Dans ma PAL : Juillet 2019

D757348C-44A7-4A81-8600-54D71E508651

Coucou tout le monde,

comme promis hier, je vous retrouve pour mon tour de PAL du mois de Juillet! Étant donné que je n’ai pas pu finir mon programme du mois de Juin, certains livres se trouvent forcément décalés. Mais, je compte sur la dernière semaine de ce mois pour bien avancer et récupérer mon retard.

Allez, c’est parti!

 

F9438EF4-49B7-4A6A-9A43-84179D922C94

Poumon vert de Ian R. Macleod dans la collection Heure Lumière du Bélial.

Quatrième de couverture : 

Lors de sa douzième année standard, pendant la saison des Pluies Douces habarienne, Jalila quitte les hautes plaines de Tabuthal. Un voyage sans retour — le premier. Elle et ses trois mères s’installent à Al Janb, une ville côtière bien différente des terres hautes qui ont vu grandir la jeune fille. Jalila doute du bien-fondé de son déménagement. Ici, tout est étrange. Il y a d’abord ces vaisseaux, qui percent le ciel tels des missiles.
Et puis ces créatures d’outre-monde inquiétantes, qu’on rencontre parfois dans les rues bondées. Et enfin, surtout, la plus étrange des choses étranges, cet homme croisé par le plus pur des hasards — oui, un… mâle. Une révélation qui ne signifie qu’une chose : Jalila va devoir grandir, et vite ; jusqu’à percer à jour le plus extraordinaire secret des Dix Mille et Un Mondes…

42B66AF0-EAB8-4494-AFC2-DF66EF1E4ED1

Noces d’écailles d’Anthelme Hauchecorne et Loïc Canavaggia, chez le Chat noir.

Quatrième de couverture : 

Octobre 1345, Comté de Bourgogne.
Fuyant la colère du baron, Aymeric Jodelet, peintre et coureur de jupons, doit s’exiler de son village. L’artiste trouve refuge dans la forêt voisine, au mépris des superstitions. Selon les paysans, un monstre y rôderait : la Vouivre, dont les griffes déchireraient les intrus.
Une fable, rien de plus ?
À l’automne, les sentiers sylvestres mènent n’importe où.
Parfois jusqu’à l’inconnu.

BE57D4AC-569B-42B5-9F70-F4FF0F657FE2.jpeg

Le Colisée de Keith Hopkins et Mary Beard aux éditions Tallandier. Service Presse.

Quatrième de couverture : 

Dans un récit aussi vivant qu’original, Keith Hopkins et Mary Beard invitent le lecteur à un périple, fait de légendes et d’histoires, au coeur du plus mythique des monuments : le Colisée de Rome. Construit entre 71 et 80 après J.-C. par l’empereur Vespasien, le Colisée suscite fantasmes et inexactitudes. A quoi servait-il ? Comment se déroulaient les jeux ? Quelle était la vie d’un gladiateur ? Qu’en pensaient les Romains ? Des chrétiens ont-ils vraiment été jetés aux lions ? Comment le monument a-t-il survécu à travers les âges ? A partir des meilleures sources et des recherches archéologiques les plus récentes, les auteurs — spécialistes reconnus de l’Antiquité — démêlent le vrai du faux pour nous raconter la fabuleuse histoire du plus grand symbole de l’Empire romain.
Des invasions barbares jusqu’à aujourd’hui, ils décrivent aussi l’étonnante seconde vie de ce monument qui fut, tour à tour, un fort, une église, un jardin botanique et une fabrique de colle… Plein d’anecdotes et d’illustrations, ce livre, érudit et divertissant, est la meilleure biographie du Colisée.

F88B9B98-42A4-484F-8F34-82C971CF08C3

Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy, aux éditions du Chat Noir.

Quatrième de couverture : 

La dame en noir vivait seule dans son château. Elle ne pouvait pas mourir. De tout ce temps qu’elle avait, elle ne faisait rien. Et puis un jour, elle trouva sur son chemin le garçon aux cheveux blancs. Elle l’enleva. Elle voulait vivre une histoire. Une histoire d’amour et de nuit qui traverserait les siècles.

