Une trace dans le temps (T.4) de Jodi Taylor

0C719260-27E8-4D68-8D02-4B575AF25D3A

Quatrième de couverture : 

Dans ce quatrième tome, l’institut va devoir se battre pour survivre. Max et Leon se sont retrouvés et espèrent bien mener une vie paisible… mais ils n’arrivent même pas jusqu’à l’heure du déjeuner. Du XVIIe siècle à l’Egypte ancienne, de Pompéi à Southwark, ils se lancent sur la ligne du temps, jouant un jeu de cache-cache périlleux. Mais ils finissent par retourner à St Mary où de grands dangers les attendent.
Jodi Taylor transporte le lecteur dans l’Histoire avec toujours autant d’humour, alors que la dernière bataille de St Mary est pratiquement désespérée. Débordé, en infériorité numérique et avec son bâtiment sur le point de s’écrouler, comment l’institut pourra-t-il survivre ?

Editeur : HC Editions

Nombre de pages : 340

Prix : 14,50€

Date de publication : 3 Octobre 2019

Mon Avis :

C’est parti pour le quatrième tome des Chroniques de Saint Mary (sur une saga qui en compte dix) et je remercie à ce titre Agnès Chalnot ainsi que les éditions Hervé Chopin de me l’avoir envoyé! A ce stade de l’intrigue, malheureusement, je ne peux plus éviter les spoilers mais pas de panique, je vous les indiquerai en gras et en rouge pour que vous puissiez sauter les passages incriminés!

SPOILER : Après avoir succombé à ses blessures lors de la Bataille d’Azincourt au XVème siècle, le docteur Madeleine Maxwell pensait enfin trouver la paix éternelle au paradis des historiens. Malheureusement pour elle, la muse de l’Histoire Clio réincarnée par Mme Partridge en décide autrement. À cause des voyages dans le temps et des modifications, l’Histoire se décline en plusieurs lignes temporelles. C’est dans l’une d’elles que Mme Partridge décide d’intégrer Madeleine pour qu’elle puisse remplir une mission bien particulière. L’historienne déconcertée découvre alors un monde familier mais complètement différent : et il se trouve que son amant Léon Farrell est encore bien vivant! FIN DU SPOILER

Les défauts d’un tome de transition…

Vous l’aurez compris mais Jodi Taylor fait table rase du passé (sans mauvais jeu de mot!) et repart sur de nouvelles bases avec ce quatrième tome en faisant intégrer la trépidante Madeleine Maxwell à une nouvelle ligne temporelle. Ainsi, nombre de personnes mortes dans l’ancienne version sont bien vivantes notamment Léon Farrell ou SPOILER la fameuse peste Isabella Barclay que Madeleine avait tuée dans un tome précédent FIN DU SPOILER. Cette fois, pas de méchant Ronan non plus mais un colonel Albay faisant partie de la Police du Temps. Et on ne peut pas vraiment dire que ces soldats fassent dans la dentelle! Car s’ils doivent corriger toute anomalie due aux incursions des historiens dans le temps (SPOILER : comme ramener un Troyen à St Mary! FIN DU SPOILER), ils ne font pas vraiment attention aux dégâts qu’ils pourraient occasionner!
Ce tome permet donc de présenter ce nouveau monde qui est familier au lecteur comme à Madeleine mais s’avère également différent. Et c’est là où le bât blesse car j’avais le sentiment que ce tome était très répétitif au sein de sa propre intrigue (Madeleine et Léon sont pourchassés par la Police du Temps à travers plusieurs périodes) mais aussi par rapport aux autres tomes (remplacez Isabella Barclay par Isabella Barclay! Et Ronan par le colonel Albay, ce sont exactement le même type de personnages).

De plus, si les incursions dans le passé sont toujours très sympathiques, j’ai relevé deux petites anomalies. Et ça pique un peu les yeux ! Je citerais par exemple la présence « d’une étendue de maïs » (p. 72) en Egypte Antique, sous le règne d’Akhénaton (est-ce dû à une mauvais traduction du mot? Mais évidemment, les Égyptiens ne cultivaient pas cette plante!) ou de « coulée pyroclastique » (p. 122)  à Pompéi lors de l’éruption du Vésuve (sauf que Pompéi n’était pas sur le trajet de la nuée pyroclastique au contraire de sa consœur Herculanum!). Après réflexion, on peut aussi se demander si ces anomalies ne seraient pas voulues explicitement par l’auteure pour montrer que l’on est dans une nouvelle ligne temporelle?

… mais une lecture divertissante!

J’ai enchaîné une autre lecture en même temps que le quatrième tome des Chroniques de St Mary : Tigane de Guy Gavriel Kay. Et malheureusement, je n’accroche pas du tout à ce dernier. Autant vous dire le roman de Jodi Taylor a été une véritable bouffée d’oxygène! En effet, j’aime toujours autant le ton léger et décalé de cette saga. Le personnage de Madeleine Maxwell est vraiment drôle et Jodi Taylor sait parfaitement bien doser l’humour sans en faire trop.

Malgré les deux anomalies relevées plus haut, j’apprécie toujours autant les voyages dans le temps des historiens de St Mary. Et l’incursion de Madeleine dans l’Angleterre au XIVème siècle est davantage réussie puisque l’on sent que l’auteure s’est un peu renseignée sur les moeurs de l’époque (notamment la Foi chrétienne omniprésente dans la société médiévale) ou sur la Peste (avec une bonne description des symptômes et de l’évolution de la maladie).

En conclusion, ce quatrième opus des Chroniques de St Mary est un tome de transition et malheureusement s’avère être finalement très répétitif que ce soit au sein de sa propre intrigue ou par rapport aux tomes précédents. Cet écueil est toutefois contrebalancé par le ton décalé et bourré d’humour du personnage haut en couleur de Madeleine Maxwell ce qui a rendu finalement cette lecture divertissante. Le cinquième tome sortira en février 2020 et je serai également au rendez-vous.

Pour les autres tomes : 

Tome 1

Tome 2

Tome 3

9 réflexions sur “Une trace dans le temps (T.4) de Jodi Taylor

  1. Ah dommage pour le tome de transition, hélas dans la majorité des série on fini toujours par en avoir un!
    Pour les anomalies, je rejoindrai bien ton raisonnement sur la temporalité différente (même si je ne connais pas assez la vulcanologie pour remarquer le 2ème je l’avoue). Elle a tendance à faire beaucoup de recherches sur les périodes concernées, mais je verrai bien en le lisant!
    J’ai hâte de le lire malgré tout pour découvrir la nouvelle timeline!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s