Le crime de l’Orient Express d’Agatha Christie

86E99DDA-12C0-4104-B0FF-61844FF2E47F

Quatrième de couverture :

Un train de luxe bloqué par la neige, un cadavre lardé de plusieurs coups de poignards. A Hercule Poirot de démasquer le coupable parmi les douze passagers du wagon.

Editeur : Livre de poche Jeunesse

Nombre de pages : 416

Prix : 6,30€

Date de parution : 22 Novembre 2017 pour la présente édition et le 1er Janvier 1934 pour la première édition.

Mon Avis : 

Il s’agit de mon premier roman d’Agatha Christie et je remercie NetGalley ainsi que les Editions de Poche Jeunesse pour me l’avoir fait découvrir. Je tenais absolument à lire celui-ci en premier car d’une part il s’agit d’un des romans les plus connus de l’auteure avec Mort sur le Nil et Dix Petits Nègres mais aussi parce que je voulais le lire avant de voir l’adaptation cinématographique de Kenneth Branagh sorti le 13 Décembre 2017.

Au début des années 30, le fameux détective Hercule Poirot rentre à Istanbul, après un séjour en Syrie. Souhaitant faire un peu de tourisme dans la ville turque, il en est empêché par un télégramme qui lui enjoint de revenir à Londres le plus rapidement possible. Il prend alors le premier train de l’Orient Express. Pendant la liaison Istanbul-Belgrade, il fait la connaissance d’un mystérieux Mr Ratchett qui lui demande d’assurer sa sécurité car il a reçu plusieurs menaces de mort. Hercule Poirot décline son offre trouvant cet homme bien peu affable. Or, la nuit suivante, le train est stoppé par une avalanche de neige : Mr Ratchett est alors découvert mort dans sa cabine, frappé de douze coups de couteau…

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de lire le roman avant d’aller voir le film et je suis sortie de la séance complètement dépitée. Je n’ai pas aimé le dénouement de l’histoire, le trouvant trop paresseux. Pas vraiment motivée, j’ai donc dû m’atteler à lire le roman éponyme et bien m’en a pris car j’ai beaucoup apprécié!

J’ai déjà aimé l’idée de départ : Agatha Christie s’est inspirée de deux évènements réels sans lien entre eux pour écrire son scénario. En effet, en 1929, l’Orient Express s’est bien retrouvé bloqué pendant six jours en Turquie. L’auteure, ayant pris elle-même ce train, a donc pu également ajouter une foule de détails pour rendre son récit plus authentique et cela se voit (cf l’histoire des poignées de porte dans la cabine de Mme Hubbard). Elle s’est également inspirée de l’enlèvement du fils de l’aviateur Lindberg aux Etats-Unis, qui avait beaucoup défrayé la chronique, à l’époque, en 1932. Mais, pour ne pas vous spoiler une partie de l’intrigue, j’en resterai là.

Quant au personnage d’Hercule Poirot, il est vraiment très intéressant. De par sa physionomie, les gens qui le rencontrent pour la première fois le sous-estiment : il est petit, se porte bien et possède une excentrique moustache, sa marque de fabrique. Mais, derrière cette apparence trompeuse, se cache un fin limier. S’il ne doute pas un seul instant de ses capacités, le détective apparaît vite rigoureux dans sa manière d’enquêter. La seconde partie du récit est certes un peu longue car elle met en scène les entretiens des douze personnes du wagon. Toutefois, la méthode d’Hercule Poirot avec laquelle il résout l’enquête est tout à fait remarquable : organisé, réfléchi, possédant un grand esprit de synthèse, il parvient avec une grande agilité à traquer les incohérences et à démasquer le(s) coupable(s) en un rien de temps (le temps de l’immobilisation du train, en réalité!).

En conclusion, si j’avais été déçue par le dénouement du film, la méthode employée par Hercule Poirot tout au long de son enquête dans le roman m’aura au contraire, réconcilier avec Le crime de l’Orient express. Juste une petite note aussi sur cette édition jeunesse : elle est très bien adaptée aux lecteurs débutants car elle comporte plusieurs dessins qui illustrent le propos du livre ainsi que des notes de bas de pages pour expliciter les mots difficiles.

Publicités

13 réflexions sur “Le crime de l’Orient Express d’Agatha Christie

  1. J’adore Poirot qui est on détective favori. J’aurais bien aimé lire ce livre mais j’avais vu une adaptation il y a longtemps sauf que je me souviens encore du coupable alors c’est moins amusant que lorsqu’on ne sait pas ou qu’on ne se souvient plus

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas beaucoup lu d’Agatha Chrostie, mais je suis une grande fan des adaptations avec David Suchet (j’ai même du mal à imaginer ce personnage autrement^^).
    J’ai détesté 10 petits nègres, mais je me suis réconcilié avec elle grâce à cela. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s