Source des tempêtes, T.1 de Nathalie Dau

img_0780

Quatrième de couverture : 

Je l’ai su quand j’ai vu l’enfant dans la tempête. J’ai entraperçu l’azur de sa magie étrange et intense, mon univers s’est métamorphosé. Moi qui me sentais si seul, si désespéré, j’ai découvert soudain pourquoi j’étais venu au monde : pour protéger celui qu’on m’a donné pour frère. Un frère pas tout à fait humain, pas tout à fait possible. Le protéger des autres et de lui-même : des décisions qu’il voudrait prendre afin de résoudre sa maudite Enigme.
Car ce petit est doué pour se mettre – nous mettre – en péril ! Mais j’ai la faiblesse de croire que je suis plus têtu que lui. Une nouvelle grande saga de fantasy. Les mages bleus, servants de l’Equilibre, ont été décimés, mais l’un des leurs a survécu au prix de son honneur, guidé par le besoin impérieux de transmettre la vie. Ses fils : Cerdric et Ceredawn, nés pour devenir les héros de ce voyage riche en périls, depuis les Marches jusqu’au séminaire d’Atilda.

Editeur : Les moutons électriques

Nombre de pages : 445

Prix : 19,90€

Mon Avis :

Ce roman avait été l’un des coups de coeur 2016 de mon libraire. Je l’avais donc gardé en tête, le temps de trouver un moment pour le lire. Puis, quand j’ai su que l’auteure serait présente lors d’une nouvelle Soirée Imaginaire, le 9 Mars prochain, dans ma librairie habituelle, je n’ai plus hésité. Je n’ai pas toujours le temps de le faire mais je préfère lire le roman avant de rencontrer son auteur, je trouve que cela facilite la discussion avec lui.

img_0794Difficile de résumer l’univers de Source des Tempêtes tant il est dense. Il est vrai que la couverture (sublime encore une fois! Les moutons électriques font des merveilles!) laisse entendre la présence de dragons mais la part laissée à ces créatures imaginaires n’est pas aussi importante que cela dans le récit. Sur le continent Cestre, les Mages Bleus ont été massacrés. Seul Keral Asulen a survécu mais à quel prix! Il a non seulement perdu son drac qui lui permet d’user de sa magie et il ne pourra plus avoir d’enfant. Son premier fils Cerdric est un Réfractaire, c’est-à-dire que la magie n’agit pas sur lui. Mais, pire que cela, ce dernier ne pourra pas accomplir la fameuse proprétie de l’Enigme. Or, la vie trouve toujours son chemin et Keral Asulen, contre toute attente, engendre un second fils Ceredawn avec une Rive, une créature féérique issue de la Forêt bleue. Ceredawn, dès son plus jeune âge, montre des aptitudes très développées et semble posséder un drac extrêmement puissant. Ne serait-il donc pas l’enfant de la prophétie?

Le tome 1 de Source des Tempêtes est loin du coup de coeur auquel je m’attendais. Si les deux premières parties étaient très efficaces et bien amenées, en revanche, le récit perd de sa puissance dans la troisième (environ les 150 dernières pages) à cause de trop nombreuses longueurs. Ce premier tome est dense (445 pages avec une petite police) et je pense que quelques coupes auraient été nécessaires pour rendre le récit plus sémillant.
Passé cet écueil, ce roman est indubitablement d’une grande qualité. Certes, les différents éléments qui composent l’univers sont relativement classiques dans la Littérature SFFF d’aujourd’hui comme la présence de magiciens, de dragons ou de fées mais Nathalie Dau parvient à se les approprier en lui apportant des éléments personnels. Je citerai ainsi un nouveau vocabulaire pour les repères temporels tels que la malune (pour les mois) ou l’organisation sociale comme le Bréon (sorte de comte) ou de nouveaux repères géographiques avec la présence d’une carte en début de tome. Je dois bien reconnaître également que l’immersion n’est pas évidente au début car il faut un petit temps d’adaptation mais c’est également ce qui rend l’univers aussi riche et complexe.
L’écriture est également très agréable bien qu’elle manque de fluidité, du moins, au début, le temps d’assimiler le nouveau vocabulaire.
En ce qui concerne les personnages principaux, Cerdric, malgré tous ses malheurs, ne m’a pas vraiment paru sympathique. Il est toujours en train de geindre ce qui m’a quelque peu lassé. Quant à son frère Ceredawn avec son petit côté parfait, intelligent et mature malgré son jeune âge, n’a pas attiré non plus mon empathie. Les personnages secondaires m’ont davantage plu et j’ai beaucoup apprécié la mère de Cerdric, Nerasia, sorte de Cersei Lannister machiavélique ainsi que la mentor de Ceredawn, Yspaddadora qui ne manque pas de caractère.

img_0795En conclusion, le tome 1 de Source des Tempêtes est introductif et joue son rôle, le temps d’assimiler un nouvel univers complexe mais riche. S’il comprend quelques longueurs, notamment dans la troisième partie, ce qui est un peu dommageable pour le rythme du récit, ce tome n’en reste pas moins de qualité. Son écriture est foisonnante, son intrigue pleine de ressources, les nombreux personnages notamment les secondaires ne manquent pas d’intérêt et l’on sent que l’on se situe aux prémices d’une saga qui n’a pas encore révélé tous ses secrets. J’ai donc hâte de découvrir le tome 2 qui sortira début mars et de rencontrer l’auteure.

Note 3,5/5

Autres avis : BoudiccaCelindanaeTesrathilde et Xapur

 

Advertisements

19 réflexions sur “Source des tempêtes, T.1 de Nathalie Dau

  1. Je l’ai dans ma PAL et compte bien le lire cette année. J’espèrais un gros coup de coeur et j’avoue que tu douches un peu mon enthousiaisme, d’autant que la couverture m’inspire beaucoup.
    Bon pas de là à remettre en cause ma lecture, mais mes attentes seront plus basses. Et j’éviterai d’être déçue du coup.

    Merci!

    Aimé par 2 people

    1. Oui, du coup, ce sera peut-être l’effet inverse par rapport à moi. On me l’avait dépeint comme le meilleur livre de Fantasy de l’année 2016 et en cela, j’ai été un peu déçue. Alors que si toi, tu pars avec des attentes un peu moindres, tu pourras davantage être agréablement surprise! 😉

      Aimé par 1 personne

      1. De même… J’attends notamment que le grand frère se réveille un peu et se monte un peu moins « émotif » sans quoi je doute moi aussi de poursuivre la série jusqu’au bout

        Aimé par 2 people

  2. Ta librairie elle est badass quand même, j’ai l’impression qu’il s’y passe plein de trucs !
    J’aime aussi beaucoup la couv’, après j’ai peur que l’histoire soit un peu trop dense et de m’y ennuyer un peu. Surtout si les personnages principaux ne sont pas très attachants :/
    Kin

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, elle est vraiment géniale mais plus encore ils ont un personnel très motivé et passionné, c’est cela qui fait la différence. Effectivement, si ce roman n’avait pas été aussi gros, je t’aurais dit de le tenter quand même. Mais là, il peut lasser.

      Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ce retour, il me motive pour sortir le livre du fond de ma PAL. il faut que je programme de la fantasy à lire. Il en fera parti je pense. Même si tes quelques réserves font naître des craintes. Notamment sur les longueurs et l’aspect trop introductif / descriptif du monde.

    Mais dans l’ensemble, les retours, dont le tient, sont plutôt encourageant !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s