TAG : mes 8 romans incontournables (et récents!) en SFFF

A7A23C70-E473-47EE-8C5E-C6CDE0D21311
Logo réalisé par Anne-Laure du blog Chut Maman Lit

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien? Je bouscule un peu mon programme pour participer au Tag lancé il y a peu sur les RS par Vert du blog Neverwhere. En effet, elle a fait remarquer que les conseils de lecture SFFF précédant l’été sont souvent des romans un peu datés. Elle a donc voulu dépoussiérer tout cela en proposant sa propre liste et en demandant à la blogosphère de participer également. A cela, deux conditions :
– citer entre 5 et 10 livres en Science Fiction, Fantasy et Fantastique qui sont de notre point de vue des livres incontournables du genre.
– ces romans doivent être récents et avoir été publiés après 2000.

Allez, c’est parti!

576F0B7B-67C4-4628-95B6-88D88A952635

Gagner la guerre de Jean-Philippe Jaworski

Quatrième de couverture : 

« Gagner une guerre, c’est bien joli, mais quand il faut partager le butin entre les vainqueurs, et quand ces triomphateurs sont des nobles pourris d’orgueil et d’ambition, le coup de grâce infligé à l’ennemi n’est qu’un amuse-gueule. C’est la curée qui commence. On en vient à regretter les bonnes vieilles batailles rangées et les tueries codifiées selon l’art militaire. Désormais, pour rafler le pactole, c’est au sein de la famille qu’on sort les couteaux.
Et il se trouve que les couteaux, justement, c’est plutôt mon rayon… »

Forcément, étant fan de Fantasy et d’Histoire et plus particulièrement de la Renaissance italienne, je ne pouvais que citer ce magnifique roman qui m’a tenu en haleine pendant 1000 pages! Mon avis, ici.

0694D0D9-1979-42D4-BB93-69CE77E98847

Le bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti

Quatrième de couverture : 

Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe. En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un.
De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis. À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel.

Encore un roman de Fantasy historique, me direz-vous? Et oui, et un énorme coup de coeur pour ce premier roman d’une tétralogie partagée entre le XIXème siècle et la Bourgogne du XIVème siècle! Mon avis, ici.

B00E8674-A36B-4818-9E11-FF363129C888

Grand Siècle de Johan Héliot

Quatrième de couverture : 

L’ambitieux lieutenant de frégate Baptiste Rochet présente au jeune Louis XIV une étrange météorite sphérique, rapportée de son dernier périple en mer. Médusé, le mathématicien et penseur Blaise Pascal y trouve alors une terrifiante source d’inspiration. Ses découvertes bouleverseront à tout jamais le destin du Roi-Soleil et de son royaume, ainsi que les vies d’une fratrie tentant d’échapper à la misère et impliquée bien malgré elle dans les drames à venir.
Nobles comploteurs, inventions géniales de Pascal, imprimeurs libellistes, malfrats sans pitié de la cour des Miracles et mousquetaires désenchantés peuplent le théâtre d’un monde sur le point de basculer dans un Grand Siècle futuriste, entre ombre et lumière, entre la terre et les étoiles.

Cette fois, c’est une uchronie audacieuse sur trois tomes que je vous propose! Vous aussi, laissez-vous embarquer par cette histoire complètement déjantée mais bien documentée! Mon avis, ici!

5AE80C1C-D8AF-462C-A531-6ADA3092418A

L’empire du léopard d’Emmanuel Chastellière

Quatrième de couverture : 

1870. Après une épuisante campagne militaire, le royaume du Coronado a conquis l’essentiel de la péninsule de la Lune-d’Or. Seul l’empire du Léopard, perdu dans les montagnes, lui résiste encore. Dans l’attente des renforts promis par sa hiérarchie, le colonel Cérès Orkatz – surnommée la Salamandre – peine à assurer l’ordre sur place, la faute à un vice-roi bien intentionné mais trop faible. Dans ce monde de jungles et de brume, les colons venus faire fortune s’épuisent et meurent à petit feu, même si certains au sein du régiment espèrent toujours découvrir la mythique cité de Tichgu, qui abriterait selon les légendes locales la fontaine de Jouvence.
Alors qu’une éclipse lunaire sans pareille approche, Cérès va devoir tenter d’assurer la survie de ses hommes, au mépris peut-être de ses allégeances…

Ce roman de Gunpowder Fantasy avait su me séduire non seulement par la nouveauté du genre à l’époque (je n’en avais encore jamais lu) mais aussi par son univers inspiré de la colonisation espagnole de l’Amérique du Sud au XVIème siècle et le développement technologique du XIXème siècle. Mon avis, ici.

