Cessez d’être gentil, soyez vrai! De Thomas d’Ansembourg

IMG_0620

Quatrième de couverture : 

Nous avons pris l’habitude de dissimuler ce qui se passe en nous afin d’acheter la reconnaissance, l’intégration ou un confort apparent plutôt que de nous exprimer tels que nous sommes. Nous avons appris à nous couper de nous-même pour être avec les autres. La violence au quotidien s’enclenche par cette coupure : la non-écoute de soi mène tôt ou tard au non-respect de l’autre. Cessez d’être gentil, soyez vrai ! est un seau d’eau lancé pour nous réveiller de notre inconscience.
Il y a urgence à être d’avantage conscients de notre manière de penser et d’agir. Le message de Cessez d’être gentil, soyez vrai ! est plus actuel que jamais. Pour rendre son propos encore plus accessible, l’auteur a choisi de revoir son texte et de l’agrémenter d’illustrations humoristiques. Condensée, simplifiée et plus légère, cette nouvelle édition constitue le premier pas capital pour quiconque cherche à se libérer de ses habitudes néfastes et à s’ouvrir aux concepts de la communication non-violente.

Editeur : Les éditions de l’homme

Nombre de pages : 150

Prix : 12,00€

Mon Avis :

J’ai découvert ce petit livre lors d’une formation, dans le cadre professionnelle, sur l’estime de soi et l’assertivité. Il était présent dans la bibliographie. Deux jours de formation, c’est un peu court. Pour cette raison, j’ai voulu approfondir le sujet en débutant par une version illustrée très simple d’accès d’un manuel précédent de l’auteur :

IMG_0621

En effet, la nouvelle version est née de la rencontre entre Thomas d’Ansembourg et d’Alexis Nouailhat qui était venu assister à l’une de ses conférences. Ce dernier s’était fait remarquer car il illustrait les propos du conférencier directement dans ses notes. Thomas d’Asembourg lui a donc proposé de participer à une nouvelle version de son manuel.

IMG_0622

Le manuel est organisé en trois parties :

– la première est autobiographique : Thomas d’Ansembourg explique à son lecteur son parcours et son cheminement intellectuel. Issu d’une famille de classe moyenne, catholique, il a fait des études pour devenir avocat. Mais, à trente ans, il se rend compte que sa vie manque de sens : son éducation et sa formation lui ont permis de « faire » et non « d’être ». Il décide alors de changer de vie : il s’engage dans une association pour la réinsertion de jeunes en difficulté puis fait connaissance avec le concept de la Communication Non Violente (CNV) et devient thérapeute.

IMG_0623

Il explique ainsi que son éducation familiale et catholique lui a toujours intimé que s’occuper de soi était égoïste et qu’il fallait faire plaisir à autrui tout en ravalant ses désirs et envies. Ainsi, il a acquis des « automatismes » afin d’être toujours gentil : accepter des invitations ou rendre service même s’il n’en avait pas envie. Or, arrive un moment où cette éducation atteint ses limites : les frustrations risquent de s’accumuler et un jour, c’est l’explosion (syndrôme de la cocotte-minute) ou l’implosion (dépression).

– la seconde propose d’identifier les pièges afin de sortir de cette mécanique qui nous enferme :
* j’ai appris à faire plutôt qu’à être
* l’estime de moi se trouve dans le regard des autres
* j’ai peur de la différence
* je ne sais pas dire non
* j’ai du mal à faire bon usage de mes sentiments

– enfin, la troisième propose des solutions grâce à la Communication Non Violente (CNV), à développer dans nos relations humaines. Il s’agit d’un concept créé par Marshall Rosenberg qui permet de pacifier ses relations avec les autres grâce à deux notions clé :
* l’assertivité : se positionner clairement par rapport à l’autre sans agression
* l’empathie : comprendre la position de l’autre sans démission (p. 105)

IMG_0624

Qu’ai-je pensé de ce manuel?

Tout d’abord, je me suis bien retrouvée dans le parcours de Thomas d’Ansembourg : je suis moi aussi issue de la classe moyenne, dans une famille à tradition catholique et j’ai fait des études. Lors de ma formation, je me suis rendue compte que les deux drivers dominants de mon éducation sont « sois parfait » et « fais plaisir ». Cela amène de la culpabilité en cas d’échec et en cas de refus (rendre un service, etc…) et de l’épuisement car il faut se sacrifier pour l’autre avant de penser à soi et donner toujours le meilleur de soi-même. Passée 30 ans, je désire m’affranchir de ces automatismes : certes rester « gentille » tout en étant « vrai » et me laisser la possibilité de refuser sans culpabilité.

De plus, ce manuel offre des notions qui ne sont pas évidentes pour ceux qui ne les maîtrisent pas : je pense que j’aurais été perdue si j’avais débuté par le manuel initial. La version illustrée est donc beaucoup plus légère, simple et grâce aux dessins, permet de mieux retenir ces notions. Il s’agit d’une version beaucoup plus pédagogique pour celui qui veut débuter.

Enfin, j’ai lu ce manuel une seule fois et au gré des parcours quotidiens dans les transports en commun. Vous en conviendrez, ce n’est pas vraiment idéal pour assimiler ces nouvelles notions. Il faudra donc que j’y revienne plusieurs fois. Dans tous les cas, s’il n’y avait qu’une seule chose que je retiendrai de ce manuel, c’est cette phrase :

IMG_0627

Je pense que parfois, il faut savoir lâcher prise dans notre relation aux autres (ce qui n’est pas toujours évident) mais pour ma part, cette phrase a vraiment trouvé un écho dans ma vie.

En conclusion, la version illustrée de Cessez d’être gentil, soyez vrai est un livre que je recommanderai car il est simple, pédagogique et offre une nouvelle vision à son lecteur sur sa relation à soi et aux autres.

Note 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s