Tag n°20 : Les coulisses du critique

7A804EBF-625B-4D07-8756-2BB40AE2E2CD

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien et que vous passez un bel été riche en lectures. Pour ma part, je me ressource au frais en Bretagne et je vous concocterai dès mon retour pleins de jolis articles sur les lieux culturels que j’ai eu la chance de visiter. En attendant, je vais reprendre un Tag très intéressant vu chez un Chien qui montre les crocs mais ne mord pas, un lointain cousin des Korrigans, j’ai nommé le Lutin, un Troll plus sympathique que dans la Terre du Milieu et un Belge féru de bière si je me rappelle bien. Je sais que je ne voulais plus faire de Tags cette année mais voilà, il ne faut jamais dire « Fontaine, je ne boirai pas de ton eau! »

Allez, c’est parti pour la première partie du Tag!

Avis, Critique, Recension et/ou Ressenti ?

Tout comme Célindanae du Pays des Caves Troll, je pense que le mot critique  possède une connotation négative. Quant à la critique littéraire, il s’agit d’une profession bien définie avec les compétences qui vont avec et que je ne possède pas. Il est donc hors de question que je me présente comme tel. Le blog est mon passe-temps et non mon métier.
L’emploi du mot ressenti me paraît en revanche incomplet car il ne caractérise pas complètement mes chroniques. S’il est vrai qu’il m’arrive de mettre des mots sur les émotions engendrées par une lecture, j’aime aussi le travail d’analyse, de réflexion et de synthèse qu’une chronique réclame notamment pour éclairer le lecteur sur le contexte d’écriture d’un roman, ses influences, ses inspirations, sa construction, sa portée philosophique, ce qu’il dénonce, etc…
Plutôt qu’avis ou recension (c’est drôle par qu’en italien, c’est le terme recensione que j’utilise pour parler de mon blog à ma belle-famille italienne), je préfère le terme de chronique ou d’article.

Le choix du livre

Auparavant, c’étaient les personnes que je suivais sur Babélio qui me soufflaient mes futures lectures. Puis, avec la création de mon blog, il y a plus de deux ans, je me suis mise aussi à lire les chroniques de la Blogosphère. Malheureusement, cela me demandait un travail colossal et beaucoup de temps pour tout lire. Je me suis vite rendu compte que je ne pouvais pas tout mener de front : j’ai donc dû faire un choix, celui de la Blogosphère. Aujourd’hui, vous pouvez même trouver sur la colonne de droite tous les blogs que je suis et qui influencent mes choix de lecture avec le quatuor suivant en tête : Albédo, Au pays des Caves Troll, Le culte d’Apophis et le Bibliocosme.
Sinon, évidemment il y a aussi le libraire Mathieu de Décitre Grenoble qui me souffle quelques idées de prochaines lectures.

Cas particulier 

Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir bénéficier de pas mal de Services Presse que ce soit de la part de Babélio dont vous trouverez la liste ici ou directement des Maisons d’édition via l’agence d’Agnès Chalnot, . En revanche, il m’est déjà arrivé d’en refuser soit parce que le format ne me convenait pas (le fichier audio, par exemple), soit parce que le sujet ne m’intéressait pas ou soit parce que j’avais reçu beaucoup de SP en même temps. Lorsque je reçois le livre, j’aime « livrer » ma chronique dans le mois qui suit, ce laps de temps me paraissant tout à fait raisonnable. Après quelque soit le ressenti que j’ai eu sur le livre envoyé, je le donne et je me sens tout à fait libre de le faire. Si au contraire, je me sens contrainte, je préfère refuser le SP  mais jusqu’à présent, cela ne m’est jamais arrivé.

Mettre ou ne pas mettre la quatrième de couverture ?

Ça, c’est une question que je me suis posée maintes fois. J’ai vu que Celindanae l’avait mise à la fin de chacune de ses chroniques, ce qui me semble être une bonne idée. En effet, il arrive parfois que certaines quatrièmes de couverture en disent un peu trop. Du coup, je le signale dès le début en gras et en rouge et je recommande au lecteur de ne lire que mon résumé « maison ». Pour le moment, je maintiens le synopsis en début de chronique mais cela risque d’évoluer, je pense.

Prise de note

Et bien, il n’y en a aucune car je garde tout en mémoire! C’est la raison pour laquelle, j’essaye d’écrire mes articles peu de temps après avoir lu le livre (au maximum, une semaine après). Cela me permet d’avoir plus de spontanéité dans ce que j’écris.

Rédaction

Chaque article me prend environ deux heures de rédaction mais le travail se fait bien en amont. Déjà, au cours de ma lecture, j’essaye de retenir les axes de réflexion  que je voudrais mettre en valeur dans ma chronique. Puis, avant la rédaction (en général, la veille), je fais quelques recherches sur l’auteur, le contexte du roman, parfois je lis quelques autres chroniques de blog mais pas trop car je ne veux ni me laisser influencer, ni plagier le travail des autres. Ensuite, j’écris tout d’un bloc ce que j’avais en tête et je relis environ trois à cinq fois avant la publication. En général, je reviens modifier mon article quelques heures plus tard pour corriger une ou deux fautes qui m’auraient échappé ou changer une phrase peu explicite.

Serré ou plutôt long ?

Au tout début, mes articles étaient très courts (juste un paragraphe ou deux) car je ne livrais que mon ressenti sur le livre. Puis, j’ai affiné mon propre « modèle » de chronique en rédigeant une introduction, un résumé « maison », le développement et la conclusion. Je sais, c’est un peu scolaire mais cette manière de travailler non seulement me rassure étant donné que je ne prends aucune note, mais cela me donne aussi un fil conducteur. Aujourd’hui, la longueur moyenne de mes chroniques est de 800 à 1000 mots chacune environ. Et oui, on est loin du travail colossal d’un certain Dieu égyptien! 😉

Divulgâcher, moi ! Jamais

Ah non! C’est une règle d’or sur mon blog! Je déteste que l’on me spoile alors je ne le fais pas aux autres! Au pire, si cela doit vraiment m’arriver, je mets un gros Alerte spoiler en gras et rouge pour que le lecteur soit prévenu.

