Dans ma PAL, Avril 2019

D757348C-44A7-4A81-8600-54D71E508651

Coucou tout le monde,

Comme promis hier, je vous retrouve pour notre petit rendez-vous mensuel : mon programme de lecture pour le mois d’avril. Pour une fois, ma PAL sera estampillée en majorité en Histoire mais je n’oublie pas pour autant mon amour pour les Littératures de l’Imaginaire car certains livres sont transversaux!

Allez, c’est parti!

B9C733AA-FA73-4618-8C52-89D7DAF8D773
Le songe d’une nuit d’octobre
 de Roger Zelazny, aux éditions Hélios – ActuSF. Service presse.

Quatrième de couverture :

Octobre. Dans 31 jours, le portail s’ouvrira et les Grands Anciens déferleront sur le monde

Dracula, Sherlock Holmes, Raspoutine, le docteur Frankenstein… Ils seront tous là. Mais feront-ils partie des ouvreurs avides de pouvoir, ou seront-ils des fermeurs qui s’opposeront aux horreurs indicibles ?

Les familiers de ces personnages seront eux aussi impliqués dans cette murder party ésotérique riche en rebondissements. Tout particulièrement Snuff, un chien dont le maître, Jack, aime se promener la nuit dans Londres avec son grand couteau…

Le Jeu va commencer.

Quel sera votre camp ?

006018949

La malédiction des Médicis, T. 2 Les Lys de sang de Patrick Pesnot, aux éditions Archipoche. Service Presse

Quatrième de couverture :  

Grandeur et décadence des princes florentins 1512. Les Médicis ont été chassés de Florence. L’héritier de la famille, Cosimo, est élevé par sa mère loin de la ville pour le protéger du pape Clément VII. Lorsque Alessandro de Médicis, duc de Florence et fils du pape, est assassiné par son cousin Lorenzaccio, le jeune Cosimo, âgé de dix-sept ans, est porté au pouvoir par les républicains. Bientôt, cet adolescent ombrageux part à la conquête de Florence et se joue des personnages les plus puissants de la cité.
C’est le début d’un long règne. Cosimo Ier, duc puis grand-duc de Toscane, poursuit l’oeuvre de Laurent le Magnifique. La cité du Lys est alors au faîte de la gloire et de la prospérité. Grand lecteur de Machiavel – Le Prince semble avoir été écrit pour lui -, esprit cruel et calculateur, ce tyran n’échappe pourtant pas à la malédiction des Médicis qui touche en particulier ses enfants et les amours de sa vie.
Tout ce sang versé finira-t-il par lui être fatal ?
006054858

La malédiction des Médicis, T. 3 L’ange de miséricorde de Patrick Pesnot, aux éditions Archipoche. Service Presse

Quatrième de couverture :  

1688 : naïve, pure et pieuse, Violante-Béatrice de Bavière arrive à Florence à l’âge de seize ans pour épouser Ferdinand de Médicis, le mari qu’on lui a choisi. Malgré l’amour que lui porte sa femme, Ferdinand retourne à sa vie de débauche, le mariage à peine célébré. Violante se rapproche alors de son beau-frère Jean-Gaston, jeune homme doux et introverti auquel elle peut se confier. Leur attirance est réciproque, mais ambiguë.
Marié sur ordre à une fruste princesse allemande, le jeune homme part pour la Bohême. Il revient à Florence quelques années plus tard, sans avoir vaincu ses démons, tandis que son frère, rongé par le mal français, se réfugie auprès de Violante. Le grand-duc Cosme III, austère et dévot, désespère de voir un jour la descendance de ses fils assurée. Egalement mal aimés, Violante et Jean-Gaston forment un étrange couple.
Grâce à eux, Florence, débarrassée des prêtres qui la tyrannisaient, retrouvera un peu de sa splendeur passée.

41sylugs9-L._SX323_BO1,204,203,200_

D-Day : Les soldats du débarquement de Giles Milton des éditions Noir sur Blanc. Service Presse

Quatrième de couverture :

Soixante-quinze ans ont passé depuis le jour du débarquement de Normandie. Ce petit matin de juin, la plus grande invasion par la mer jamais organisée dans l’Histoire allait s’avérer cruciale dans le dénouement de la Deuxième Guerre mondiale. La bataille, aux dimensions épiques, impliqua 156 000 hommes, 7 000 bateaux et 20 000 véhicules blindés. Les événements du 6 juin 1944 furent menés par des individus héroïques, qui combattirent jusqu’à ce que les défenses allemandes soient détruites.
C’est l’histoire de ces hommes (alliés, allemands, français) qui est racontée ici. Pour évoquer les événements du D-Day, Giles Milton rapporte les récits des survivants : le jeune conscrit allié, le défenseur d’élite allemand, le résistant français. Depuis les stratèges du QG jusqu’aux soldats de la Wehrmacht dans les bunkers, D-Day : Les soldats du débarquement évoque avec force la terreur absolue de ceux qui étaient pris au piège de la ligne de front de l’Opération Overlord.

 

F01F4C46-D325-4B85-BF52-A22EBB7B6A91

Le livre perdu de Léonard de Vinci de Francesco Fioretti, chez HC Editions. Service Presse

Quatrième de couverture :

Milan, 1496. Léonard de Vinci attend avec impatience de rencontrer le frère Luca Pacioli, célèbre mathématicien dont il espère apprendre beaucoup. Pour Léonard, qui s’intéresse depuis toujours à toutes les formes du savoir, les mathématiques, dont l’étude ne lui a pas été possible, représentent la science souveraine.
Mais suite à l’assassinat d’un moine et au vol d’anciens textes byzantins qui sont d’un intérêt inestimable pour les mathématiques, les deux hommes voient leurs projets perturbés. De Milan à Venise, de Florence à Urbino, à travers une Italie où s’achève l’époque pacifique de Laurent de Médicis et des Sforza, ils se lancent sur les traces de l’assassin et des textes volés.

41nG9-OjVmL._SX303_BO1,204,203,200_

Terreur de Dan Simmons

Quatrième de couverture :

Le 19 mai 1845, le HMS Erebus et le HMS Terror quittent l’Angleterre sous les vivats de la foule. Avec ces navires, le vénérable sir John Franklin entend enfin percer le mythique passage du Nord-Ouest. Mais à l’enthousiasme succèdent bientôt la désillusion, puis le drame. Mal préparée, équipée et dirigée, l’expédition se retrouve prisonnière des glaces et de la nuit polaire. La mort frappe. La maladie se répand. La faim, la mutinerie et la folie couvent. Et rôde une mystérieuse et terrifiante créature, incarnation des peurs ancestrales de l’homme face aux éléments. Le 19 mai 1845, cent vingt-neuf hommes partaient pour un voyage au bout de l’enfer blanc. Combien en reviendront vivants?

 

Pour ce mois-ci, je pars sur une PAL réduite de six livres (au lieu de huit) car trois lectures seront particulièrement denses (D-Day : les soldats du débarquement, Le livre perdu de Léonard de Vinci et Terreur).

Et surtout, je fais un clin d’œil au Lutin et à Apo : j’intègre enfin un Dan Simmons dans ma PAL!!!

4d4e92ab

Je vous souhaite un bon mois de lecture et à très bientôt!

 

Publicités

5 réflexions sur “Dans ma PAL, Avril 2019

      1. Oui je pense qu’il vaut mieux lire le livre d’abord 🙂 La série est pas mal mais elle ne fait pas ressortir autant l’angoisse du roman.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s