La Présidente de François Durpaire et Farid Boudjellal

IMG_0881.GIF

Quatrième de couverture : 

Le 7 mai 2017, Marine Le Pen est élue première Présidente de la République. Elle vient de battre François Hollande de quelques dizaines de milliers de voix. C’est l’effervescence sur les plateaux télé. Editorialistes, politologues, politiciens se succèdent, incrédules. Tard dans la nuit, des partisans de la nouvelle présidente fêtent la victoire. Des affrontements éclatent sporadiquement. La Présidente est un récit graphique d’anticipation politique, concentré sur les neuf premiers mois du mandat de Marine Le Pen, étayé par une parfaite connaissance des mécanismes économiques, médiatiques et institutionnels.
Une plongée dans un futur incertain et chaotique.

Editeur : Les Arènes BD et Démopolis

Nombre de pages : 156

Prix : 20,00€

Mon Avis :

La Bibliothèque d’Aelinel n’est pas un blog politique et n’a pas vocation à l’être. Mais, je dois bien avouer avoir quelques inquiétudes pour le mois de mai 2017. Une inquiétude d’autant plus grande que les défiances à l’égard de l’Europe s’intensifient (Pour exemple, le Brexit) allant de pair avec une montée intense du populisme (comme nous l’ont démontré très récemment les élections en Autriche, Hongrie ou les Pays-Bas). Malheureusement, la France n’échappe pas à ce phénomène : ce qui était encore inimaginable, il y a encore une dizaine d’années, est en train de se produire avec la montée en puissance du Front National. Et la campagne électorale déplorable de 2017 semble n’augurer rien de bon…

IMG_0882

Dans cette bande dessinée, La Présidente, François Durpaire et Farid Boudjellal ont imaginé la France de mai 2017 avec l’élection de Marine Le Pen élue à 50,41% au second tour. En cause, un taux d’abstention record de 37,5% et un candidat faible en face. En s’appuyant scrupuleusement sur le programme électoral du Front National, les auteurs alertent le lecteur sur ce que pourrait être la première année du mandat de Marine Le Pen. Et cela n’est absolument pas rassurant : sortie de l’OTAN, sortie de l’Euro qui engendre une crise économique, musellement de la presse écrite par l’arrêt des subventions publiques, surveillance accrue des citoyens au nom de la lutte contre le terrorisme, réduction drastique de l’immigration, politique nataliste pour endiguer la baisse des flux migratoires, création d’une milice garde nationale, etc… De quoi faire froid dans le dos et réveiller nos peurs en se remémorant les dérives d’une histoire encore récente en Europe ou des récits dystopiques comme 1984 d’Orwell.

IMG_0884

Vous l’aurez peut-être remarqué mais j’ai mis La Présidente dans la catégorie de la Science Fiction. Certains me demanderont pourquoi ce choix? Parce que tout simplement cette bande dessinée relève du genre de l’Uchronie. Et le point divergent de notre histoire est l’élection de Marine Le Pen. Par rapport à notre réalité, il existe également d’autres points de dissonance car la bande dessinée a été écrite en 2015 et les auteurs ont imaginé une actualité possible de la France de 2017. Étant donné qu’ils ne possèdent pas de boule de cristal, certains évènements ne se sont donc pas déroulés comme ils l’ont prévu. Ainsi, dans le récit, François Hollande est au second tour alors même que dans la réalité, il ne s’est pas présenté aux Primaires de la Gauche tandis que Hillary Clinton est Présidente des Etats-Unis. Ils n’avaient donc pas prévu l’élection de Trump…

IMG_0885

Pour en revenir à la Bande dessinée proprement dite, les dessins en noir et blanc sont relativement simples mais il est aisé de reconnaître les personnages qui font notre actualité. Selon moi, ce choix dérive d’une volonté de montrer un avenir sombre pour la France mais également de ne pas faire diversion au détriment du message que les auteurs voudraient faire passer à leur lecteur : celui d’une mise en garde face aux dérives possibles que pourraient entraîner l’élection de Marine Le Pen au pouvoir. La Présidente, bien qu’elle soit une fiction, se veut, néanmoins, bien documentée : elle s’appuye sur les vrais propositions du FN dans le cadre de la campagne électorale. Et les auteurs analysent également les conséquences de telles mesures sur la société française. La partie sur la crise économique est un peu fastidieuse et j’avoue ne pas avoir saisi tous les tenants et aboutissants mais les séquelles seraient désastreuses. J’ai également beaucoup apprécié les parties documentées comme l’Histoire du Front National (saviez-vous que le logo du parti s’était inspiré d’un parti fasciste italien?), le retour sur la crise en Calédonie, l’histoire des portraits présidentiels, etc…

En conclusion, La Présidente est une bande dessinée qui fait froid dans le dos. Elle a pour mission d’alerter le lecteur (et futur électeur) de ce que pourrait devenir la France si le Front National l’emporte en 2017. Très bien documentée et pédagogique, elle nous livre beaucoup de connaissances et d’éclairages sur notre actualité (la vraie cette fois!). Je lirai donc le second tome sorti l’année dernière et déjà réservé dans ma bibliothèque. Reste à espérer maintenant que cette bande dessinée demeure bien dans le domaine de l’Uchronie et de la Science Fiction pour mai 2017…

Note 5/5♥

Advertisements

6 réflexions sur “La Présidente de François Durpaire et Farid Boudjellal

  1. Je serais sûrement passée à côté sans ta critique, tant la politique est présente partout aujourd’hui, et en surdoses. Mais c’est une lecture nécessaire. Je vais voir s’ils l’ont dans ma médiathèque.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s