La vie dans un château médiéval de Frances et Joseph Gies

A0F4FD01-3871-4DBE-857F-1A3154EB7367

Quatrième de couverture :

Traduit pour la première fois en France, La Vie dans un château médiéval est un classique qui a initié des millions de lecteurs anglophones aux secrets du monde médiéval. Et qui a profondément inspiré George R. R. Martin, le créateur de A Game of Thrones. A partir du remarquable château de Chepstow, à la frontière de l’Angleterre et du Pays de Galles, mais aussi des plus admirables châteaux forts français, les grands médiévistes Frances et Joseph Gies nous offrent un portrait saisissant de ce qu’était la vie quotidienne de l’époque et nous montrent l’importance du rôle qu’y jouait le château fort.
Les Gies ont le don de rendre à la vie les hommes et les femmes qui vivaient dans et autour du château, le seigneur et la dame, les chevaliers et les soldats, les serviteurs et les paysans, les troubadours et les jongleurs. Nous y découvrons comment les seigneurs et les serfs se vêtaient et se lavaient, ce qu’ils buvaient et ce qu’ils mangeaient, quels étaient leurs loisirs et leurs occupations, leurs codes de conduite sexuelle, leurs principes d’ordre et de solidarité.
Nous y apprenons le rôle essentiel que jouait l’honneur dans la culture médiévale, le processus d’initiation auquel se soumettaient les chevaliers, l’importance des fêtes religieuses et des liens personnels, et pourquoi le château fort était autant un rempart contre les violences qu’une source de conflit et un enjeu de pouvoir. Remarquablement documenté, et aussi plaisant à lire qu’un roman, La Vie dans un château médiéval est l’ouvrage de référence pour quiconque a envie de se plonger, l’espace de quelques heures, dans cette époque fascinante.

Lire la suite

Publicités

Rousses, les flamboyantes à travers l’histoire d’Edith Pauly

B17FF5A7-502F-47A8-9BFC-9554DAF75344

Quatrième de couverture :

Dans l’imaginaire collectif, les rousses ont un caractère de feu ! Après des siècles d’opprobre, des procès pour sorcellerie, les rares qui disposent du gène roux (soit 1,5 % de la population mondiale) prennent leur revanche : tous, absolument tous les médias, pubs, séries, BD, les portent aux nues. Car désormais, les chevelures ardentes font rêver ! Décryptage d’une couleur qui fascina et fascine encore.
Les rousses et les fausses rousses ont marqué à jamais de leur empreinte l’art et l’histoire : de Diane de Poitiers à Mylène Farmer, en passant par les muses (artistes elles-mêmes) de Botticelli, Klimt… La rousseur serait-elle l’ingrédient assuré de la gloire ?

Lire la suite

La tapisserie de Bayeux de Pierre Bouet et de François Neveux

69BC46E3-510E-4F3D-B281-FC4B2DCB56B5

Quatrième de couverture : 

La Tapisserie de Bayeux raconte l’histoire de la conquête de l’Angleterre par les Normands, en 1066. C’est en réalité une broderie qui a été réalisée en Angleterre (dans le Kent), probablement à l’initiative d’Odon de Conteville, évêque de Bayeux et demi-frère de Guillaume le Conquérant. Elle constitue un document irremplaçable pour notre connaissance de la civilisation médiévale du XIe siècle : armement, art de combattre, architecture religieuse, civile et militaire, tenue vestimentaire et vie quotidienne.
La Tapisserie est aussi un chef-d’oeuvre unique de l’art médiéval. Les dessinateurs et les brodeurs ont su donner vie et mouvement tant aux personnages qu’aux animaux (et surtout aux chevaux). Ils ont représenté de façon très réaliste les navires de type viking, qui sont alors couramment utilisés, aussi bien par les Anglais que par les Normands. Malgré toutes les recherches entreprises depuis deux siècles, la Tapisserie n’a pas encore livré tous ses mystères.

Lire la suite

La fortune est un fleuve de Roger D. Masters

img_1554

Quatrième de couverture : 

Au tout début du seizième siècle, deux Florentins extraordinaires se retrouvent à Imola. Léonard de Vinci revient de Venise, où ses talents d’ingénieur ont servi à fortifier la ville contre les Français. Il est maintenant à la cour de César Borgia, le fils du pape Alexandre VI, qui l’emploie comme cartographe, architecte et ingénieur militaire. Peut-être est-il aussi espion pour Florence. Nicolas Machiavel, haut fonctionnaire talentueux, est ambassadeur de Florence auprès de Borgia.

