Qui a peur de la mort? de Nnedi Okorafor

7BD4A57D-C5AA-49F3-B0D1-B8B50E2C6520

Quatrième de couverture :

Dans une Afrique post-apocalyptique, la guerre continue de faire rage. Enfant du viol, rejetée par les siens du fait de sa peau et ses cheveux couleur de sable, Onyesonwu porte en elle autant de colère que d’espoir. Seule sa mère ne semble pas étonnée lorsqu’elle se met à développer les prémices d’une magie unique et puissante. Lors de l’un de ses voyages dans le monde des esprits, elle se rend compte qu’une terrible force cherche à lui nuire.
Pour en triompher, elle devra affronter son destin, sa nature, la tradition et comprendre enfin le nom que sa mère lui a donné : Qui a peur de la mort ?

Lire la suite

Publicités

Parme (30-31 Octobre 2018) : 1ère Partie

8B8EA8AA-CC71-42AE-9810-E124C0B493DD.jpeg
Place du Baptistère et du Duomo

Coucou tout le monde,

j’espère que vous allez bien! Durant les vacances de Toussaint, je me suis rendue chez ma belle-famille, du côté de Turin, en Italie. Et il se trouve que pour des raisons administratives, nous avons dû nous rendre aussi en Emilie-Romagne. Autant joindre l’utile à l’agréable, nous en avons donc profité pour visiter la ville de Parme pendant deux jours. J’ai vu de si jolies choses que je n’ai pas pu résister à l’envie de les partager avec vous!

4D926887-3F9F-40F9-B2B8-45DD62499FCE.png

Allez, c’est parti!

Lire la suite

Retour sur la Soirée de l’imaginaire à la librairie Décitre du 27 Octobre 2018

6B06526D-BF1B-4087-9D3B-F28A8D1397DA.jpeg

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé ce Mois de l’Imaginaire sous les meilleurs auspices. Quoi de mieux que deux soirées organisées par la Librairie Décitre de Grenoble pour célébrer cet évènement? La première avait lieu samedi 27 Octobre 2018, à 19h30 et a accueilli trois auteurs français :
– J’ai donc profité de cette soirée pour découvrir l’univers littéraire de Thomas Géha grâce à des Des sorciers et des hommes qui a été un véritable coup de coeur. Evidemment, j’étais tellement absorbée par l’idée d’aller à cette soirée que j’en ai oublié le dit-opus… Oups… Qu’à cela ne tienne! Je lui ai fait dédicacer deux autres de ses anciens romans, le diptyque Sabre de sang, publié en 2014!
– Pour Lionel Davoust, je l’avais déjà rencontré l’année dernière pour son roman Port d’Ames et j’en ai profité pour lui prendre un autre ouvrage dans le même univers, La route de la conquête, sorti en 2014 également.
– Et enfin, j’ai un peu oublié Clément Bouhélier en raison d’une PAL bien chargée mais si vous voulez vous faire une petite idée de ses romans, sachez que mes amis blogonautes ont adoré son univers : Le Bibliocosme avec Boudicca, Book en stock avec l’avis de Dup et de Phooka ainsi que Celindanae du Pays des Caves Troll.

Allez, c’est parti pour le compte-rendu!

Lire la suite

L’oiseau captif de Jasmin Darznik

4730E116-3E48-4247-85BB-4B14F6BCEF16

Quatrième de couverture : 

Forough Farrokhzad a grandi à Téhéran dans les années 1930, au sein d’une famille de sept enfants. Dans la maison règne une discipline de fer, et les enfants n’appellent pas leur père « papa », mais « Colonel ». Très tôt, Forough manifeste un vif intérêt pour la poésie persane et dévore les recueils que ses frères étudient, eux qui ont la chance d’aller à l’école. A l’âge de seize ans, Forough épouse son amour de jeunesse, Parviz, sur décision de son père qui tient à éviter un scandale.
Mais alors que beaucoup de jeunes filles n’ont pas la chance de choisir leur mari, Forough ne tarde pas à déchanter : l’homme qu’elle a épousé n’est pas exactement celui qu’elle imaginait. Alors elle se remet à écrire et entre ses vers se devine quelqu’un qui ne fait pas semblant de vivre. Une femme, une vraie. Et même une poétesse. Une qui, sans même s’en rendre compte, va révolutionner la scène littéraire iranienne en écrivant sur le sentiment amoureux, le désir et l’amour charnel, des thèmes traditionnels de la poésie persane, mais qui, venant d’une femme, vont provoquer un séisme sans précédent dans la société iranienne et vaudront à Forough Farrokhzad une réputation sulfureuse.

Lire la suite

Des sorciers et des hommes de Thomas Géha

68212D5C-CB15-41B8-8BED-3E286C189B2D

Quatrième de couverture :

Sur la grande île de Colme, quand on sait mettre toute morale de côté, la vie offre de nombreuses opportunités. Boire, voler, rudoyer ou tuer, tel est le quotidien de Hent Guer, un guerrier redoutable, et de Pic Caram, un sorcier aux rubans. Tous deux écument routes et cités à la recherche de proies faciles. Toutefois, leurs plans se trouvent contrariés lorsqu’un matin de gueule de bois, Hent constate, impuissant, la disparition de Pic.
Sur la grande île de Colme comme ailleurs, les talents d’un sorcier aux rubans attirent bien des convoitises ! Pour le mercenaire, pas question d’abandonner son partenaire de crime : spolier son prochain est beaucoup plus drôle avec l’aide d’un sorcier à la morale légère. Voici donc le récit des aventures de Hent Guer et Pic Caram, et les mésaventures de ceux qui ont la malchance de croiser leur route !

Lire la suite

Concours : Mois de l’Imaginaire 2018

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien! Il ne vous reste plus que quelques jours pour participer au Concours! Pour rappel, il finira le 25 Octobre 2018, à minuit! Et pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous livre quelques petites photos du résultat « presque » final! Je vous expliquerai le pourquoi du comment plus tard! Mais, sachez que je me suis bien amusée!

Bonne chance à tous et bon weekend!

La Bibliothèque d'Aelinel

57C094F5-7448-4F24-99DA-87505B862DF8

Coucou tout le monde,

J’espère que vous allez bien en ce bel automne ! Et qui dit mois d’octobre, dit aussi mois de l’Imaginaire. Comme l’année dernière, c’est l’occasion d’organiser un petit concours. Mais, cette fois, il sera un peu particulier car il n’y aura pas de livres à gagner.  Rassurez-vous, on reste tout de même dans le thème de l’Imaginaire car ce concours sera dédié au dragon, ou plutôt à sa progéniture !

Allez, je vous explique tout en détail !

Voir l’article original 378 mots de plus