Les Indés de l’imaginaire à la Librairie Arthaud de Grenoble, le 16 juin 2017

rencontre indé 16 juin

Coucou tout le monde,

Je vous le disais il y a quelques temps que Grenoble était une ville très dynamique en ce qui concerne le thème de l’Imaginaire : la librairie Omerveilles entièrement vouée à ce genre, les soirées littéraires à Décitre dédiées, la convention SF du mois de juillet,  le salon littéraire Grésimaginaires, le cosplay au festival Hero etc. Et cette fois, c’est au tour de la Librairie Arthaud d’organiser un évènement en conviant les Indés de l’Imaginaire, le 16 juin prochain, de 15h à 19h.

Au programme, cinq auteurs français :

Chloé Chevalier, Récits du Demi-Loup, T.1 que j’ai déjà eu la chance de rencontrer lors d’une précédente soirée Imaginaire à Décitre.

Quatrième de couverture :

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Presse Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux.
Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Mathieu Rivero, Or et nuit que j’ai rencontré également, l’année dernière à Décitre.

Quatrième de couverture :

Un village prospère dont la relique sacrée pourrit. Un chamane vieillissant, qui n’attend plus ni visions ni voyages. Un espoir de sauver son peuple de la malédiction ; un ossuaire mythique, où vont mourir les géants. Pour le trouver, de bien étranges sentiers, à la lisière de la magie et du rêve.

Eva Simonin, Enfant du Chaos, T.1

Quatrième de couverture :

À Okkia, il engendre des spectres, êtres monstrueux qui se nourrissent des humains. Les pompiers régulent la menace de leur mieux, mais ils arrivent trop tard pour sauver la famille d’Anielle. Unique rescapée, la jeune femme décide de rejoindre leur rang pour lutter à son tour contre incendies, tempêtes surnaturelles et créatures dangereuses.

Mais ses origines pèsent lourd sur ses épaules et compromettent sa place parmi les pompiers. Son existence n’est-elle qu’une nouvelle manifestation du chaos ? Anielle n’aura de pire ennemi que sa propre nature, convoitée par certains, redoutée par d’autres.

 

Laurent Poujois, La clef d’argent des contrées des rêves

Quatrième de couverture :

« Tout ce que j’ai écrit, je l’ai d’abord rêvé. »

Voici onze clés oniriques, onze histoires enchantées, magiques, fantastique, horrifiques qui vous permettront d’explorer encore plus loin, encore plus profondément les fabuleuses et dangereuses Contrées du Rêve.

Descendez les soixante-dix marches qui mènent à la caverne de la flamme, vénérez comme il se doit les deux prêtres barbus Nasht et Kaman-Thah et alors, vous entrerez dans l’un des univers de fantasy les plus originaux et les plus mystérieux de la littérature, révélé à l’origine par H. P. Lovecraft et exploré par l’alter-ego de l’écrivain, Randolph Carter dont nous publions pour la première fois les fragments de son carnet de voyage onirique.

 

Jean-Laurent Del Socorro, Royaume de vent et colères que j’ai également rencontré l’année dernière à Décitre et qui sera aussi présent lors de la 44ème Convention de Science Fiction, à Grenoble, du 13 au 16 Juillet 2017. Je suis actuellement en train de lire son dernier roman. Chronique à suivre, bientôt.

Quatrième de couverture :

Angleterre, an I. Après la Gaule, l’Empire romain entend se rendre maître de l’île de Bretagne. Pourtant la révolte gronde parmi les Celtes, avec à leur tête Boudicca, la chef du clan icène. Qui est cette reine qui va raser Londres et faire trembler l’empire des aigles jusqu’à Rome ?

À la fois amante, mère et guerrière mais avant tout femme libre au destin tragique, Boudicca est la biographie historique et onirique de celle qui incarne aujourd’hui encore la révolte.

Pour ma part, je ne serai pas disponible pour cette manifestation. Mais, je n’ai pas de regret car j’ai déjà rencontré trois des cinq auteurs lors de précédentes dédicaces. Et bien que je sois en train de lire Boudicca, j’aurais également l’occasion de rencontrer l’auteur, lors de la Convention SF du mois de Juillet.

Mais, si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas à y aller !

Publicités

6 réflexions sur “Les Indés de l’imaginaire à la Librairie Arthaud de Grenoble, le 16 juin 2017

  1. Hâte d’avoir ton avis sur Boudicca ! Tu ne peux pas être partout, mais c’est bien de nous faire partager cet événement. Bel article en tout cas. Et les couvertures sont toujours aussi sublimes je trouve !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s