The Raven (L’ombre du mal) de James McTeigue

image


Introduction :

Ayant lu récemment deux recueils de nouvelles d’Edgar Allan Poe (Histoires extraordinaires et Nouvelles histoires extraordinaires), je souhaitais découvrir le film de James McTeigue, sorti en 2012, The Raven (L’ombre du mal, en français). Le titre fait directement référence à un des poèmes de Poe, Le corbeau, publié en 1845. En aparté, il est regrettable que le choix du titre en français fasse abstraction de cette référence littéraire…

Résumé :

A Baltimore, en 1849, l’Inspecteur Fields (Luke Evans) est appelé pour élucider un crime macabre : une mère et sa fille ont été retrouvées sauvagement assassinées à leur domicile. Or, le mode opératoire du meurtrier n’est pas sans rappeler à l’Inspecteur le scénario d’une nouvelle d’Edgar Allan Poe (John Cusack) : Double Assassinat dans la Rue Morgue. Le fameux écrivain est alors convoqué par la police. D’abord suspecté, Poe devient le principal conseiller de l’Inspecteur lorsqu’un nouveau crime s’inspire du Puits et du pendule…

image

Les points faibles :

Cette partie va être rapide car je n’ai pas beaucoup décelé de points faibles. Il est vrai que le scénario avec les successions de meurtres inspirés de nouvelles de Poe, peut parfois un peu lasser. Et il existe aussi quelques invraisemblances comme la disparition d’une des protagonistes du film (elle se trouvait au bal entourée de monde dont Poe, je ne vois pas vraiment comment l’assassin aurait pu se débrouiller pour l’enlever) ou l’endroit où cette dernière est découverte (il s’agit d’un lieu relativement fréquenté donc il me paraît difficile que l’assassin ait pu œuvrer en toute discrétion). En bref, outre ces quelques écueils, le film possède surtout beaucoup de points forts.

image

Les points forts :

Bien que l’histoire soit fictive, le film est néanmoins bien documenté. En effet, grâce au jeu d’acteur de John Cusack, The Raven rend compte du caractère ambivalent d’Edgar Allan Poe. S’il était reconnu comme quelqu’un de fortement dépendant de l’alcool, souvent à cours d’argent, hâbleur, querelleur, séducteur invétéré, critique envers ses contemporains lettrés, il était également très intelligent, curieux, attachant et fantasque. J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de l’Inspecteur Fields qui est tout l’inverse de Poe : méticuleux, compétent, avisé, mesuré, distingué et charismatique. Je trouve que ce duo que tout oppose, fonctionne plutôt bien.

L’ambiance du film, sombre et glauque, illustre parfaitement la noirceur présente dans les nouvelles de Poe. Outre celles citées au-dessus, le film fait référence à de nombreuses autres créations de Poe comme Le coeur révélateur, La barrique d’Amontillado, Le masque de la mort rouge ou La vérité sur le cas de Mr Valdemar. Sans s’y méprendre le ton de ces nouvelles est particulièrement lugubre et fait appel aux plus bas instincts de l’être humain : inutile de préciser que la Mort est ultra présente au travers des thèmes du meurtre (souvent effroyable), de la torture, de la folie ou de la maladie.

Enfin, les costumes sont également magnifiques : si ceux des hommes restent relativement sobres, conformément à l’époque, ils n’en restent pas moins d’une grande élégance grâce aux tissus (velours, satin, coton, etc…) et motifs utilisés (jacquard). Ceux des femmes se distinguent au contraire par leur couleur chatoyante et ostentatoire. Je pense ainsi au public féminin de Poe lors de la récitation publique de son poème Le corbeau, au bal ou aux multiples robes d’Emily.

image.jpeg

En conclusion :

The Raven est un film policier qui aura le mérite de faire connaître l’œuvre d’Edgar Allan Poe aux néophytes ou d’illustrer certaines de ses nouvelles pour les lecteurs déjà confirmés. Pour tous, il est un film au scénario bien construit, pensé et documenté dont l’enquête se révèlera vite efficace et haletante. Pour ma part, le suspense a été maîtrisé car je ne me suis pas douté une seule minute de l’identité de l’assassin.

Note 4/5

Publicités

11 réflexions sur “The Raven (L’ombre du mal) de James McTeigue

    1. Je n’en avais pas entendu parler non plus. C’est en faisant des recherches sur Poe que je suis tombée dessus et que j’ai voulu le regarder. Du coup, j’ai bien aimé et je voulais le faire partager. Bon, en revanche, quelques scènes sont un peu difficiles. Mais, je te le conseille si tu n’es pas trop sensible.

      Aimé par 1 personne

      1. Je peux tout voir sauf Hannibal, la série. J’ai dû arrêter à la moitié de la saison 2, je supportais plus. Bien frustrée d’ailleurs car c’est une très bonne série XD

        Aimé par 1 personne

      2. Oui, je suis d’accord avec toi. J’en suis au second épisode de la saison 3. Mais, elle est un peu glauque et part parfois dans des considérations trop philosophiques. En revanche, Mads Mikkelsen est parfait dans le rôle : ce gars me fait trop peur même en vrai quand il est interviewé et qu’il passe à la TV!

        J'aime

  1. J’apprécie les nouvelles de Poe mais n’avais pas entendu parler de ce film. ou pas fait le rapprochement, comme tu le dis, le titre français éloigne de l’origine… Je vais essayer de le visionner. J’aime aussi beaucoup ce côté « reconstitution » historique : belles robes, beaux intérieurs et ambiance d’époque. Je ne devrais pas être déçue. Reste à avoir le cœur bien accroché, si je comprends bien ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s