Les tribulations d’une cuisinière anglaise de Margaret Powell

image

Quatrième de couverture :

Dans l’Angleterre du début des années 1920, la jeune Margaret rêve d’être institutrice, mais elle est issue d’un milieu modeste et doit « entrer en condition ». De fille de cuisine elle devient rapidement « cuisinière », un titre envié parmi les gens de maison. Elle n’en est pas moins au service de « ceux qu’on appelle « Eux » », confinée au sous-sol de l’aube à la nuit. Elle sait leur tenir tête et rend souvent son tablier pour améliorer ses conditions de travail, ce qui nous vaut de découvrir bien des dessous de maisons et de maîtres.
Grâce à son franc-parler aux antipodes des récits nostalgiques de domestiques trop parfaits, ce truculent témoignage paru en 1968 valut la célébrité à Margaret Powell (1907-1984) et inspira plusieurs scénaristes, dont celui de la série Downton Abbey.

Lire la suite

Kick ass de Mark Millar et de John Romita

image.gif

Quatrième de couverture : 

Dave Lizewski est un adolescent classique. Ce n’est pas le garçon le plus athlétique de son lycée, ni le plus malin, ni le plus cool. Mais il a sa bande de copains, un père qui l’aime, et c’est un vrai passionné de comics de super-héros. Et à tel point que le petit monde de ses illustrés favoris commence à lui sembler bien plus intéressant que sa petite vie morose. Pourquoi étudier pendant des années pour ensuite faire un boulot qu’on déteste ? Pourquoi finir en vaincu du système ? Pourquoi ne pas plutôt aider les gens et faire un peu de bien en ce monde ? Voilà les questions que Bave Lizewski se pose jusqu’à ce qu’il prenne la décision qui change sa vie : enfiler un masque et un costume et devenir Kick-Ass, le premier « vrai » super-héros de la planète.
Au départ, rôder dans les ruelles et sur les toits lui suffit, mais ce jeune New-Yorkais ne s’est pas fait un costume de super-héros juste pour en avoir l’allure. Il veut faire la différence. Et rapidement, il se retrouve à engager le combat contre les criminels sur leur propre terrain, mettant sa vie en danger. Hélas pour Dave, il découvre rapidement pourquoi personne n’a jamais tenté de devenir un super-héros : les criminels de la ville sont plus que de taille à résister à Kick-Ass.
Dave Lizewski sait que ce qu’il fait est stupide, dangereux et potentiellement mortel, mais la popularité de Kick-Ass grandit depuis que des vidéos le concernant circulent sur le Net. Et puis, d’autres super-héros commencent à sortir du bois. Voilà, Bave est pris par le style de vie super-héroïque… malgré, ou peut-être à cause, du danger qui va avec. Parue entre 2008 et 2010 et composée de huit chapitres, Kick-Ass a remporté un succès comme on n’en voyait plus aux Etats-Unis depuis des années.
La série de Mark Millar et John Romita Jr a d’ailleurs été rapidement adaptée sur le grand écran par Matthew Vaughn, avec Aaron Johnson, Chloé Moretz, Nicolas Cage et Christopher Mintz-Plasse comme acteurs principaux. Cette production indépendante, traitant un sujet dont Hollywood raffole, a fait un carton au box-office. Kick-Ass est alors devenu un film-culte, une vision impitoyable et cynique des longs métrages du genre.

Lire la suite

10 jours dans un asile de Nellie Bly

image.gif

Quatrième de couverture : 

Engagée en 1887 au journal New York World du célèbre Joseph Pulitzer, Nellie Bly se voit confier une mission pour le moins singulière : se faire passer pour folle et intégrer un asile, le Blackwell’s Island Hopital à New York. Intrépide, courageuse et soucieuse de dénoncer les conditions de vie des laissées-pour-compte, elle accepte le défi et endosse le rôle. Elles reste dix jours dans l’établissement et en tire un brûlot. D’abord publié en feuilleton, ce reportage undercover met en lumière les conditions épouvantables d’internement des patientes ainsi que les méthodes criminelles du personnel. L’œuvre de Nellie Bly, jusqu’alors inédite en France, marque la journalisme dit « infiltré » et préfigure les luttes pour l’émancipation des femmes.

