Chanson douce de Leila Slimani

IMG_1027.JPG

Quatrième de couverture : 

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.

Lire la suite

13 Reasons why de Jay Asher

IMG_1026.GIF

Quatrième de couverture : 

« J’espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l’histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s’est arrêtée. Et si vous êtes en train d’écouter ces cassettes, c’est que vous êtes l’une de ces raisons ». En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n’a rien à voir dans la mort d’Hannah Baker. D’abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie.
Et ce qu’il va découvrir va changer sa vie à jamais.

Lire la suite

De fièvre et de sang de Sire Cédric

IMG_1025

Quatrième de couverture : 

Ils semblent se nourrir de sang. Leurs victimes sont retrouvées exsangues. Eva Svärta et le commandant Vauvert viennent enfin de mettre un terme aux agissements des frères Salaville. Mais les meurtres continuent, défiant toute logique. Les talents d’Eva, policière albinos dotée d’un instinct hors normes, vont la conduire aux frontières de la rationalité. Là où, à tout instant, les ténèbres menacent de s’ouvrir sous vos pieds, où votre propre reflet dans le miroir pourrait vous engloutir, où la part d’ombre qu’Eva porte en elle causera sa perte ou lui sauvera la vie…

Lire la suite

Les Animaux Célèbres de Michel Pastoureau

IMG_1023

Quatrième de couverture : 

Longtemps délaissé par les historiens, l’animal est désormais un objet d’études à part entière. Envisagé dans ses rapports avec l’homme, il nous apprend mille choses sur la société, l’économie, la culture, la vie religieuse et symbolique. Michel Pastoureau a choisi ici quarante animaux célèbres. Certains ont réellement existé (les éléphants d’Hannibal, la bête du Gévaudan), d’autres sont empruntés à la Bible (la baleine de Jonas), à la mythologie (le Minautore), d’autres encore à la littérature ou à la réalité de notre monde, et ce jusqu’au monstre du loch Ness ou Dolly, la brebis clonée.

Lire la suite

Le chaland d’or de Mickaël Moorcock

IMG_0986

Quatrième de couverture : 

Au pied de la ville, imperturbable, coule le fleuve. La brume matinale enveloppe la cité à flanc de colline ses ruelles, ses clochers, ses immeubles entassés. Bientôt le soleil dissipera les mystères confus de l’aube. Mais pour l’heure voici Jephraim Tallow ; il s’assied sur la berge et contemple, frissonnant, l’image de son corps étrangement bâti. Quand devant lui passe le chaland d’or ; il émerge des brumes, illuminé d’une clarté surnaturelle, puis disparaît dans le silence. Dès lors Jephraim sait qu’il lui faut répondre à son appel irrésistible et descendre le fleuve. Vers des pays légendaires où règnent la guerre, la famine, la tyrannie, mais aussi l’enchantement.

Lire la suite

Les finalistes du Prix Rosny Aîné 2017

IMG_1019

Chaque inscrit à la 44ème Convention SF de Grenoble s’était vu remettre lors de son arrivée un petit recueil de six nouvelles. Le but était de permettre au participant de les lire pendant les temps morts de la manifestation afin de pouvoir voter trois jours plus tard pour le prix Rosny Aîné 2017. Huit romans étaient également en lice mais étant donné que je n’en avais lu aucun, je n’ai pas voté pour ceux-ci.

Pour ma part, j’ai trouvé les nouvelles bien inégales. Si pour moi, trois se démarquaient largement, force est de constater que les trois autres ne m’auront pas laissé un souvenir impérissable, voire au contraire, m’ont fortement ennuyé.

Voici un petit récapitulatif de ma lecture :

Lire la suite

Effroyable porcelaine de Vincent Tassy

IMG_1012

Quatrième de couverture : 

Sibylle Delombre est une collégienne ordinaire. Enfin, si l’on considère qu’il est ordinaire de décorer sa chambre avec des ossements, des peluches chauves-souris, des schémas de dissection et des grimoires. Oui, Sibylle aime bien l’étrange et le mystère.
Ainsi, elle a de quoi se réjouir lorsque sa mère lui propose de l’accompagner pour débarrasser un vieux château. Mais tous les objets bizarres qu’elle rêvait d’y découvrir ne sont rien en comparaison de la splendide poupée en robe noire, aux cheveux argentés comme un clair de lune, qu’elle trouve dans une chambre et qu’elle s’approprie aussitôt, séduite par sa beauté vénéneuse.
Et si les cauchemars qui se mettent alors à hanter les nuits de Sibylle avaient un lien avec elle ? Et si cette poupée, aux yeux violets, au regard aussi triste que cruel, n’était pas inoffensive ? Quel terrible secret renferme l’effroyable porcelaine ?

Lire la suite