé mais très maîtrisé. Le style est fluide et efficace : je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.
Les différents éléments de la genèse du roman phare de Stoker sont amenés très subtilement. Je citerai ainsi pour exemple le navire russe Dmitry qui s’est échoué à Whitby : il provenait de Navra, un port de la Baltique. Stoker reprend ce nom et Navra devient Varna (anagramme de Navra), port de la Mer Noire et destination de Dracula, de retour dans son pays, dans son fameux roman. Il est ainsi très facile de suivre le cheminement de l’inspiration du romancier au travers de l’intrigue.

Enfin, Je suis le sang est un roman très bien documenté que ce soit au niveau :
– de la biographie de Bram Stoker (bien qu’il y ait eu quelques arrangements pour le besoin du roman : l’auteur a découvert le mythe du Comté Dracul par l’intermédiaire de l’orientaliste Vambéry et non du personnage fictif de Dragan) et de son roman Dracula.
– des meurtres commis par Jack l’Eventreur (que ce soit au niveau des victimes ou de la présence de personnages secondaires ayant réellement existés comme Lusk, président du WhiteChapel Vigilance Committee ou l’Inspecteur Abberline)
– des conditions de vie misérables dans le quartier malfamé de l’East End (alcoolisme, prostitution, etc…). Les descriptions et les détails ont rendus très vivants le récit et m’a permis de m’y plonger  plus facilement. Dans le bar du Britannia, j’avais le sentiment de sentir les odeurs nauséabondes de la sueur, de l’alcool, de percevoir la cacophonie ambiante ou de prendre conscience de la grande misère qui règne dans ce quartier.
– et du contexte social et politique (xénophobie, antisémitisme, contestations sociales réprimées violemment comme le Bloody Sunday de 1887, etc…).

En conclusion, Je suis le sang est un véritable coup de coeur de part son culot et son grand travail de recherche qui en font un roman vivant, maîtrisé, subtile et efficace. Bref, je le recommande vivement.

Note 5/5♥

 

Publicités

Une réflexion sur “Je suis le sang de Ludovic Lamarque et Pierre Portrait

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s