Memorex de Cindy Van Wilder

9782354883324FS

Quatrième de couverture : 

2022. Cela fait un an que la vie de Réha a basculé. Un an que sa mère est morte dans un attentat contre sa fondation, Breathe, qui promeut un art contemporain et engagé. Un an que son père, un scientifique de génie, ne quitte plus Star Island, l’île familiale. Un an qu’Aïki, son frère jumeau, son complice de toujours, s’est muré dans une indifférence qui la fait souffrir. Le jour de ce sinistre anniversaire, la famille est réunie sur l’île : c’est le moment de lever les mystères, les tabous, les rancoeurs que Réha ressasse depuis un an.
Au coeur de l’énigme : Memorex, la multinationale pharmaceutique de son père, ainsi que ses expérimentations sur la mémoire. Des expérimentations qui attisent les convoitises de personnages puissants et sans scrupules, prêts à tout pour accomplir leurs rêves les plus fous.

Editeur : Gulfstream

Nombre de pages : 406

Prix : 17,00€

Mon Avis : 

J’avais découvert Cindy Van Wilder grâce à sa trilogie des Outrepasseurs (à ce propos, le tome 4 devrait sortir le 4 mai 2017) et je l’avais rencontré lors des Grésimaginaires 2016, en avril. Ayant beaucoup apprécié le premier tome des Outrepasseurs et en attendant de découvrir le second, j’ai emprunté dans ma bibliothèque, Memorex, un One Shot, sorti au mois de mai.

Réha, issue d’un milieu privilégié, a subi un an auparavant une terrible tragédie : sa mère est morte dans un attentat avec des dizaines autres personnes. Cet évènement, au lieu de ressérer les liens avec sa famille, n’aura fait qu’au contraire, les éloigner. Son frère jumeau Aïki ne lui adresse quasiment plus la parole alors qu’ils partageaient une relation fusionnelle. Quant à son père, il ne quitte plus désormais Star Island, leur île familiale et le siège de son entreprise Memorex. Or, alors que Réha doit y revenir pour commémorer la mort de sa mère avec sa famille, elle reçoit un bien étrange e-mail qui la plonge dans l’angoisse.

Ici, point de fé(e)s, ni d’animaux fantastiques ou de plongée dans le passé médiévale. Au contraire, Memorex se déroule dans un futur proche et s’inscrit dans le style de la Science Fiction. Il s’inspire (et rend hommage) d’ailleurs à l’un des fleurons du genre, né au XIXème siècle : vous vous en doutez, j’en tairai le titre afin de laisser au futur lecteur tout le bénéfice de la découverte. Car, en effet, ce qui fait la force de ce roman, c’est le maintien du lecteur en haleine jusqu’au dénouement. Tout d’abord, chaque fin de chapitre est émaillé d’un mini cliffhanger qui nous pousse à poursuivre et d’un petit prélude qui maintient le mystère autour de l’intrigue. Après la levée du voile dans les cinquante dernières pages, je me suis dite que le dénouement était assez somme toute logique mais malgré toutes mes suppositions et théories, je n’avais rien vu venir.

Les personnages sont, quant à eux relativement bien développés même si l’on a essentiellement le point de vue de Réha. Cette jeune adolescente est d’ailleurs dépeinte de manière très crédible car il est facile pour le lecteur d’avoir de l’empathie pour elle. Elle a perdu sa mère un an plus tôt et les sentiments par lesquels elle passe sont naturels : colère, peur, tristesse, angoisse, incompréhension et solitude face à sa famille. Les autres personnages ne sont pas en reste non plus et j’ai particulièrement bien aimée Holly qui se retrouve catapultée dans cette famille détruite : si elle fait de la peine au début car Réha se montre particulièrement injuste avec elle, Holly ne lui en tiendra pas rigueur, se montrant au contraire compréhensive et même courageuse au gré des évènements. Ilse est aussi un personnage intéressant en tant que meilleure amie de Réha mais j’ai trouvé dommage qu’elle ne soit pas plus développée.

En conclusion, Mémorex ne fut pas le coup de coeur auquel je m’attendais car à chaque fois, il manque LA petite étincelle qui me ferait succomber et mettre une note de 5/5. Je garde donc espoir avec le second tome des Outrepasseurs.
Néanmoins, il s’agit d’un bon roman Young Adult grâce à son écriture fluide, à son intrigue qui maintient son lecteur en haleine, ses personnages originaux et ses thèmes de réflexion. Je pense d’ailleurs que c’est un roman qui serait intéressant à aborder au collège en le mettant en comparaison avec le fameux roman du XIXème siècle auquel je faisais référence au début.

Autre critique : La Croque Livre

Note 4/5

Publicités

11 réflexions sur “Memorex de Cindy Van Wilder

  1. L’ambiance a l’air sombre dans ce roman. Les livres qui t’arrache le 5 étoiles ne sont pas si courant et dans un sens je trouve que c’est pas plus mal, sinon nous serions vite blasés.
    IMHO, a 4 c’est déjà un excellent bouquin.

    Aimé par 1 personne

  2. Oulala, je rate des articles qui m’intéressent ça ne va plus (il faut que je passe plus de temps sur l’ordi XD). Bref, super d’avoir ton avis sur ce livre qui me fait de l’œil mais j’ai un peu peur d’être déçue donc j’ai pas encore sauté le pas. Je pense quand même tenter celui-ci avant les Outrepasseurs (ma soeur Kara n’avait pas trop accroché).
    Bises,
    Kin

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s