Grand Siècle (T.2) de Johan Héliot

D821E588-29F2-43C3-A3B9-C6666783CB12

Quatrième de couverture : 

Dans cette France du Roi-Soleil bouleversée par la découverte de l’effluve, les progrès de la technologie comme du pouvoir de Louis XIV sont foudroyants. Construit en orbite avec des éléments venus de la Terre et expédiés par ballons hors atmosphère, Le Soleil devient le premier vaisseau spatial de l’histoire humaine. Le royaume du monarque absolu, étendu et sécurisé, se transforme radicalement en cette fm de XVIIe siècle.
La fratrie Caron, prise dans le tourbillon de l’histoire, va connaître son destin. Alors que le futur équipage du Soleil s’entraîne d’arrache-pied, la jeune Marie se rapproche de la cour et devient la favorite du roi, tandis que Pierre participe au soulèvement des esclaves trimant dans les mines d’effluve… Pourtant, il existe une opposition à l’absolutisme royal, celle de Jeanne dans son journal, La Voix de Paris…
Et le complot ourdi par le Pape Rouge s’organise : sabotages, espionnage du chantier et préparation d’un attentat pour le grand jour…

Editeur : Mnémos

Nombre de pages : 288

Prix : 19,00€

Date de publication : 24 Mai 2018

Mon Avis :

J’avais découvert l’auteur Johan Héliot aux Imaginales 2019 et je lui avais pris à cette occasion le premier tome de Grand Siècle. Ayant beaucoup apprécié ce dernier, j’ai donc passé commande des deux autres en même temps et je les ai lu l’un à la suite de l’autre pendant les vacances de fin d’année. Ayant désormais une vue d’ensemble sur la trilogie, je peux d’ors et déjà vous dire que ce second tome a été un véritable coup de coeur et le meilleur des trois selon moi!

Le roman se déroule environ vingt ans après les faits du premier tome, soit dans les années 1670. L’UEC (L’Unité d’Exploration Conscientisée) d’origine extraterrestre était tombée sur la Terre par accident dans le premier tome. Elle souhaiterait bien retourner chez elle mais problème, la société humaine du XVIIème siècle n’est pas encore assez évoluée pour lui permettre de retourner dans l’espace, l’Ether. Qu’à cela ne tienne, elle se lie d’amitié avec le Roi Louis XIV et lui révèle l’existence d’un nouveau minerai, l’Effluve qui va tout changer. Si l’idée de départ de cette nouvelle source d’énergie était d’alimenter le vaisseau le Soleil en carburant, son application dans les domaines militaire et civiles auront également d’autres effets inattendus.

Un XVIIème siècle transformé

Dans le premier tome, Louis XIV avait décidé de créer l’Académie de l’Ether dirigée par le mathématicien Blaise Pascal (un peu le CNRS du XVIIème siècle, si vous voulez!) : l’idée était non seulement de faire de la R&D (Recherche et Développement) mais aussi de former les futurs ingénieurs capables de mettre en oeuvre le projet du Roi. Dans cette alternative temporelle, ce n’est donc pas le château de Versailles qui est construit mais un vaisseau spatial, le Soleil.
Dans ce second tome, une nouvelle institution, l’ANAS (Arsenal National d’Ascension vers la Sphère) est créée, en référence, vous l’aurez compris à la NASA. Il s’agit de mettre en pratique les inventions et découvertes de l’Académie de l’Ether :  non seulement l’ANAS est chargée de la construction du Soleil mais aussi de la formation d’une unité d’élite, les Egrégores qui seront les premiers à partir dans l’espace. Ils sont également charger de tester des prototypes comme la combinaison effluvique qui leur permettra de sortir dans l’espace ou le tardachute, l’équivalent de notre parachute.

Comme toute innovation scientifique et technologique, cela s’accompagne aussi d’applications dans d’autres domaines :

  • militaire : grâce à l’effluve, les Français disposent désormais d’armes technologiquement plus évoluées que leur voisin. Le roi Louis XIV charge le Grand Condé des campagnes militaires et impose à toute l’Europe, la Pax Bourbonia (qui n’est pas sans rappeler la Pax Romana du Ier et IIème siècle après J.-C.). Ainsi, la Guerre de Trente Ans (1618-1648) est écourtée et la Fronde (1648-1653) n’aura pas lieu.
  • civile : la nouvelle source d’énergie apporte également du confort et de la sécurité aux habitants de Paris. Les rues sont désormais éclairées, les Parisiens peuvent circuler plus vite grâce aux effluvines, sorte de carrosses sans chevaux, certaines machines comme la presse de Jeanne n’ont plus besoin de la force humaine mais peuvent aussi compter sur cette nouvelle énergie. Enfin, je peux citer aussi l’invention du luxovision qui est un écran équivalent à notre télévision mais sans le son. Il permet de retransmettre à distance des cérémonies ou des grands évènements.

Une uchronie décalée mais convaincante!

Je vous avoue que j’avais eu un peu de mal dans le premier tome avec l’existence de l’UEC, c’était tellement surprenant! Puis finalement, une fois que l’on accepte ce postulat de départ, cela fonctionne plutôt pas mal! Et il faut dire que Johan Héliot a usé de son talent d’écrivain et de sa passion pour l’Histoire afin d’embarquer son lecteur dans son intrigue.

