Le chuchoteur de Donato Carrisi

IMG_0426

Quatrième de couverture :

Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.Depuis qu’ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d’agents spéciaux ont l’impression d’être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d’un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d’appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d’enlèvement.
Dans le huis clos d’un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure…Un époustouflant thriller littéraire,inspiré de faits réels.

Editeur : Le livre de poche

Nombre de pages : 574

Prix : 7,90€

Mon Avis :

J’avais beaucoup entendu parler du Chuchoteur de Donato Carrisi de manière positive, que ce soit dans la blogosphère ou sur Babélio. Et à mon tour, j’ai voulu me faire mon idée sur ce petit pavé de 570 pages. Malheureusement, je dois bien avouer que ma lecture aura été bien mitigée.

Il est vrai que je reconnais à ce roman des qualités indéniables, notamment la fluidité du style d’écriture, une trame du récit très imaginative, des rebondissements à foison qui rendent la lecture très dynamique, des personnages attachants (Mila Vasquez et Goran Gavila) et à la psychologie bien développée, un contexte étoffé (bien que non situé : peut-être aux Etats-Unis?) et surtout des connaissances très pointues en Médecine légale. Cela m’a d’ailleurs tout de suite interpellé et je suis même allée voir le CV de notre auteur pour connaître sa carrière : forcément, avec une thèse en criminologie, les détails insufflés rendent ce roman très crédible.

Malgré tous ces point positifs, il subsiste à la fin de ma lecture comme un goût amer, une petite déception. Si j’ai dit que les rebondissements donnaient beaucoup de dynamisme au récit, certains au contraire, se sont révélés un peu trop poussifs, voire grotesques (malheureusement, je ne pourrais pas être plus précise au risque de spoiler le futur lecteur mais sachez que ces fameux rebondissements – presque risibles – se situent dans les cinquante dernières pages m’arrachant un WTF incontrôlé!). Plus sérieusement, je pense que l’auteur aurait peut-être dû trier certains évènements, au risque d’amputer au moins une bonne cinquantaine de pages son roman, mais je pense que cela lui aurait donné plus de force. Enfin, certains procédés scénaristiques m’ont laissé perplexe comme l’aide d’une voyante ou le recours à l’hypnose. Je n’ai pas trouvé cela très nécessaire…

En conclusion, Le chuchoteur s’est révélée être une lecture distrayante grâce aux connaissances de l’auteur en criminologie. Malheureusement, certains procédés scénaristiques ont alourdi le roman et l’ont décrédibilisé, ce qui est vraiment dommage. Néanmoins, je retenterai un second roman de Donato Carrisi car il possède une plume intéressante.

Note 3.5/5

Publicités

8 réflexions sur “Le chuchoteur de Donato Carrisi

  1. Ma mère l’a lu et l’a adoré, c’est une férue de polars. Pour ma part, je crois que je ne tenterais pas le coup, déjà que ce n’est pas du tout mon genre de prédilection, ton avis ressemble à ce que je pourrais tout à fait penser moi aussi… Donc je vais rester dans mes fantasy et romances lol
    Cela dit, effectivement autour de moi, je n’entends que du bien de Carrisi donc peut-être qu’un autre de ses livres te conviendra mieux 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Il est vrai que l’on entend beaucoup parler de ce roman sur internet. Personnellement, le synopsis me laisse perplexe, je n’aime généralement pas trop les histoires avec les enfants (suis-je trop sensible ?). Malgré tout j’étais intriguée par ce roman et je dois dire que ça fait du bien de lire une critique mitigée, c’est ce qui me donne envie de lire les romans généralement (oui je sais je suis bizarre). Je ne l’ai pas (encore) lu mais je comprend tout à fait que le recours à des « superstitions », hypnose ou voyance paraisse assez décalé dans le contexte…

    Aimé par 1 personne

    1. Non, je ne pense que ce soit une question de sensibilité : dès que cela touche à des enfants, tout le monde réagit comme toi. Surtout qu’apparemment le roman est inspiré de frais réels, ce qui fait froid dans le dos… Et pour en revenir aux expériences paranormales, j’ai trouvé cela complètement hors de propos car on a une enquête très cartésienne, basée sur des postulats scientifiques. J’ai trouvé cela un peu hors-sujet, je dois dire. Maintenant, je pense que le chuchoteur est tout de même un bon premier roman mais qui possède quelques défauts. Pour ma part, je vais lire le Tribunal des âmes que l’on m’a également prêté et je me ferai une seconde opinion sur l’auteur.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s