Citation

J’essaye d’en mettre aussi souvent que possible car une envie de lire un roman peut se déclencher juste avec une citation. Mais, comme je fonctionne de mémoire et bien, il arrive parfois que j’oublie le numéro de page où se trouvait la citation!

Tager ses billets

Je n’ai pas du tout l’habitude de le faire. Du coup, je compte (et j’espère!) que l’arborescence de mon blog aide le lecteur à s’y retrouver!

Noter ses lectures

Effectivement, je le faisais au début de mon blog car je suivais le même modèle que Babélio. Puis, c’est un post sur Facebook d’Adrien Tomas, l’année dernière qui m’a dissuadé de continuer. Après, je pense que mes chroniques sont suffisamment explicites pour que le lecteur sache vraiment ce que j’ai pensé d’un roman!

Les affiliations

Je n’en possède pas. Il est vrai que je parle parfois de Décitre Grenoble sur mon blog mais c’est uniquement parce que je fréquente beaucoup cette librairie et que cette dernière propose également trois à quatre soirées dédicaces sympathiques par an, dans les Littératures de  l’Imaginaire. Maintenant, chacun fait comme il veut et je ne juge absolument pas les blogs qui possèdent une affiliation.

La reconnaissance

Comme l’ont dit Lutin82 et Celindanae, la reconnaissance se fait au niveau des lecteurs! Un blog qui écrit dans son coin, c’est sympa mais lorsque il se développe en réseau, c’est encore mieux! Et cela se concrétise par une vue pour un simple passage à un « j’aime » qui donne l’envie de continuer, un commentaire qui fait chaud au coeur et la cerise sur le gâteau : le déclenchement d’une envie de lire ledit roman! Donc, un grand merci à vous!

9C42641D-242C-422D-B663-1088F22F09E5

Voilà, j’espère que cette première partie du Tag vous aura plu. Je pense faire la seconde partie d’ici la fin du mois d’août. Je ne tague personne mais si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à le reprendre! Passez un bon mois d’août et à très bientôt!

Publicités
Posté dans TAG

18 réflexions sur “Tag n°20 : Les coulisses du critique

  1. Amusant ce tag, il y a autant de réponses que de blogueurs et même si l’on va à peu près tous dans le même sens, chacun à ses petites particularités.

    Et on attend la partie 2 du Tag… 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je suis entièrement d’accord avec tes propos. Personnellement, je ne sais jamais noter mes lectures.
    Pour le résumé, ça dépend où on va le chercher. J’ai eu le cas un livre. Sur decitre, le résumé était méga spoilant alors que celui de la maison d’édition était comme il faut.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis très honoré de faire partie de tes blogs de référence, merci beaucoup 🙂

    Sinon, pour avoir vu passer ce tag chez pas mal de personnes, je reste très surpris par le nombre élevé de personnes qui ne prennent pas de notes durant leur lecture. Personnellement, c’est en moyenne 6 rectos (A5) de notes par roman. En gros, j’utilise 2-3 cahiers A5 de 160 pages par an.

    Aimé par 1 personne

  4. Il est sympa ce tag, ça permet de mieux cerner l’identité du blog, et je constate qu’on a les mêmes réflexes 🙂 Et je suis flattée aussi que tu t’approvisionnes en lisant le Bibliocosme ^^ (tes articles ont aussi largement contribué à augmenter ma PAL ^^)

    Aimé par 2 personnes

  5. Des réponses au TAg qui collent parfaitement à la personnalité qui se dégage de tes articles ou chroniques ( 😉 ). Chaleureuse comme toujours! Je ne suis pas surprise par ta manière de procéder, et j’aime beaucoup tes retours de lectures et les autres billets sur tes voyages, librairies,…

    Aimé par 1 personne

  6. Voilà une mise à nue très complète.
    Beaucoup de différences dans les réponses sur a partie Avis, Critique, Recension et/ou Ressenti. Et assez étonnamment, dans toutes les réponses que j’ai lu, chaque blogueur classé ses chroniques comme je le ressentais.
    Bravo pour ta mémoire. Pour ma part, il faudrait comme toi que je prenne le temps de relire plusieurs fois mes billets avant de les publier. Mais la seule fois où je les fais, je n’ai pas publié, le trouvant nul. Une fois en ligne, difficile de l’enlever !
    Merci d’avoir joué le jeu, et j’attends donc l’épisode 2.

    Aimé par 1 personne

  7. Des réponses intelligentes et bien argumentées, un peu comme l’ensemble de tes critiques et articles. Des réponses à ton image qui me font kiffer venir sur ton Blog (pas aussi souvent que je le voudrais mais c’est toujours un plaisir de te lire).
    J’avoue je suis assez impressionné par ta mémoire. Parfois les noms des personnages ou des lieux sont si « exotiques » que je ne me rappelle même plus à la fin de la lecture -_- » Et pour retrouver les pages pour citations, alors là…chapeau.
    Moi j’essaie de m’occuper de la deuxième partie du TAG avant la fin du mois 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Je vous rejoins entièrement sur ce fameux ressenti négatif du mot critique avec Célindanaé, certainement un vieux trauma de l’école lol
    Je mets une note sur livraddict car il le demande mais après comme c’est juste mon avis je ne le fais jamais dans une chronique ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s