De fièvre et de sang de Sire Cédric

IMG_1025

Quatrième de couverture : 

Ils semblent se nourrir de sang. Leurs victimes sont retrouvées exsangues. Eva Svärta et le commandant Vauvert viennent enfin de mettre un terme aux agissements des frères Salaville. Mais les meurtres continuent, défiant toute logique. Les talents d’Eva, policière albinos dotée d’un instinct hors normes, vont la conduire aux frontières de la rationalité. Là où, à tout instant, les ténèbres menacent de s’ouvrir sous vos pieds, où votre propre reflet dans le miroir pourrait vous engloutir, où la part d’ombre qu’Eva porte en elle causera sa perte ou lui sauvera la vie…

Editeur : Pocket

Nombre de pages : 582

Prix : 7,80€

Mon Avis : 

C’est à l’occasion des Quais du Polar, en avril dernier, à Lyon que j’ai rencontré Sire Cédric. En effet, Elhyandra venait tout juste d’écrire un article sur son dernier livre et elle m’avait donné envie d’en savoir un peu plus. Ce qui m’avait attiré avant tout, c’était le mélange thriller/fantastique : autant le dire tout de suite, je n’ai pas du tout été déçue par cette première incursion dans l’univers de l’auteur.

Eva Svärta a été envoyée en renfort dans le Sud pour prêter main forte au Commandant Vauvert. Tous deux mènent l’enquête sur plusieurs disparitions inquiétantes de jeunes filles. Une piste les mène alors directement aux frères Salaville, vivant dans une ferme reculée des Pyrénées mais leur terrifiante découverte va dépasser l’entendement. En effet, plusieurs corps seront retrouvés atrocement mutilés et… exsangues!

Dès les premières pages, le ton est donné! Si j’ai été immédiatement été happée par l’action menée tambour battant, ressentant de l’empathie pour la toute première jeune fille victime des frères Salaville, force est de constater que j’ai été aussi gênée par la violence très crue du récit. L’auteur ne nous épargne aucun détail et cela peut vite s’avérer être insupportable : Âmes sensibles, s’abstenir! D’ailleurs, autant prévenir tout de suite, cela va aller en s’empirant au fil de l’intrigue. Passé cela, De fièvre et de sang a été un très bon roman : les personnages sont très intéressants notamment Eva Svärta dont le passé mystérieux intrigue et sera révélé au fur et à mesure du récit. L’enquête est haletante et sans cesse alimentée de rebondissements. Elle ne laisse donc pas le temps au lecteur de s’ennuyer sur les six cent pages.

En conclusion, De fièvre et de sang a été une excellente lecture pour moi malgré sa violence. Elle est d’ailleurs l’unique raison pour laquelle, je n’ai pas mis un 5. Je le conseille clairement mais attention toutefois aux personnes sensibles.

Note 4/5

Publicités

19 réflexions sur “De fièvre et de sang de Sire Cédric

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s