Les châteaux de la Loire (3-4 Août 2018) : 2ème partie

dig
Manoir du Clos-Lucé vu des jardins

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien et que vous avez passé un été riche en découvertes. Aujourd’hui, comme promis, je reviens pour la seconde partie dédiée aux Châteaux de la Loire et je vais m’attarder sur le manoir du Clos-Lucé, visité le 4 Août 2018.

Je tenais particulièrement à le voir car Léonard de Vinci y avait passé les trois dernières années de sa vie et s’était éteint en 1519. En effet, en 2016, j’avais été visité la ville de Vinci en Toscane où l’artiste était né : la boucle est désormais bouclée!

Comme dans mon dernier Article, je me suis basée sur les fascicules distribués à l’entrée de chaque château, un beau livre sur les Châteaux de la Loire aux éditions Atlas (les photographies sont belles mais le texte possède beaucoup d’approximations) et l’ouvrage Les châteaux de la Loire de Jean des Cars (très synthétique et bien fait mais il lui manque des photographies et des plans des bâtiments).

F2873B23-6A2B-4889-8A1E-1B381763671B

Allez, c’est parti pour la seconde partie de la visite!

dig
Manoir du Clos-Lucé vu de la terrasse du Château d’Amboise

Il se trouve dans la ville d’Amboise, non loin du Palais Royal du même nom. L’entrée n’est pas donnée (comptez 15,50€ pour un adulte) mais lorsque l’on voit par la suite la surface à gérer, on peut comprendre les coûts qu’un tel entretien puisse engendrer.

A l’origine, il s’agit d’un manoir nommé le « Cloux » (un terrain cultivé entouré de haies, de jardins, de fossés, parfois de vignes selon Les châteaux de la Loire de Jean des Cars) devenu par la suite le « Clos ». Ce manoir est surtout connu pour avoir été la dernière résidence de Léonard de Vinci de 1516 à 1519, invité par François 1er (Roi de France de 1515 à 1547) à séjourner en France. L’artiste et ingénieur italien s’était alors vu attribué mille écus par an pour poursuivre ses recherches. Et une amitié mêlée de curiosité intellectuelle et de lien filial est née entre les deux hommes.

F161A4A2-39ED-4D4A-AD9D-9C79089E9EC6.jpeg

 

davNous avons débuté notre visite par l’intérieur du château et les deux pièces qui m’ont particulièrement plue sont sa chambre et son atelier de travail. En ce qui concerne sa chambre, au premier étage, Léonard de Vinci serait décédé dans cette pièce. Il existe une légende tenace selon laquelle François Ier aurait assisté à la mort de l’artiste. Il est d’ailleurs possible de voir une copie du fameux tableau d’Ingres sur la gauche du lit figurant cette scène. Malheureusement, elle n’est que fiction! En effet, ce jour du 2 Mai 1519, le Roi de France assistait au baptême de son fils (le futur Henri II), à St Germain en Laye.

Quant au fameux atelier, il se trouvait au rez-de-chaussée. Évidemment, on ne sait pas vraiment comment il était aménagé mais on peut se douter qu’il devait ressembler à un immense fatras d’objets dont le vieil homme se servait pour ses recherches. Les propriétaires actuels ont fait le choix de le représenter à la manière d’un cabinet des curiosités façon XIXème siècle, pourquoi pas?

Atelier de Léonard de Vinci au rez-de-chaussée du manoir

Si aujourd’hui, Léonard de Vinci est surtout connu pour ses travaux de peinture (il avait d’ailleurs rapporté trois tableaux d’Italie : la Joconde, la Vierge à l’enfant avec Sainte Anne et le Saint Jean-Baptiste du désert acquis par François Ier après sa mort en 1519), il en était autrement à l’époque. En effet, lorsqu’il séjournait encore en Italie, il s’était mis au service de plusieurs hommes importants pour des compétences plus spécifiques en ingéniérie. Ses dessins ont d’ailleurs été consignés dans des Carnets. Ainsi, Léonard avait imaginé des machines de guerre pour Ludovic le More (ancêtre de la mitraillette, char de guerre, etc…), rencontrer Cesare Borgia pour le conseiller en poliorcétique (l’art d’assiéger une ville), prévu le détournement de l’Arno au profit de la ville de Florence contre Pise, dessiner les plans d’un pont pour Constantinople, etc…

Char d’assaut

Char de guerre

« Mitraillette »

Dans le sous-sol du manoir, le visiteur peut d’ailleurs contempler des maquettes tirées des dessins de ses Carnets. Et dans le jardin, certaines machines ont même été reproduites à taille réelle : elle peuvent même être manipulées pour comprendre leur fonctionnement.

Hélice considérée par certains comme l’ancêtre de l’hélicoptère

Sa connaissance était fondée sur l’observation, pratique révolutionnaire à l’époque puisque l’on considérait que les textes des Anciens faisaient foi. Or, Léonard de Vinci ne connaissait ni le latin, ni le grec et n’avait jamais étudié à l’université. Il était complètement autodidacte. Un de ses grands rêves était de pouvoir voler : il a ainsi imaginé des prototypes basés sur l’observation de l’anatomie des ailes d’oiseaux et de chauve-souris. Ces machines n’étaient évidemment par encore viables à l’époque à cause des matériaux utilisés mais son rêve se concrétisera quatre siècles plus tard avec l’invention de l’aviation. Une exposition dans le jardin était d’ailleurs consacrée à ce sujet.

Prototype d’une machine volante basée sur l’anatomie des ailes d’oiseaux

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu et l’on se retrouve très prochaine pour une dernière visite des Châteaux de la Loire : Amboise!

A bientôt!

5583AB5F-C51E-4FDD-82B1-704550FB5A8C.jpeg
Copie du tableau Léda et le cygne aujourd’hui disparu

 

Publicités

8 réflexions sur “Les châteaux de la Loire (3-4 Août 2018) : 2ème partie

  1. Je vais bientôt faire une semaine à vélo dans la Loire pour visiter les châteaux, et bien figure-toi que tu m’en as fait découvrir un et convaincue d’aller le visiter ! Je vais aussi voir Chenonceau et Amboise, donc c’est génial d’avoir un avis et des recommendations grâce à ton blog 😀
    Camille

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s