Venise (5-8 Août 2020)

wp-1597571091043.jpg
Petit canal vu d’un pont de Venise

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien? Je poursuis ma série d’articles sur mes vacances en Italie cet été et cette fois, c’est mon expérience à Venise que je souhaite partager avec vous. C’était la première fois que je m’y rendais et je vous avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre. En effet, j’ai eu des retours très contradictoires sur cette ville : soit on me vantait la beauté de ses ruelles, de ses bâtiments ou de ses canaux qui font son caractère unique, soit au contraire, on m’a rapporté qu’elle était décrépite, trop fréquentée et qu’elle ne sentait pas très bon.
Pour ma part, mon expérience a été très positive. Comme on était en période de pandémie, le tourisme était assez limité : pas de paquebot, peu de touristes extra-européen et s’il y avait du monde, on pouvait relativement bien circuler dans les ruelles étroites ; quant à l’accès aux musées, la pré-réservation des billets sur internet nous a évité de faire la queue (sauf pour la Basilique de San Marco mais nous avons seulement attendu 30 minutes pour rentrer). Quant à la ville, je ne l’ai pas trouvé décrépite : au contraire, Venise était très propre (ce qui loin d’être le cas de Grenoble par exemple!), les canaux sentaient un peu mais rien de très désagréable et je n’ai pas été choquée par l’état des bâtiments (certains quartiers de Turin ou la ville de Cagliari en Sardaigne sont en bien plus mauvais état à mon sens).

Allez, c’est parti!

Lire la suite

Le Lac de Côme (3-5 Août 2020)

70F0DE57-73E1-4EC9-834F-A3EA01964BB7
Vue sur le Lac de Côme – Jardin de la Villa Monastero, à Varenna

Coucou tout le monde,

J’espère que vous passez un bel été. Pour ma part, les vacances sont terminées mais je prolonge un peu le plaisir en partageant avec vous deux articles sur mon voyage en Italie. Je suis partie deux semaines et la seconde, nous avons voyagé en Lombardie au Lac de Côme (3-5 Août 2020) et en Vénétie, dans la ville de Venise (5-8 Août 2020). J’ai adoré ces deux destinations et j’espère à mon tour vous donner envie d’y aller également!

Allez, c’est parti!

Lire la suite

Les secrets du premier coffre de Fabien Cerutti

C4B3C64C-4E28-4832-BC4A-22DB2CBDDEC5

Quatrième de couverture : 

Six histoires hautes en couleur dans le monde du Bâtard de Kosigan !

Avec ce coffre empli de trésors littéraires, Fabien Cerutti propose six textes qui enluminent ou permettent de découvrir l’univers de sa série à succès Le Bâtard de Kosigan. Avec un récit de la jeunesse gouailleuse du Bâtard en Italie, une pièce de théâtre truculente à la cour d’Angleterre, un drame amoureux entre un pape et une satyre, un journal de voyage aux confins du monde en quête des elfes de Chine, et bien d’autres surprises encore, l’auteur nous émeut, nous surprend, nous fait frissonner, nous dépayse et nous emporte dans son imaginaire vif et attachant.

Lire la suite

Le Piémont : la Sacra di San Michele, à Sant’ Ambrogio

15A5B1C2-8A3D-4CB1-94E6-B1075375E180.jpeg
La Sacra di San Michele vue de la route en contrebas

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien! Aujourd’hui, je souhaiterais initier une série de trois épisodes consacrés au Piémont. En effet, ma belle-famille habite à une quinzaine de kilomètres de Turin, dans la vallée de Suse, à Avigliana précisément. Or, il se trouve que j’ai eu l’occasion en deux ans de visiter quelques jolis endroits dans le Piémont et j’aimerais partager cela avec vous.

Aujourd’hui, je vais vous présenter la Sacra di San Michele qui se trouve sur un piton rocheux, le Pirchiriano, à 900 mètres d’altitude, au-dessus de la vallée de Suse. Si vous venez de la France et que vous passez par le tunnel de Fréjus, vous ne pouvez pas la rater. D’ailleurs, la première fois que je l’ai vu, j’ai pensé à un château mais en réalité, il n’en est rien : il s’agit d’une abbaye dédiée à Saint Michel.

Pour écrire cet article, j’ai utilisé la documentation prêtée par le Musée ainsi que le site dédié à la Sacra di San Michele et disponible en français.

Allez, c’est parti!

