Dominer le monde : Les séries historiques anglo-saxonnes d’Ioanis Deroide

IMG_0962.GIF

Quatrième de couverture : 

Qu’elles mettent en scène des temps antiques, des rois en costumes, le quotidien des marines ou l’insouciance des années 1970, qu’elles soient comiques, réalistes ou mélodramatiques, les séries historiques anglo-saxonnes règnent en maître sur nos écrans. D’lvanhoé à Mad Men ou The Tudors, en passant par La Petite Maison dans la prairie, Les Mystères de l’Ouest, Rome ou encore Downton Abbey, elles fascinent, toutes générations confondues, perpétuant les codes du genre tout en les renouvelant.
Et attirent des cinéastes aussi prestigieux que Steven Spielberg (Band of Brothers) ou Martin Scorsese (Boardwalk Empire). L’analyse d’une tendance qui en dit beaucoup sur les angoisses et les préoccupations d’une civilisation impériale, entre rêves de puissance et nostalgie d’un âge d’or…

Lire la suite

Ripper Street, Saisons 1 & 2

image

Introduction :

Je connais Ripper Street depuis un petit moment déjà et j’en étais restée à la première saison, suite à la décision de la BBC de l’annuler, après la fin de la seconde. D’après ce que j’ai cru comprendre, Amazon a racheté les droits et a offert l’opportunité à son spectateur de prolonger le plaisir avec trois saisons de plus. Malheureusement, Ripper Street n’ira pas au delà de cinq saisons, la diffusion de la dernière étant prévue pour 2017, sur BBC One. Actuellement, le format de la série est de huit épisodes par saison, d’environ 58 minutes.

Résumé :

En 1888, l’inspecteur Reid (Matthew Macfadyen) dirige d’une main de fer la Division H, située dans la quartier malfamé de Whitechapel, dans l’East End de Londres. Il faut dire que quelques mois auparavant, son district a été le théâtre de scènes de crimes abominables commis par un certain Jack L’Eventreur. La ville était alors en effervescence et la police qui n’avait pas réussi à mettre la main sur le meurtrier, avait été humiliée et ses compétences remises en question. L’inspecteur Reid décide alors de réformer ses méthodes de travail en s’entourant des meilleurs : Bennett Drake (Jérôme Flynn) chargé de faire parler les prisonniers de manière musclée et Homer Jackson (Adam Rothenberg), un Américain aux origines obscures, mais dont les connaissances médicales vont s’avérer payantes.

Lire la suite

Downton Abbey, Saison 1

image.jpeg

Introduction :

Vous l’avez peut-être remarqué mais en ce moment, je chronique peu de livres car j’ai consacré, en réalité, mes vacances aux séries télévisées. Parmi mes projets de visualisation, Downton Abbey faisait partie des nouveautés à découvrir. Tellement d’ami(e)s me l’on vanté que je ne pouvais pas passer à côté et je me rappelle encore leurs arguments : « Toi qui aimes les séries très « British », tu vas adorer! » ou « Quoi? Toi qui  est fan des récits à la Jane Austen, tu ne l’as pas encore vu? » et encore, « Dès que je l’ai commencé, je n’ai pas pu m’arrêter! ». Alors, j’ai emprunté la première saison à la bibliothèque et devinez quoi? J’ai succombé moi aussi à la tentation de Downton Abbey et j’en suis devenue accroc!

Bande annonce en Version Originale :

Bande annonce en français :

Résumé :

Les Crowley viennent de subir un terrible revers de fortune : en effet, un télégramme les a informé de la mort de leurs deux héritiers, des cousins embarqués en 1912, à bord du Titanic. Or Lord Robert Crowley, Comte de Downton Abbey n’a eu que des filles et selon la loi anglaise, il ne pourra transmettre son titre et son domaine à son aînée, Mary. Il doit alors composer avec son nouvel héritier, un cousin éloigné et issu de la Middle Class, Matthew Crowley. Mais, tout le monde ne fait pas bon accueil à ce tout nouveau membre de la famille, jugé trop modeste et bien ignorant de l’étiquette qui régit le monde fermé de l’aristocratie.

