Challenge Summer Short Stories of SFFF 2017

IMG_0981

Coucou tout le monde,

Cette année, j’ai décidé de participer au Troisième Challenge Summer Short Stories of SFFF initié par Xapur. Le principe est de lire le maximum de romans, nouvelles et d’anthologies dans les Littératures de l’Imaginaire de moins de 350 pages et du 21 Juin au 22 Septembre. L’idée est donc de sortir des livres coincés depuis longtemps dans ma PAL ou rangés dans mes étagères sans avoir été lus. Hier au soir, j’en ai donc sélectionné une douzaine et j’ai essayé de diversifier autant que possible mes choix que ce soit des classiques ou des sorties récentes, de la SF, de la Fantasy ou du Fantastique.

Allez, c’est parti pour un petit tour d’horizon de mon programme (cette liste n’est d’ailleurs pas figée, je me réserve le droit d’en rajouter certains au gré de mes achats récents ou d’en retirer d’autres par manque de motivation)!

Fantasy :

IMG_0982.GIF

Quatrième de couverture : La Preste Mort poursuit ses ravages et ta scission entre tes deux domaines du royaume, Véridienne et les Eponas, se creuse chaque jour davantage. Aux deux Suivantes, Lufthilde et Nersès, il revient d’oeuvrer dans l’ombre de leurs reines pour éviter te pire. Ballottées entre ta frivolité de Calvina, les luttes imprévisibles de Malvane et la colère grandissante des comtes et du peuple, l’une comme l’autre peinent à se montrer à la hauteur de la tâche.
Tandis que de vieilles querelles de jeunesse se muent peu à peu en dangereux jeux de pouvoir, à l’Est, l’Empereur tourne son regard et ses légions vers le Demi Loup. Pour Cathelle et Aldemor, la Suivante et le prince renégats, l’heure approche de sortir de l’ombre et, enfin, de prendre leur revanche.

IMG_0983.GIF

Quatrième de couverture : « Sénéchal, la ville est assiégée ! ». Telle est la phrase que l’on m’a jetée sur le coin de la goule. Depuis, tout part à vau-l’eau. Oui, tout, alors que ce siège pourrait se dérouler selon les lois de la guerre, selon la noblesse de nos rangs, selon la piété de nos âmes. Nenni. Lysimaque, la Ville aux Fleurs, fière capitale du royaume de Méronne, est encerclée et menacée par une mystérieuse armée.
Et pour le sénéchal Philippe Gardeval, ce n’est que le début des ennuis. Suite à l’empoisonnement d’un dignitaire de la cité, il découvre que l’ennemi est déjà infiltré au sein de la cour, dans leurs propres rangs ! Sous quels traits se cache le félon ? Parmi les puissants, les ambitieux et les adversaires politiques ne manquent pas ; le sénéchal devra alors faire preuve d’ingéniosité pour défendre la ville et sa vie dans ce contexte étouffant d’intrigues de palais.

IMG_0984.GIF

Quatrième de couverture : Des anciens peuples, seuls les humains ont survécu. Les paisibles Eldarins, les sages Oltors et les monstrueux Daroths ne sont plus qu’un souvenir, disparus de la surface du monde après une guerre sanglante. Mais les humains ont la mémoire courte… Mille ans plus tard, alors que quatre duchés se livrent une guerre fratricide pour s’emparer d’une perle aux pouvoirs magiques, par une nuit où la lune est plus noire que le ciel, une cité gigantesque surgit de nulle part.
Les Daroths sont de retour, et personne ne peut les arrêter. Le sort du monde repose désormais sur les épaules de quatre héros. Duvodas, le guérisseur, dernier dépositaire du savoir des Eldarins ; Karis, la belle stratège qui compte autant de victoires que d’amants ; et le jeune Tarantio, le plus dangereux spadassin à avoir foulé le sol. Car Tarantio cache en lui un être pire encore que les Daroths : Dace, le quatrième héros…

IMG_0985.GIF

Quatrième de couverture : Pour avoir dessiné encore et encore, avec un talent ensorcelant, le visage de madone d’une jeune moniale aux yeux verts, le novice Blandin est chassé du monastère de Havreval. Le jeune enlumineur entame alors sur les routes du Vieux Royaume son apprentissage auprès d’Albinello, talentueux peintre sur fresque itinérant. Blandin dépassera-t-il son obsession amoureuse? Et l’élève surpassera-t-il le maître?