Lire la suite

Triste Amérique, le vrai visage des Etats-Unis de Michel Floquet

image

Quatrième de couverture : 

Il y a deux Amérique. Celle du mythe, de la liberté, de la musique, de la chance offerte à chacun. De la Silicon Valley, de Manhattan, de Google, de Facebook, de Wall Street et d’Hollywood. Et l’autre Amérique… Un pays qui consacre la moitié de son budget à l’armée, en perdant toutes ses guerres. Où un enfant sur quatre mange à la soupe populaire. Où l’on compte, proportionnellement, plus de prisonniers qu’en Chine ou en Corée du Nord.
Où des vieillards paralytiques purgent des peines de 150 ans. Où, chaque jour, plus de 30 personnes sont abattues par arme à feu. Où les études coûtent 40 000 dollars par an, induisant une reproduction sociale sans égale. Où l’impôt taxe les plus riches de 15 % et les plus modestes de 25 ou 30 %. Une démocratie dominée par deux partis qui dépenseront 7 milliards de dollars lors de l’élection de 2016 pour continuer à se partager le pouvoir.
C’est cette triste Amérique que dépeint Michel Floquet. Un pays qu’il a parcouru pendant cinq ans, saisi par son éloignement de l’Europe, son continent d’origine. Et l’on réalise qu’au XXIe siècle, les Etats-Unis ont dévoré l’Amérique tant admirée.

Lire la suite

Ripper Street, Saisons 1 & 2

image

Introduction :

Je connais Ripper Street depuis un petit moment déjà et j’en étais restée à la première saison, suite à la décision de la BBC de l’annuler, après la fin de la seconde. D’après ce que j’ai cru comprendre, Amazon a racheté les droits et a offert l’opportunité à son spectateur de prolonger le plaisir avec trois saisons de plus. Malheureusement, Ripper Street n’ira pas au delà de cinq saisons, la diffusion de la dernière étant prévue pour 2017, sur BBC One. Actuellement, le format de la série est de huit épisodes par saison, d’environ 58 minutes.

Résumé :

En 1888, l’inspecteur Reid (Matthew Macfadyen) dirige d’une main de fer la Division H, située dans la quartier malfamé de Whitechapel, dans l’East End de Londres. Il faut dire que quelques mois auparavant, son district a été le théâtre de scènes de crimes abominables commis par un certain Jack L’Eventreur. La ville était alors en effervescence et la police qui n’avait pas réussi à mettre la main sur le meurtrier, avait été humiliée et ses compétences remises en question. L’inspecteur Reid décide alors de réformer ses méthodes de travail en s’entourant des meilleurs : Bennett Drake (Jérôme Flynn) chargé de faire parler les prisonniers de manière musclée et Homer Jackson (Adam Rothenberg), un Américain aux origines obscures, mais dont les connaissances médicales vont s’avérer payantes.

Lire la suite

Billy Brouillard, le don de trouble vue de Guillaume Bianco

image.gif

Quatrième de couverture : 

Un livre éblouissant sur un petit garçon d’apparence ordinaire qui possède un drôle de don !

Je m’appelle Billy Brouillard
J’aime la solitude et la nuit, la pluie et la melancolie.
Mais la mort me fait peur.
Pourquoi m’a-t-elle pris Tarzan ?
Pourquoi m’a-t-elle pris mon chat ?
Qui est-elle exactement ?
Où nous emmène-t-elle le moment venu ?

Ce soir, je percerai son secret, ce soir je retrouverai Tarzan …

Je m’appelle Billy Brouillard …
J’ai un super pouvoir, une sorte de don …
Le don de trouble vue …

Lire la suite

Le Château des étoiles, T.2 d’Alex Alice

image.gif

Quatrième de couverture : 

Nos héros, qui ont échappé de justesse aux hommes de Bismarck en embarquant dans l’éthernef, voient le château s’éloigner sous leurs yeux au fil de leur montée dans le ciel. Les voici sur le point de prouver leur théorie, franchir le mur de l’éther et découvrir l’espace mystérieux et infini.Une avarie va faire de leur rêve le plus fou une réalité, les forçant à se poser sur la face cachée de la Lune.
Si le père de Séraphin fera tout pour les ramener vivants sur Terre, le Roi semble caresser d’autres espoirs tandis que Séraphin, lui, veut à en savoir plus sur la disparition de sa mère. La conquête de l’espace s’arrêtera-t-elle à ce premier vol ?

Lire la suite