Machiavel prend connaissance des travaux de Léonard de Vinci sur le flux des eaux. De retour à Florence, ils coopèrent à un plan extraordinaire : en guerre contre Pise, Florence veut détourner le fleuve Arno afin de couper la ville rebelle de la mer et devenir un port maritime. Les travaux commencent mais le projet se heurte bientôt au manque d’argent, aux tempêtes et à l’incompétence du maître d’œuvre…

Lire la suite

Tharros, marchands et marins entre Orient et Occident de Carlo Tronchetti

CA0BECED-5264-4B0D-A9D7-0A7EB93C64D3

Quatrième de couverture :

Scritta dall’archeologo Carlo Tronchetti, che ha scavato a lungo nel sito di Tharros, questa Guida, edita da Fabula nella collana “Archeostorie”, è accuratamente documentata, illustrata con 68 foto a colori e di facile e godibile lettura. Dall’insediamento nuragico-fenicio del VII sec. a. C., fino al XI sec. d.C., quando il perimetro urbano appare definitivamente abbandonato, Tharros è una città di mercanti e di marinai, aperta ai commerci dell’intero Mediterraneo, che la rendono ricca ed evoluta. Nel corso dei secoli e con il trascorrere delle dominazioni – punica, romana, vandala, bizantina – vengono edificati templi, terme, necropoli, fortificazioni, abitazioni, strade, acquedotti ed altre strutture di servizio, di cui rimangono imponenti e suggestive rovine.
Gli scavi hanno riportato alla luce anche migliaia di preziosi manufatti (gioielli, statue votive, maschere teatrali etc.) ora conservati nei musei, documentati nella Guida con alcuni degli esemplari più significativi.

Traduction « maison » : Écrit par l’archéologue Carlo Tronchetti, qui a fouillé le site de Tharros, ce guide édité par Fabula dans la collection « Archéohistoire », est soigneusement documenté, illustré avec 68 photos en couleur et d’une lecture facile et plaisante. De l’installation nuragiquo-phénicienne au VIIème siècle avant J.-C.  jusqu’au XIème siècle après J.-C., lorsque la ville est définitivement abandonnée, Tharros est une cité de marchands et de marins, ouverte au commerce de toute la Méditerranée qui la rend riche et prospère. Au cours des siècles et malgré les dominations punique, romaine, vandale et byzantine, sont édifiés temples, termes, nécropoles, fortifications, habitations, rues, aqueducs et autres dont les ruines imposantes demeurent.
Les fouilles ont également mis à jour des milliers d’objets précieux (bijoux, ex-votos, masques de théâtre, etc…), désormais conservés dans les musées, et qui font également l’objet d’une présentation dans le guide.

Lire la suite

Monte Prama, L’Hérôon des Géants de pierre de Carlo Tronchetti

51+9E3TkJsL._SX351_BO1,204,203,200_

Quatrième de couverture :

Stampato interamente a colori, oltre 40 illustrazioni tra fotografie, mappe, tavole cronologiche, ricostruzioni delle statue e dell’Heroon, il volumetto è un agile e preziosa guida al sito archeologico e alla sua fondamentale importanza per la storia non solo della Sardegna, ma di tutto il Mediterraneo antico. L’autore, Carlo Tronchetti, è l’archeologo che con due campagne di scavo, nel 1977 e nel 1979, ha riportato alla luce la maggior parte delle sculture e più di ogni altro ha contribuito alla restituzione del grande monumento e della sua funzione nella Sardegna dell’età del ferro (VIII sec. a. C.).

Traduction « maison » : Avec plus de quarante illustrations, photographies, cartes, frises chronologiques, reconstitutions des statues de l’Herôon en couleur, ce petit ouvrage est un guide précieux sur le site archéologique et sur son importance fondamentale dans l’Histoire de la Sardaigne et de la Méditerranée dans l’Antiquité. L’auteur, Carlo Tronchetti, est l’archéologue qui avec deux campagnes de fouilles en 1977 et en 1979, a permis de mettre en lumière les sculptures et a contribué à la reconstitution du grand monument et de ses fonctions dans la Sardaigne de l’Age du fer (VIIIème siècle avant J.-C.).

Lire la suite