Les Quatre de Baker Street, T.2

IMG_0432

Quatrième de couverture :

Londres, 1890. Billy, l’apprenti détective, Charlie, la petite fille grimée en garçon, et Black Tom le monte-en-l’air sont trois gamins des rues unis par une solide amitié. Accompagnés du matou Watson, ils arpentent les bas-fonds de I’East End, menant enquêtes, filatures et autres missions de confiance pour le compte d’un certain… Sherlock Holmes. Dans ce nouvel opus, nos trois héros attachants et gouailleurs se retrouvent mêlés à une ténébreuse affaire impliquant des révolutionnaires russes exilés à Londres et la police secrète du Tsar… Une nouvelle enquête passionnante où les Quatre de Baker Street vont encore devoir déjouer machinations, trahisons et mauvais coups !

Editeur : Vents d’ouest

Nombre de pages : 55

Prix : 13,90€

Mon Avis : 

J’ai découvert cette bande dessinée par l’intermédiaire des deux Babéliotes Lyoko et Davalian. Leurs avis enthousiastes m’ont donc fait sauter le pas de découvrir les trois premiers tomes de la série des Quatre de Baker Street.

Nos trois compagnons Billy, Charlie et Black Tom (et le chat Watson) partent à la rescousse de Katia Ivanovna, une jeune femme d’origine russe, dont le compagnon a été arrêté pour le meurtre d’une prostituée, dans l’East End. Le trio va devoir faire toute la lumière sur l’histoire tout en échappant à la menace de la police tsariste.

Même réflexion que pour le premier tome : le contexte historique est bien dépeint (avec les rues de l’East End encombrées, l’alcoolisme, la prostitution, l’arrivée des idées révolutionnaires de Russie qui séduisent le milieu ouvrier, l’antisémitisme, le racisme vis à vis des autres communautés comme les Irlandais, les Russes, etc…) et le trio est toujours aussi attachant. En revanche, je trouve qu’il existe quelques facilités scénaristiques qui gâchent un peu le tout : par exemple, les enfants bénéficient un peu trop souvent de l’absence de Holmes, ont acquis immédiatement la confiance de Katia malgré leur jeunesse, semblent paraître plus intelligents que les adultes grâce à leurs déductions et sont très (trop) chanceux, au point de tomber directement sur les aveux du meurtre de la prostituée… Je trouve que cela fait un peu beaucoup.

En conclusion, le Tome 2 des Quatre de Baker Street peine franchement à me convaincre. Je tenterai une dernière fois ma chance avec le troisième tome ; autrement, j’arrêterai là. A réserver donc pour les plus jeunes.

Note 2,5/5

Publicités

2 réflexions sur “Les Quatre de Baker Street, T.2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s