Lire la suite

L’Emilie-Romagne (25 février-1er Mars 2019)

dig
Fontaine de Neptune, Bologne

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien? Comme promis, je reviens vers vous pour un long article sur l’Emilie-Romagne. En effet, avec mon compagnon, nous sommes restés cinq jours à Bologne pendant les vacances de février et nous en avons profité pour visiter d’autres villes remarquables à proximité comme Ferrare ou Ravenne. Cet article fait écho aux deux autres publiés à l’automne dernier sur Parme (1ère Partie) et (2ème partie), cette ville se situant non loin des autres.

Allez, c’est parti!

7E9BD58A-8AC6-4491-8622-EEAE205AC15D.png

 

Lire la suite

Parme (30-31 Octobre 2018) : 2ème partie

dav
Vue sur la Cathédrale de Parme, Il Duomo (à gauche), le campanile (au milieu) et le baptistère (à droite), sur la Piazza del Duomo

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Ça y’est comme promis, je vous livre enfin la seconde partie de mon séjour à Parme. Surtout que cela aurait été vraiment dommage de la manquer car s’il y a une seule visite à effectuer dans cette ancienne cité médiévale, c’est bien le Baptistère absolument magnifique.

Pour la première visite de Parme, c’est par ici.

Allez, c’est parti!

Lire la suite

Parme (30-31 Octobre 2018) : 1ère Partie

8B8EA8AA-CC71-42AE-9810-E124C0B493DD.jpeg
Place du Baptistère et du Duomo

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien! Durant les vacances de Toussaint, je me suis rendue chez ma belle-famille, du côté de Turin, en Italie. Et il se trouve que pour des raisons administratives, nous avons dû nous rendre aussi en Emilie-Romagne. Autant joindre l’utile à l’agréable, nous en avons donc profité pour visiter la ville de Parme pendant deux jours. J’ai vu de si jolies choses que je n’ai pas pu résister à l’envie de les partager avec vous!

4D926887-3F9F-40F9-B2B8-45DD62499FCE.png

Allez, c’est parti!

Lire la suite

Tharros, marchands et marins entre Orient et Occident de Carlo Tronchetti

CA0BECED-5264-4B0D-A9D7-0A7EB93C64D3

Quatrième de couverture :

Scritta dall’archeologo Carlo Tronchetti, che ha scavato a lungo nel sito di Tharros, questa Guida, edita da Fabula nella collana “Archeostorie”, è accuratamente documentata, illustrata con 68 foto a colori e di facile e godibile lettura. Dall’insediamento nuragico-fenicio del VII sec. a. C., fino al XI sec. d.C., quando il perimetro urbano appare definitivamente abbandonato, Tharros è una città di mercanti e di marinai, aperta ai commerci dell’intero Mediterraneo, che la rendono ricca ed evoluta. Nel corso dei secoli e con il trascorrere delle dominazioni – punica, romana, vandala, bizantina – vengono edificati templi, terme, necropoli, fortificazioni, abitazioni, strade, acquedotti ed altre strutture di servizio, di cui rimangono imponenti e suggestive rovine.
Gli scavi hanno riportato alla luce anche migliaia di preziosi manufatti (gioielli, statue votive, maschere teatrali etc.) ora conservati nei musei, documentati nella Guida con alcuni degli esemplari più significativi.

Traduction « maison » : Écrit par l’archéologue Carlo Tronchetti, qui a fouillé le site de Tharros, ce guide édité par Fabula dans la collection « Archéohistoire », est soigneusement documenté, illustré avec 68 photos en couleur et d’une lecture facile et plaisante. De l’installation nuragiquo-phénicienne au VIIème siècle avant J.-C.  jusqu’au XIème siècle après J.-C., lorsque la ville est définitivement abandonnée, Tharros est une cité de marchands et de marins, ouverte au commerce de toute la Méditerranée qui la rend riche et prospère. Au cours des siècles et malgré les dominations punique, romaine, vandale et byzantine, sont édifiés temples, termes, nécropoles, fortifications, habitations, rues, aqueducs et autres dont les ruines imposantes demeurent.
Les fouilles ont également mis à jour des milliers d’objets précieux (bijoux, ex-votos, masques de théâtre, etc…), désormais conservés dans les musées, et qui font également l’objet d’une présentation dans le guide.

Lire la suite

Voyage en Sardaigne (5-11 Mai 2018)

CIMG0032Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien? La semaine dernière, j’ai eu la chance de partir en voyage en Irlande euh non, en Sardaigne! Et c’est vrai qu’au mois de mai, elle ne ressemble pas vraiment à ce que l’on pourrait croire : pas de paysage sec ni desséché ni d’eau turquoise dans la mer malheureusement à cause du mauvais temps! Qu’à cela ne tienne, j’aurais peut-être l’occasion d’y retourner une prochaine fois, en été!

Lire la suite