Lire la suite

Banished

image

Introduction :

Une série anglaise qui se passe au XVIIIème siècle et qui possède le casting de séries récentes que j’ai adorées (Ripper Street, The Last Kingdom, Sherlock et Games of Thrones), je n’ai pas hésité longtemps! Banished est une série de la BBC Two, déclinée en sept épisodes de 58 minutes environ. Elle a été tournée en Australie et sortie l’année dernière en mars, à la télévision anglaise. Malheureusement, je n’ai pas trouvé de bande annonce en VOSTFR, même le DVD, pour le moment, ne possède pas encore de sous-titres en français.

Résumé :

A la fin du XVIIIème siècle, l’Angleterre décide de transférer en Nouvelle-Galles du Sud (aujourd’hui l’Australie), un millier de  prisonniers rendus coupables de méfaits sur son sol (entre autres meurtre, vol, prostitution, etc…). Escortés par une centaine de Marines de la Royal Navy et de ses officiers, ils seront les premiers jalons de l’établissement d’une colonie de peuplement, sur cette nouvelle terre. Or, sur place, les conditions de vie commencent à devenir difficiles. Les mauvaises récoltes ainsi que le retard du ravitaillement par bateau d’Angleterre font planer au-dessus de la nouvelle colonie un risque de famine et de sédition. Et le manque de femmes (une pour cinq soldats) exacerbent aussi les tensions…

Lire la suite

Peaky Blinders, Saison 1

image

Introduction : 

La série Peaky Blinders me faisait de l’oeil depuis un moment déjà d’abord par son petit côté anglais et par son casting (la présence de Sam Neill [Jurassic Park, Le leçon de piano ou Les Tudors] et de Cillian Murphy [28 jours plus tard, Inception et Transcendance]), moins par son sujet. Et pourtant, quelle erreur! Car la première saison s’est avérée être un de mes plus gros coups de coeur de l’année! La preuve? Je l’ai littéralement dévoré en une journée! Commencée à 16h hier, j’ai fini de visionner le dernier épisode à minuit (et un quart d’heure aussi du premier épisode de la seconde saison à cause du mini cliffhanger!).

Résumé :

En 1919, à Birmingham, en Angleterre, plusieurs forces s’opposent : les Lee, une famille de gitans, les Communistes qui souhaitent apporter un vent de révolution dans cette Angleterre industrielle, les membres de l’IRA (Armée Républicaine Irlandaise) qui luttent pour l’indépendance de l’Irlande, les forces de police qui tentent de maintenir la paix sociale et l’Ordre et enfin le gang très redouté des Peaky Blanders, géré d’une main de fer par les trois frères Shelby. Le gang des Peaky Blinders tirent leur nom des casquettes à visières (Peaky) que les membres arboraient et sur lesquels ils cousaient des lames de rasoir afin de couper la langue ou crever les yeux (Blinders) de leurs ennemis. Leurs activités (bien sûr illégales) tournent essentiellement autour du vol, du racket de petits commerces et du marché noir. Mais, Thomas Shelby (Cillian Murphy), le puîné, souhaite aller plus loin et développer ses activités sur les courses de chevaux truquées. Entre-temps, l’impitoyable chef de police Campbell (Sam Neill) vient de prendre son poste à Birmingham et compte bien faire un peu de ménage…

Lire la suite

Au programme, cet été : les séries TV

image

La semaine dernière, j’avais publié un article sur mes intentions de lectures pour cet été. Aujourd’hui, je vais aborder une autre activité tout aussi chronophage : les séries TV. Et oui, Game of Thrones vient de s’achever et il faudra patienter un an avant de connaître la suite. Quant à Penny Dreadful, la chaîne Showtime a annoncé, il y a deux semaines, son arrêt après trois saisons de bons et loyaux services. Alors que regarder cet été? Pour ma part, j’ai bien une petite idée! Mes choix vont se porter comme d’habitude entre des séries historiques et fantastiques. En bref, beaucoup de séries costumées et/ou inspirées de romans!

Lire la suite