La Crécerelle de Patrick Moran

9782354086138FS

Quatrième de couverture :

La Crécerelle a le goût du sang. Mais qui sait pourquoi elle tue ? Pour l’argent, pour le plaisir, ou bien pour servir les puissances de l’outre-monde ? Femme du Sud dans les terres du Nord, experte des arts magiques dans une contrée qui les méprise, la Crécerelle parcourt les cités-Etats du désert, semant violence et mort sur son passage. Une question demeure… combien de temps encore pourra-t-elle supporter cette vie d’atrocités ? C’est en cherchant à se libérer de l’entité maléfique qui contrôle sa vie qu’elle va déclencher une série d’événements d’ampleur cataclysmique.
Une spirale infernale dont, cette fois, elle ne pourra pas se sortir seule.

Éditeur : Mnémos

Nombre de pages : 300

Prix : 19.00€

Date de parution : 15 Février 2018

Mon Avis :

La première chose qui m’a frappé quand j’ai vu ce roman sur la page Facebook des éditions Mnémos, c’est sa magnifique couverture dans le style Art déco, signée Qistina Khalida (vous trouverez d’ailleurs son profil Deviant’Art Ici). De plus, un synopsis plutôt alléchant me laissait présager un futur coup de cœur. Très enthousiaste, je me suis donc rendue dans ma librairie préférée pour réserver ce one-shot le jour même de sa sortie. Malheureusement, après quelques dizaines de pages, la déception a vite pointé son nez.

La Crécerelle, fille du Sud, est autant connue que redoutée. Et qui ferait appel à ses services d’assassins s’exposerait aussi à d’immenses risques. Pourtant, elle ne tue par plaisir mais par obligation car en échange d’une faveur, elle a liée sa vie à une entité qui la dépasse, exigeant toujours et encore plus de sang. Lorsqu’elle se rend dans la cité de Shaz-Narim, elle espère trouver là, dans les tréfonds de la bibliothèque, une réponse à sa libération. Et si son affranchissement provoquait l’ire de son maître?

Cela fait une bonne semaine que j’ai terminé ce roman mais j’ai un peu attendu avant de mettre des mots sur mon ressenti. Surprenant? Oui, c’est certain, ce roman l’est! Dérangeant? Également! Perturbant? Probablement! La chronique d’Alfaric a d’ailleurs déverrouillé mon esprit et j’ai pu trouver l’origine de mon malaise. En réalité, l’univers de la Crécerelle s’inspire très largement de Moorcock et de son cycle Elric dont je n’avais pas du tout aimé le premier tome. De plus, ses quelques longueurs avec des discours philosophiques un peu obscurs et ses passages surréalistes m’auront tout autant gêné. Et je me suis demandée à plusieurs occcasions où l’auteur voulait en venir exactement comme le roman Elric.

Quant à l’héroïne, difficile d’avoir de l’empathie pour elle tant elle semble dénuée de sentiments lorsqu’elle commet ses meurtres. Froide, arrogante et déterminée, c’est ainsi qu’elle apparaît de prime abord au début du roman. Puis, elle évolue et commence à attirer la sympathie du lecteur quand il découvre sa terrible histoire et la raison pour laquelle elle s’est enchaînée à l’entité de l’Outre-Monde. J’ai également beaucoup aimé le personnage de la Tétragyne qui se fera appeler par la suite Mémoire. Certes, le fait qu’elle soit bibliothécaire n’est pas anodin mais ce sont surtout son rôle de Conscience auprès de la Crécerelle et sa ténacité qui m’auront définitivement acquis à sa cause.

En conclusion, La crécerelle est un roman déroutant : s’il possède un style d’écriture agréable et maîtrisé ou des (anti-)héroïnes fortes, d’autres aspects m’ont incommodé. Je citerais ainsi la violence qui émerge de certaines scènes, le côté surréaliste et certaines longueurs dans le récit. Si je n’ai pas vraiment adhéré à ce roman, je pense en revanche, qu’il n’aura aucun mal à trouver son public.

22 réflexions sur “La Crécerelle de Patrick Moran

  1. Aïe :s Je ne l’ai pas encore lu, je voulais l’acheter la semaine prochaine, mais entre ton avis et celui d’Alfaric voilà que j’ai perdu tout mon enthousiasme. Les éléments négatifs que tu cites risquent de me rebuter aussi, et comme nous avons souvent les mêmes avis je vais finalement me passer de cette lecture. Merci pour ta critique 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai failli le prendre lors de la promo numérique mais j’ai préféré son compère Opération Sabines et je crois bien, pour l’instant que j’ai eu du nez. Merci de ton avis.

    Aimé par 1 personne

  3. Les explications du type de magie me perdaient beaucoup et ça rendait le récit super long mais une fois Mémoire avec la Crécerelle elle devenait plus intéressante à suivre et perdait de sa froideur, une lecture en demi-teinte également

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s