La voie des oracles (T.2) : Enoch d’Estelle Faye

voie-des-oracles-2-couv

Quatrième de couverture :

Poursuivis par les hommes d’’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…

Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.

Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel….

Editeur : Scrineo

Nombre de pages : 332

Prix : 16.90€

Mon Avis :

Dans ce second tome, nous poursuivons les aventures de Thya, Enoch, Aylus et le Faune minuscule. Ils quittent la Gaule pour une destination plus orientale : de Constantinople au royaume sassanide, ce sera dans le désert du Vide que devra s’achever leur quête. Toujours poursuivie par son frère Aedon, Thya trouvera sur sa route de nouveaux alliés et des créatures mythologiques pour le moins surprenantes.

Pour ma part, ce second opus est une plus grande réussite que le premier. En effet, les quelques écueils que j’avais reprochés précédemment ont été corrigés comme la présence d’une carte ou la rectification de l’orthographe du mot latin « limes ». L’auteur a davantage poussé ses recherches sur le contexte historique et la lecture s’en ressent : nous avons un environnement beaucoup plus crédible bien qu’encore une fois, nous avons affaire à un récit non pas historique mais fantastique.

L’écriture m’a parue également plus aboutie que dans le premier tome à tel point que des tableaux onirique et poétique se dégagent littéralement de l’intrigue et m’ont complètement emporté dans cette invitation au voyage. Je citerai pour exemple la description du jardin du palais de Samarcande, le désert de Dasht-e Kavir ou (ma scène préférée) la fête de Dionysos donnée dans une villa abandonnée, en Gaule.

Enfin, j’ai eu le sentiment aussi que le scénario était beaucoup plus maitrisé. En effet, dans le premier tome, je n’avais pas très bien compris où l’auteure voulait nous emmener avec Thya. Ce n’est pas le cas avec cette lecture. Dès les premières pages, la base est posée et nous savons quelle direction Thya va prendre. La fin est d’ailleurs une réussite car elle permet de relancer l’intrigue et m’a donné envie de poursuivre avec le troisième et dernier opus.

Note 3,5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s