Rétrospective littéraire : Décembre 2019

635A6E68-53AA-4837-A860-F0E9A5E00EC6

Coucou tout le monde,

Avec un petit peu de retard, je reviens pour vous faire le bilan de mes lectures de Décembre 2019. J’ai à peu près respecté la PAL que j’avais prévue mais un évènement indépendant de ma volonté est venu se greffer entre temps (merci à La Poste d’avoir perdu les SP envoyés par ActuSF!), ce qui fait que je n’ai pas pu lire dans le temps imparti Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Soccorro et Passing strange d’Ellen Klages. Rien de grave non plus car je vais seulement reporter leur lecture pour le mois de Janvier!

Allez, c’est parti!

5F7EF7AF-890E-43DB-A70F-D7D1574E9269

Vous pouvez retrouver ma chronique complète d’Un ado nommé Churchill de Sophie Doudet ici. Reçu en Service Presse par les éditions Scrinéo et Babélio.

Un roman jeunesse qui vaut le détour : Sophie Doudet s’inspire du récit autobiographique de Winston Churchill, Mes jeunes années, pour écrire son roman malgré quelques petites libertés avec le texte original. Toutefois par honnêteté intellectuelle mais aussi dans un but pédagogique, elle n’hésite pas à rajouter cinq pages à la fin de son roman pour éclairer son jeune lectorat. Quant au personnage de Winston Churchill, s’il apparaît très ambivalent, les lecteurs de son âge pourront peut-être voir en lui un modèle et redonner espoir en leur avenir. Bref, un roman jeunesse bien documenté, agréable à lire et avec une plume fluide, je le recommande.

8D941185-2736-4FC5-BCF1-D813DCFDED70

Vous pouvez retrouver ma chronique de l’intégrale d’A la pointe de l’épée d’Ellen Kushner ici. Reçu en Service Presse par les éditions ActuSF.

Coup de coeur 2019! J’ai immédiatement adhéré à l’univers riche et développé qui s’inspire selon moi de l’époque moderne surtout (même si certains passages feraient référence à la République romaine ou à la Renaissance italienne comme l’a dit Stéphanie Nicot). Le personnage de Richard de Saint-Vière est également bien écrit et attachant et j’ai beaucoup apprécié sa personnalité (au contraire de celle d’Alec). Avec une aussi jolie édition et augmentée qui plus est, n’hésitez pas à faire de ce livre un joli cadeau!

C7F8E35C-E22F-4851-A973-4635CB3CCEC2

Vous pouvez retrouver ma chronique du Tome 2 de Gagner la Guerre (BD) de Jean-Philippe Jaworski et Frédéric Genêt ici.

Petite déception par rapport au premier tome : si l’intrigue et les personnages sont toujours aussi remarquables, les dessins au contraire m’ont beaucoup moins séduites. Si vous n’avez jamais lu le roman et que vous voulez avoir un petit aperçu du roman de mille pages, cette bande dessinée est pour vous mais si comme moi, vous avez déjà lu le roman, peut-être risqueriez-vous d’être déçus. Vais-je lire le troisième tome? Probablement oui pour l’écriture de Jean-Philippe Jaworski. En revanche, j’aurai beaucoup moins d’attente en ce qui concerne le graphisme.

D92B8E82-727F-4F59-930B-7550A9ECE64E

Vous pouvez retrouver ma chronique de La Science fait son cinéma de Roland Lehoucq et Jean-Sébastien Steyer ici.

Ludique mais parfois ardu : Il s’agit du deuxième essai de la collection Parallaxe que je lis chez le Bélial et j’ai retrouvé ce qui m’avait beaucoup plu dans Mission Metropolis, direction Coruscant à savoir apprendre tout en s’amusant! Ces deux essais sont vraiment ludiques et bien vulgarisés (excepté pour la première partie de La science fait son cinéma avec laquelle, j’ai eu beaucoup plus de difficulté). Pas de problème en revanche pour celui qui possède les bases et une culture scientifique en Physique).

D31608F8-21DF-4AF2-9994-5E688CDAA190

Vous pouvez retrouver ma chronique du Hors-série 2019 de la collection Heure-Lumière du Bélial ici.

J’adore cette collection Heure Lumière! Hormis une ou deux petites déceptions (rien de catastrophique non plus!), la plupart de mes lectures ont été des coups de coeur et souvent un premier aperçu du style littéraire d’un auteur. Par exemple, en ayant découvert Ken Liu avec sa novella, L’homme qui mit fin à l’Histoire, j’ai lu ensuite son recueil de nouvelles La ménagerie de papier et même reçu pour mon anniversaire son nouveau Jardins de poussière! Je suis complètement conquise par la sélection des textes et le visuel d’Aurélien Police au point que la collection Heure-Lumière a été une porte d’entrée pour découvrir les autres publications du Bélial, notamment la collection Parallaxe qui est également excellente.

A99FC3CC-1493-4734-BE54-39B6D5B2F9B6

Vous pouvez retrouver ma chronique du Bazar Renaissance de Jerry Brotton ici.

Intéressant mais ne tient pas toutes ses promesses : L’ouvrage est passionnant à lire et bien documenté. Il permet de rendre compte de l’effervescence caractéristique de la Renaissance notamment de l’ouverture de l’Europe sur le monde grâce à l’intensification des échanges commerciaux (on pourrait la qualifier de première mondialisation), de nombreuses découvertes (géographique, scientifique, technique et artistique) et d’un nouvel état d’esprit (l’humanisme et l’émergence de nouveaux dogmes religieux). En revanche, il est dommage que l’ouvrage reste très européano-centré, j’aurais préféré qu’il soit plus développé sur l’aspect Orient et Islam promis dans le titre.

D821E588-29F2-43C3-A3B9-C6666783CB12

Vous pouvez retrouver ma chronique du second tome de Grand Siècle de Johan Héliot ici.

Jubilatoire et inventif : Je suis actuellement en train de lire le troisième tome (j’en suis à la moitié) et je pense que le second opus est mon préféré de la trilogie. Il se situe vingt ans après le premier tome et le lecteur assiste à l’évolution technologique qui a permis à la société (surtout à la ville de Paris dans laquelle s’exerce le pouvoir!) de se métamorphoser : présence de luxovision (l’équivalent de notre télévision mais sans le son), armes effluviques, carrosses sans chevaux, etc… Johan Héliot ne manque pas d’imagination et pour ma part, m’a complètement embarquée dans son récit Bref, j’ai adoré!

Et en bonus, vous pouvez également retrouver deux articles synthèse : l’un sur mes 12 coups de coeur de 2019 et le second tout frais sur le bilan de l’année écoulée.

En conclusion, la série d’articles sur les bilans et PAL mensuels semblent vous avoir beaucoup plu en 2019, je vais donc pérenniser cette expérience en 2020. Je vous donne donc rendez-vous demain pour la présentation de ma Pile À Lire de Janvier!

Bonne journée et bonne lecture!

Une réflexion sur “Rétrospective littéraire : Décembre 2019

  1. Oh c’est dommage pour la BD de Gagner la guerre ! Mais c’est vrai que si j’étais très curieuse de découvrir cette adaptation, les graphismes m’avaient aussi fait rechigner en rayon et donc pas convaincue de me lancer. Je pense que je vais rester sur mon plaisir avec le roman^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s