Hors-série 2019, une Heure Lumière

D31608F8-21DF-4AF2-9994-5E688CDAA190

Quatrième de couverture : 

Une Heure-Lumière, c’est la distance que parcourt un photon dans le vide en 3600 secondes, soit plus d’un milliard de kilomètres… C’est aussi le nom d’une collection réunissant vingt-deux titres à ce jour, un espace éditorial inédit, unique, tant par le fond que par la forme, qui ambitionne de faire voyager vite et loin le lecteur. C’est enfin l’une des plus belles réussites de ces dernières années dans le champ hyper balisé des littératures de genre, ici fêtée avec ce hors-série 2019, le deuxième du genre, qui propose une longue novelette inédite du britannique Ian R. MacLeod, auteur dans cette même collection du très remarqué Poumon vert
Une heure-lumière… avec les étoiles pour horizon !

Editeur : Le Bélial – Collection Heure-Lumière

Nombre de pages : 112

Prix : Gratuit – Un exemplaire offert pour l’achat de deux livres neufs de la collection Une Heure-Lumière

Date de publication : 5 Septembre 2019

Mon Avis : 

Le Bélial réitère pour la seconde fois son opération : pour deux livres achetés dans la collection Heure-Lumière, un Hors-série offert. J’avais bien aimé celui de l’année dernière et vu son succès (il a été très vite épuisé!), je n’ai pas traîné en septembre pour passer commande sur le site de l’éditeur! Ce hors-série est composé de trois parties :

Une Heure-lumière, ou l’art du craquage

Cette petite introduction a été écrite Olivier Girard, l’un des trois fondateurs du Bélial. Il revient tout d’abord sur la genèse de la collection et en profite ainsi pour remercier ses collaborateurs, « les craqueurs », sans qui Une Heure-Lumière n’aurait pas vu le jour. Puis, il présente succinctement la novelette qui va suivre :

Isabel des feuilles mortes, Ian R. MacLeod

Il s’agit du second texte d’Ian R. MacLeod paru dans la collection UHL, la première étant Poumon vert lu cet été. Je vous avoue que je n’avais pas du tout accroché à cette novella. Heureusement, j’ai mieux apprécié la novelette Isabel des feuilles mortes qui peut se lire indépendamment de Poumon vert.
Le lecteur se retrouve de nouveau dans l’univers des Dix mille et un Mondes à consonance orientale et suit cette fois Isabel, une jeune femme recueillie depuis toute petite au sein de l’Eglise de l’Aube, à Gezira. Elle a pour fonction d’être une danseuse de l’aube, c’est à dire qu’elle doit s’occuper quotidiennement de l’entretien des miroirs situés en haut de l’édifice pour s’assurer que la lumière inonde la ville en contrebas la journée. Mais, les choses vont se gâter pour Isabel lorsqu’elle se lie d’amitié avec une jeune femme issue d’une autre Eglise…
J’ai particulièrement apprécié l’écriture poétique de cette novelette : la plume de Ian R. MacLeod est très imagée et invite le lecteur à un voyage exotique. En peu de pages, l’auteur arrive facilement à nous emporter dans ce conte dur et cruel.

Catalogue Une HeureLumière

Il s’agit de la liste des vingt-deux titres parus depuis 2016. La collection est relativement bien représentée sur mon blog puisque j’ai lu plus de la moitié des titres. Vous pouvez d’ailleurs les retrouver ci-dessous  :

1- Dragon de Thomas Day
2- Le Nexus du Docteur Erdmann de Nancy Kress
3- Cookie Monster de Vernor Vinge
4- Le Choix de Paul J. McAuley
5- Un pont sur la brume de Kij Johnson
6- L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu
7- Cérès et Vesta de Greg Egan
8- Poumon vert de Ian R. Macleod
9- Le regard de Ken Liu
10- 24 Vues du mont Fuji par Hokusai de Roger Zelazny
11- Le sultan des nuages de Geoffrey A. Landis
12- Issa Elohim de Laurent Kloetzer
13- La ballade de Black Tom de Victor Lavalle
14- Le fini des mers de Gardner Dozois
15- Les attracteurs de Rose Street de Lucius Shepard
16- Retour sur Titan de Stephen Baxter
17- Helstrid de Christian Léourier
18- Les meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson
19- Waldo de Robert A. Heinlein
20- Acadie de Dave Hutchinson
21- L’enfance attribuée de David Marusek
22- Abimagique de Lucius Shepard

Sur les vingt-deux titres, cinq me font encore de l’œil et il est plus que probable qu’ils feront l’objet de lectures (et de chroniques sur mon blog!) dans les mois prochains à savoir, les 3, 4, 10 et 22. Et ce, sans compter les futures parutions 2020 à venir qui me font également de l’oeil :

23- Vigilance de Robert Jackson Bennett
24- Les simulacres martiens d’Eric Brown
25- La chose d’un autre monde de John W. Campbell, Jr.
26- La fontaine de Jouvence de Nancy Kress
27- The wedding album de David Marusek
28- Time was de Ian McDonald
29- Agents of Dreamland de Caitlin R. Kiernan

En conclusion, vous l’aurez compris, j’adore cette collection Heure Lumière! Hormis une ou deux petites déceptions (rien de catastrophique non plus!), la plupart de mes lectures ont été des coups de coeur et souvent un premier aperçu du style littéraire d’un auteur. Par exemple, en ayant découvert Ken Liu avec sa novella, L’homme qui mit fin à l’Histoire, j’ai lu ensuite son recueil de nouvelles La ménagerie de papier et même reçu pour mon anniversaire son nouveau Jardins de poussière! Je suis complètement conquise par la sélection des textes et le visuel d’Aurélien Police au point que la collection Heure-Lumière a été une porte d’entrée pour découvrir les autres publications du Bélial, notamment la collection Parallaxe qui est également excellente.

Autres avis : 

Albédo

Apophis

BazaR

Bibliocosme (Dionysos)

Célindanaé

FeydRautha

8 réflexions sur “Hors-série 2019, une Heure Lumière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s