  • J’ai tout d’abord été très impressionnée par son style littéraire qui reconstitue le vocabulaire et les expressions de l’époque. Et pour cela, je prendrais un exemple : Johan Héliot a écrit une scène d’une pièce de théâtre, Le pédant des étoiles, à la manière de Jean-Baptiste Molière.

    Argante (plein d’exaltation, lisant une lettre qu’il vient de décacheter) : Oh, qu’il me soit permis de remercier la Fortune, cette bonne fée tant favorable à ma maison! Ah, vraiment, comme son sourire m’est agréable et bon! Il illumine mes vieux jours…
    Léandre (entre à l’improviste et marque la surprise) : La joie de mon père n’est pas chose si ordinaire et pourtant le voici transporté! Qu’est-ce qui le ravit donc d’aussi étonnante façon?
    Argante : Ma place au ciel est acquise! J’en reçois à l’instant confirmation. Bientôt je m’envolerai jusqu’à la Sphère, nargué le commun resté les deux pieds collés à la boue de la Terre..
    (Apercevant son fils, il dissimule la lettre sous son manteau avec grand embarras). Ah, Léandre, te voici déjà levé? (P. 5)

  • Dans ma chronique du Tome 1, je vous avais également dit que Johan Héliot s’était beaucoup documenté pour reconstituer le contexte historique du XVIIème siècle. Dans le second tome, bien que la ligne temporelle se soit beaucoup éloignée de la nôtre, il fait néanmoins référence à des évènements ayant réellement existé dans notre Histoire, comme l’Affaire des poisons qui a eu lieu entre 1679 et 1682.
  • Enfin, on sent que l’auteur a également pris beaucoup de plaisir à écrire ce roman et cela se sent à l’humour très présent dans le texte. Pour ma part, j’ai particulièrement trouvé truculent la présence de Jean de La Fontaine en tant que présentateur de luxovision!

    Durant tout le temps des salamalecs, Jean de La Fontaine se fendit de quatrains faussement improvisés, rédigés à l’avance sur des panneaux et exposés par la magie des appareils de luxovision sur les miroirs géants qui flanquaient les gradins, (…). (P. 265-266).

Des personnages qui évoluent

Chaque tome se déroule sur une période d’environ vingt ans. Le lecteur a donc le temps de suivre et de s’attacher à la fratrie Caron. Arrivés à Paris dans les années 1650 dans le plus grand dénuement, chaque membre va finalement réussir à s’élever de sa condition et rentrer dans l’Histoire à sa manière : Estienne est inventeur de génie et Recteur de l’Académie de l’Ether, Martin devient Egrégore et le premier homme à aller dans l’espace, Jeanne est la rédactrice du journal d’opposition, La Voix de Paris, Marie accède au statut de Maîtresse du Roi et Pierre poursuit ses rêves de vengeance en tant que criminel plus connu sous le nom de La Cognée. Ils sont d’autant plus attachants que chacun d’entre eux vont subir des épreuves : si dans le tome 1, c’était Pierre qui endurait des souffrances, dans le tome 2, Marie compromise dans l’Affaire des poisons ainsi qu’Estienne qui va perdre un être cher, vont connaître tous les deux des revers.

Le Roi Louis XIV connaît finalement la même évolution que dans notre Histoire : si la Fronde n’a pas eu lieu, un autre évènement présent dans l’intrigue du roman va radicalement muer sa politique éclairée en Monarchie Absolue. Au début du tome, ses Ministres se partagent les différentes missions de l’Etat : Colbert aux finances, Louvois à l’Armée, Bossuet à l’Education, etc… Louis XIV décide ensuite de régner seul : il confie les campagnes militaires à son frère, Monsieur et se passe de ses ministres. Quant à l’opposition symbolisée par La voix de Paris dirigée par Jeanne Caron, le Roi la fait définitivement taire au profit de Jean de la Fontaine en charge de la communication royale diffusée sur les écrans de luxovision. De quoi faire une transition avec le troisième tome, mais ça c’est une autre histoire!

En conclusion, j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce second tome! L’idée d’insérer une entité extraterrestre et de faire évoluer technologiquement la société du XVIIème siècle est vraiment audacieuse et originale. De plus, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman en raison d’une bonne dose d’humour, de son inventivité, de ses personnages attachants et de la plume de l’auteur qui réussit parfaitement bien à plonger son lecteur dans une ambiance de l’époque moderne. Je vous donne donc rendez-vous prochainement pour ma chronique du troisième et dernier tome!

Autres avis :

Le Bibliocosme

Les chroniques du chroniqueur

Ombrebones

16 réflexions sur “Grand Siècle (T.2) de Johan Héliot

  1. Wow ! Tu donnes vraiment envie de lire ce livre ! Je l’avais ajouté dans ma wish list sur livraddict, mais là, il est remonté d’un coup dans la liste de mes prochains achats ! Merci !

    Aimé par 1 personne

  2. J’attends que le cycle soit achevé avant de prendre la décision de le lire. J’ai le sentiment que nous sommes dans un roman historique avec quelques zestes de SFFF, alors je voir où l’auteur nous amène finalement.
    🙂
    J’avoue que tu donnes envie d’enfreindre cette décision…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s