IMG_0986.GIF

Quatrième de couverture : Au pied de la ville, imperturbable, coule le fleuve. La brume matinale enveloppe la cité à flanc de colline ses ruelles, ses clochers, ses immeubles entassés. Bientôt le soleil dissipera les mystères confus de l’aube. Mais pour l’heure voici Jephraim Tallow ; il s’assied sur la berge et contemple, frissonnant, l’image de son corps étrangement bâti. Quand devant lui passe le chaland d’or ; il émerge des brumes, illuminé d’une clarté surnaturelle, puis disparaît dans le silence. Dès lors Jephraim sait qu’il lui faut répondre à son appel irrésistible et descendre le fleuve. Vers des pays légendaires où règnent la guerre, la famine, la tyrannie, mais aussi l’enchantement.

Fantastique :

IMG_0987.GIF

Quatrième de couverture : Lady Trent est une narratrice pleine d’esprit, et son style bourré d’humour et de malice est sans pitié pour les imbéciles. Obsédée par les lucions, une espèce de dragons minuscules, Isabelle a été une enfant curieuse et passionnée dans une société où on n’attend des jeunes filles que de trouver un mari. Elle raconte comment, grâce à son père et son frère, elle finit par épouser un homme qui partage sa passion pour les dragons, des créatures très mal connues à l’époque de sa jeunesse.

IMG_0988.GIF

Quatrième de couverture : Prisonnier (par la volonté de Dieu) du corps d’un écrivain fraîchement suicidé et chichement membré, Moi, Lucifer, Ange Déchu, Porteur de Lumière, Prince des Ténèbres, de l’Enfer et de ce Monde, Seigneur des Mouches, Père du Mensonge, Suprême Apostat, Tentateur, Antique Serpent, Séducteur, Accusateur, Tourmenteur, Blasphémateur et, sans contestation possible, Meilleur Coup de l’Univers Visible et Invisible (demandez donc à Eve, cette petite garce), j’ai décidé – ta-daaah ! – de tout dire.
Tout ? Presque : le funk, le swing, le boogie, le rock. C’est moi qui ai inventé le rock. Si vous saviez tout ce que j’ai inventé : la sodomie, bien sûr, la fumette, l’astrologie, l’argent… Bon, on va gagner du temps : tout, absolument tout ce qui vous empêche de penser à Dieu. C’est-à-dire à peu près tout ce qui existe.

IMG_0989.JPG

Quatrième de couverture : Parce qu’ils sont des elfes, espèce rivale des hommes, Syriane et Marek sont en danger. Une organisation secrète, la Ligue, recourt à des subterfuges cruels pour anéantir leur peuple.
Pour survivre, ils décident de rejoindre leurs semblables dans un elfenmat où ils seront en sécurité. Mais les limiers, police spéciale destinée à les traquer, leur déclarent une guerre sans merci. Les elfes pourront-ils riposter? Si Marek comprend immédiatement que la situation est critique, Syriane, qui vient seulement de découvrir sa condition d’elfe, n’en a pas conscience.
Ensemble, ils vont vivre une aventure initiatique parsemée de dangers et de désillusions.

Science-Fiction :

IMG_0990.GIF

Quatrième de couverture : « J’ai toujours voulu voir un Martien, dit Michael. Où ils sont, p’pa ? Tu avais promis. – Les voilà », dit papa. Il hissa Michael sur son épaule et pointa un doigt vers le bas. Les Martiens étaient là. Timothy se mit à frissonner. Les Martiens étaient là – dans le canal – réfléchis dans l’eau. Timothy, Michael, Robert, papa et maman. Les Martiens leur retournèrent leurs regards durant un long, long moment de silence dans les rides de l’eau… « 

IMG_0991.GIF

Quatrième de couverture : Voici près d’un siècle, dans d’étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un Etat Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains sauvages dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le règne des  » Alphas « , génétiquement déterminés à être l’élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort.
Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd’hui, il nous paraît même familier…

IMG_0992.GIF

Quatrième de couverture : Rien. Quatre Bleu ne savait rien de sa vie. Il ne savait pas qu’il était un clone. Il ne savait pas qu’il était là, comme des milliers d’autres, pour fournir des organes en cas de besoin ; il ne savait pas qu’il pouvait être sacrifié à tout moment. Mais maintenant, il sait. Et ça change tout.

IMG_0993.GIF

Quatrième de couverture : Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l’abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil… Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu’aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l’ultime survivant d’une espèce désormais légendaire.

 

 

 

Publicités

15 réflexions sur “Challenge Summer Short Stories of SFFF 2017

  1. Je suis ravie de découvrir ton blog, promesse de véritables découvertes dans des genres que je connais peu ou mal. Je lance un challenge « Lectures improbables » et je vais trouver l’inspiration chez toi !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s