Le paradoxe de Fermi de Jean-Pierre Boudine

IMG_1048

Quatrième de couverture : 

Dans son repaire situé quelque part à l’est de l’arc alpin, Robert Poinsot écrit. Il raconte la crise systémique dont il a été témoin : d’abord le salaire qui n’arrive pas, les gens qui retirent leurs économies, qui s’organisent pour trouver de quoi manger, puis qui doivent fuir la violence des grandes villes et éviter les pilleurs sur les principaux axes routiers. Robert se souvient de sa fuite à Beauvais, de son séjour dans une communauté humaniste des bords de la mer Baltique et des événements qui l’ont ramené plus au sud, dans les Alpes.
Quelque part dans le récit de sa difficile survie se trouve peut-être la solution au paradoxe de Fermi, à cette célèbre énigme scientifique : dans un univers aussi vaste que le nôtre, l’espèce humaine ne peut pas être la seule douée d’intelligence ; alors où sont les autres, où sont les traces radio de leur existence ? Jamais auparavant l’effondrement de notre civilisation ne fut décrit de façon plus réaliste.

Lire la suite

Publicités

Retour sur la Rentrée Littéraire 2017, à la librairie Décitre de Grenoble

IMG_1074

Coucou tout le monde,

comme promis, je vous fais un petit retour sur la Soirée Décitre qui a eu lieu jeudi dernier. C’est un évènement que j’attends toujours avec impatience et cette année, la soirée était particulièrement réussie! L’écrivain invité Julien Delmaire était quelqu’un de très sympathique et drôle. Il nous a lu deux passages de son nouveau roman Minuit Montmartre et je dois bien avouer que j’ai été séduite par son style littéraire très poétique.
J’apprécie aussi beaucoup cette librairie car elle fait la part belle aux Littératures de l’Imaginaire. En effet, non seulement deux à trois soirées par an leur sont consacrées mais elles trouvent aussi leur place à la Rentrée Littéraire avec une présentation assurée par Mathieu Betton.
La fin de la soirée a été également l’occasion d’en apprendre un peu plus sur le Mois de l’Imaginaire (qui fera l’objet d’évènements à la librairie en octobre) mais aussi sur les Grésimaginaires 2018, un salon littéraire qui se tiendra à Villard Bonnot, du 7 au 8 Avril prochain. Vous trouverez ci-dessous l’affiche : n’est-elle pas sublime?

IMG_1079.JPG

Lire la suite

Nous sommes tous féministes suivi de Les marieuses de Chimamanda Ngozi Adichie

9782070464586FS.gif

Quatrième de couverture :

« Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement. »

Lire la suite

Les villes invisibles d’Italo Calvino

IMG_1022

Quatrième de couverture : 

« Les villes comme les rêves sont faites de désirs et de peurs, même si le fil de leur discours est secret, leurs règles absurdes, leurs perspectives trompeuses ; et toute chose en cache une autre. – Moi, je n’ai ni désirs, ni peurs, déclara le Khan, et mes rêves sont composés soit par mon esprit soit par le hasard. – Les villes aussi se croient l’œuvre de l’esprit ou du hasard, mais ni l’un ni l’autre ne suffisent pour faire tenir debout leurs murs.
Tu ne jouis pas d’une ville à cause de ses sept ou soixante-dix-sept merveilles, mais de la réponse qu’elle apporte à l’une de tes questions. » A travers un dialogue imaginaire entre Marco Polo et l’empereur Kublai Khan, Italo Calvino nous offre un « dernier poème d’amour aux villes » et une subtile réflexion sur le langage, l’utopie et notre monde moderne.

Lire la suite

Soie d’Alessandro Baricco

CVT_Soie_3641.jpeg

Quatrième de couverture :

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des neufs sains. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c’est le choc de deux mondes, une histoire d’amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d’une voix, la sacralisation d’un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

Lire la suite