A3C09ED1-314B-48ED-B086-9AA095EF8154

La sève et le givre de Léa Silhol

Quatrième de couverture : 

Trois fois les Parques ont parlé : Finstern, Roi de la Cour de Dorcha, doit mourir. Seule la belle Angharad peut contrecarrer la mort de Finstern, ou la précipiter. Elle ignore son propre destin, et le prix à payer pour accomplir sa mission… Dans la funeste partie d’échecs qui s’engage entre les Cours d’Ombre et de Lumière, la Reine Blanche devra trouver sa voie.

Ce roman de Fantasy lu il y a sept ans, m’avait beaucoup marqué non par son univers très classique et tolkiennien mais par son style d’écriture très poétique. Mon avis, ici.

4EA7C5EC-F5B9-432D-9228-8F5C37B65710

La ménagerie de papier de Ken Liu

Quatrième de couverture : 

Serait-il possible de décrypter les algorithmes de l’amour ? Peut-être les tentaculaires compagnies de l’Internet y parviendront-elles un jour ? Elles sauraient, alors, dire si deux personnes sont vraiment faites pour être ensemble. Et si l’immortalité nous était offerte, quelle trajectoire serions-nous amenés à suivre ? Sans doute la route vers les étoiles s’ouvrirait-elle à nous ? D’immenses vaisseaux se dirigeraient vers 61 Virginis pour y trouver…
quoi ? Mais les plus beaux des voyages sont peut-être ceux que l’on fait grâce à la mémoire, à l’aide de jouets nés des mains et de l’amour d’une mère : une merveilleuse ménagerie de papier.

Allez, on passe dans le genre de la Science Fiction maintenant avec un recueil de nouvelles absolument savoureux! D’habitude, dans un recueil, il y a toujours quelques nouvelles qui plaisent moins que d’autres et bien, là, pas du tout. Sur les 19 textes, une seule n’a pas eu mes faveurs, c’est dire! Mon avis, ici.

35C6EC40-8AB7-4C46-97B6-725B77349C44

Luna de Ian McDonald

Quatrième de couverture : 

2110. Sur une Lune où tout se vend, où tout s’achète, jusqu’aux sels minéraux contenus dans votre urine, et où la mort peut survenir à peu près à n’importe quel moment, Adrianna Corta est la dirigeante du plus récent des cinq « Dragons », ces familles à couteaux tirés qui règnent sur les colonies lunaires. Elle doit l’ascension météoritique de son organisation au commerce de l’Hélium-3. Mais Corta-Hélio possède de nombreux ennemis, et si Adrianna, au crépuscule de sa vie, veut léguer quelque chose à ses cinq enfants, il lui faudra se battre, et en retour ils devront se battre pour elle…

On reste encore dans le monde de la Science Fiction avec un GOT sur la Lune absolument époustouflant! Un univers riche et foisonnant, des personnages marquants, une intrigue haletante, etc… Ne tardez pas à découvrir le premier tome de la trilogie. Mon avis, ici.

4B2C6576-DAB5-4B90-95B6-8DDA341CD365

Les meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson

Quatrième de couverture : 

Molly est frappée par la pire des malédictions. Aussi les règles sont simples, et ses parents les lui assènent depuis son plus jeune âge : Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bats-toi. Ne saigne pas. Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent. Si tu trouves un trou, va chercher tes parents. Molly se les récite souvent. Quand elle s’ennuie, elle se surprend à les répéter sans l’avoir voulu…
Et si elle ignore d’où lui vient cette terrible affliction, elle n’en connaît en revanche que trop bien le prix. Celui du sang…

Enfin, je termine ma sélection avec une novella hybride entre la Science Fiction et l’horreur. Laissez-vous tenter par un récit efficace au double niveau de lecture, vous ne serez pas déçu! Mon avis, ici.

Voilà, j’espère que ma sélection vous a plu. En avez-vous déjà lu? Sinon, lesquels auriez-vous proposé? Si vous êtes intéressé, vous pouvez vous aussi faire votre propre liste et la poster sur les RS avec le #incontournablesSFFF

Découvrez les romans SFFF incontournables de mes blogopotes également :

BazaR

Celindanae

Chut… Maman lit

L’épaule d’Orion

L’ours inculte

Le chien critique

Neverwhere

Ombrebones

Xapur

Posté dans TAG

37 réflexions sur “TAG : mes 8 romans incontournables (et récents!) en SFFF

  1. Oh La sève et le givre *-*
    Je l’ai acheté au lycée celui-là, j’avais adoré à l’époque. J’accroche moins maintenant au style de l’autrice mais ça reste de très bons souvenirs.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s