L’étoile du matin de David Gemmell

IMG_0640

Quatrième de couverture : 

Je me nomme Owen Odell et je vais mourir. Mais avant ça, je voudrais vous raconter l’histoire telle qu’elle s’est réellement passée, et pas comme les gens la racontent aujourd’hui. Car j’étais barde, et c’est moi qui ai écrit la légende de Jarek Mace, celui qu’on appelait l’Etoile du Matin. J’étais à ses côtés lorsqu’il a combattu les rois vampyres et s’est dressé face à l’envahisseur angostin. Mais je n’ai jamais dit toute la vérité.
Jarek Mace n’était pas un héros. C’était un voleur et un menteur, un homme qui aurait égorgé sa propre mère pour le prix d’un bon repas. Ceci est l’histoire d’un homme. Et de sa rédemption…

Editeur : Milady

Nombre de pages : 442

Prix : 3,99€

Mon Avis : 

Lire un Gemmell, c’est comme participer à un rite de passage. Tout amateur de Fantasy connaît son nom et la (bonne) réputation de ses livres. Mais, je ne sais pas pourquoi : j’ai hésité, je me le suis gardée au chaud pour plus tard, j’ai tourné autour avec un peu d’appréhension en me posant maintes fois la question : et si, j’étais déçue? Après tout, c’était bien ce que j’avais ressenti à la lecture d’Elric le Nécromancien de Moorcock. Et puis, la chronique (plus qu’)enthousiaste de Relax67 est arrivée et j’ai basculé. Lorsque j’ai franchi enfin le seuil de la première page, c’est tout un monde de découvertes et de sensations qui s’est révélé à moi! Alors, oui! Ca y est! Je l’avoue : je suis définitivement convertie (et conquise) par Gemmell! Et là, je glisse un petit mot à Juneandcie : tu te rappelles de notre pacte? J’ai lu un Gemmell : à toi, de lire un Gabriel Katz! (Mouaaaaaaaah! Rire démoniaque!)

Ce roman est un One shot dans l’univers de Gemmell. L’histoire de l’Etoile du Matin nous est rapportée par le barde Owen Odell, arrivé au terme de sa vie. En effet, le vieil homme est fatigué de conter toujours la même version édulcorée. Il décide alors de révéler l’histoire telle qu’elle s’est réellement passée! Si l’Etoile du Matin est devenue une légende en son pays, à l’origine, elle était plus connu sous le nom de Jarek Mace, un voleur de grand chemin plutôt qu’un chevalier occupé à défendre la veuve et l’orphelin. Égoïste et menteur, séducteur invétéré et beau parleur, Jarek Mace était surtout préoccupé de remplir sa bourse d’espèces sonnantes et trébuchantes. Et pourtant, le hasard fera de lui un héros!

Vous l’aurez compris dès mon introduction : cette lecture aura été un véritable délice et un gros coup de coeur! Vous savez, ce genre de roman qui vous marque pendant un certain laps de temps et que l’on quitte à regret? Celui que l’on veut absolument faire lire à tout le monde? Ou celui que l’on garde bien précieusement dans sa bibliothèque car on sera certain d’y revenir un jour? Et bien, l’Etoile du Matin est de ceux-là!

Dès les premières pages, je me suis sentie happée par l’histoire sans pouvoir m’y détacher. Le style d’écriture, si fluide et simple à la fois, y est bien évidemment pour quelque chose mais les personnages sont croqués de telle façon que je m’y suis immédiatement attachée. L’univers est certes classique en Fantasy (inspirée de l’Histoire médiévale de l’Angleterre et de l’Ecosse dans lequel Gemmell a intégré des vampires, des trolls et des magiciens) mais l’auteur possède le don d’insuffler une telle dimension épique à son récit que j’avais le sentiment de me retrouver sur une Terra incognita. Vraiment, je ne tarirai pas d’éloges sur l’Etoile du matin car le rythme est équilibré, les rebondissements présents et les révélations distillées au compte goutte permettent de conserver un certain suspense.

En conclusion, je ne serai pas originale en affirmant que Gemmell était un véritable maître et un conteur hors pair. Mais, je viens à peine de le découvrir et je ne tiens pas à en rester là. Je compte maintenant rattraper mon retard et lire toute son oeuvre!

Note : 5/5♥

Publicités

18 réflexions sur “L’étoile du matin de David Gemmell

  1. Waouh, ca c’est de l’enthousiasme contagieux! J’ai lu les Waylander de Gemmel et j’avais adoré. Puis, après une trop grosse cure de fantasy, dont j’ai un peu abusé, je me suis détournée temporairement du genre et de l’auteur. Ta critique me confirme qu’il est largement temps de se rfaire un peu de Gemmel.
    Gemmel, c’est top!

    Aimé par 1 personne

  2. Ah oui, L’étoile du matin m’avait beaucoup plu, même si la fin me semblait un peu tirée par les cheveux ^^.

    Cela dit, étant moi aussi une grande fan de cette auteur, j’ai préféré d’autres de ses ouvrages. Du coup, si tu continues sur ta lancée, je te conseille plutôt : Légende, Waylander et, mon petit coup de coeur, Darkmoon (aussi un one shot) 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Et bien que de messages sur mon blog! Merci beaucoup! Je suis allée faire un tour sur le tien également, j’ai l’impression que l’on a pas mal de lectures en commun! Merci pour les conseils. Je vais attaquer le troisième tome de Rigante ce mois-ci, je pense.

      Aimé par 1 personne

      1. LOL, en effet, nous avons le même genre de lectures, d’où le nombre important de commentaires :p Il faut dire que, dans mon entourage, je connais peu de gens qui 1) aiment lire 2) aiment la fantasy ^^ Alors… vive les blogs ? 😉

        Ah, je pense bien avoir acheté cette série aussi. Il faudrait que je vérifie ^^ J’en achète tellement et j’ai déjà beaucoup de livres de David Gemmell, alors ^^

        Moi, je me suis lancée dans la lecture Des illusions de Sav-Loar de Manon Fargetton. Un pur régal pour l’instant 🙂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s