A2B3E25E-F148-4DCE-A606-E40D086280DE.jpeg

Terre de brume, Tome 1 de Cindy Van Wilder, aux éditions Rageot.

Quatrième de couverture : 

Dans un univers envahi par la brume, deux jeunes femmes unissent leur magie pour sauver le monde de la destruction. Depuis l’enfance, Héra vit dans le sanctuaire des Prêtres de l’Eau, où elle apprend à maîtriser sa magie pour devenir guerrière. Au cours d’une mission, elle rencontre Intissor, une soeur de Feu venue avertir les habitants d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, frappe le sanctuaire.
Et elle frappera encore.

B00E8674-A36B-4818-9E11-FF363129C888

Grand siècle, Tome 1 de Johan Héliot, aux éditions Mnémos

Quatrième de couverture : 

L’ambitieux lieutenant de frégate Baptiste Rochet présente au jeune Louis XIV une étrange météorite sphérique, rapportée de son dernier périple en mer. Médusé, le mathématicien et penseur Blaise Pascal y trouve alors une terrifiante source d’inspiration. Ses découvertes bouleverseront à tout jamais le destin du Roi-Soleil et de son royaume, ainsi que les vies d’une fratrie tentant d’échapper à la misère et impliquée bien malgré elle dans les drames à venir.
Nobles comploteurs, inventions géniales de Pascal, imprimeurs libellistes, malfrats sans pitié de la cour des Miracles et mousquetaires désenchantés peuplent le théâtre d’un monde sur le point de basculer dans un Grand Siècle futuriste, entre ombre et lumière, entre la terre et les étoiles. Johan Heliot signe avec cette nouvelle grande trilogie uchronique une fresque ambitieuse et passionnante qui interroge la grande histoire, le pouvoir de la science et les vies tourmentées de personnages inoubliables.

4850089E-13F9-4053-9F12-97E7871BF38D.jpeg

Papier noir, Lueur d’espoir de Mina M, dans la collection des Chatons hantés des Editions du Chat noir.

Quatrième de couverture : 

Numa, orphelin de 12 ans mystérieux et atypique, trouve du réconfort dans le papier qu’il sculpte à longueur de temps et dans son amitié pour Emi. Un jour, celle-ci chute d’un arbre et tous pensent le garçon coupable. Désespéré, Numa fuit vers la Forêt Hurlante. Perdu dans le noir. Brisé par la tristesse, la solitude et la peur, il fait la connaissance d’une étrange créature : le Corbu. Trouvera-t-il le chemin vers la paix ou s’abandonnera-t-il complètement au destin cruel que Mélancolie et Bile Noire lui réservent ?

271158B8-C246-4B08-8DC9-6EB568294BA7.jpeg
Constellations d’Alice Picard, financé grâce à un crowfunding et publié en auto-édition

Et vous? Avez-vous déjà lu des titres de ma PAL? Si oui, vous avez aimé?

Je vous souhaite une bonne soirée et un bon mois de lecture!

16 réflexions sur “Dans ma PAL : Juillet 2019

    1. Je pense que oui même si l’exercice risque d’être difficile car je n’ai pas beaucoup de « matière » dans le sens où il n’y a pas de textes, juste des dessins. Je vais me baser sur la bio de l’illustratrice et mon ressenti.

      Aimé par 1 personne

  1. Comment le dire à la nuit j’au dû m’accrocher pour le lire, finalement ce n’était peut-être pas la bonne période j’aurais dû patienter, j’espère que ça passera mieux pour toi, Noces d’écailles je vais également essayer de le lire pendant le week end avant notre LC

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime bien Comment le dire à la nuit. C’est ce que j’ai lu de mieux sur les vampires depuis Anne Rice. Par contre, ce n’est pas la bonne période non plus car je l’ai débuté quand j’étais à l’hôpital et honnêtement, j’aurais dû prendre avec moi plutôt Le serment de l’orage de Gabriel Katz !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s