Le voisin de Tatiana de Rosnay

 

le-voisin-tatiana-de-rosnay

 

Quatrième de couverture :

Un mari souvent absent. Un métier qui ne l’épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l’attend dans le charmant appartement où elle vient d’emménager ? À l’étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l’épaisseur d’un plancher la sépare désormais de son pire ennemi… Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité ? Grâce à un scénario implacable, Tatiana de Rosnay installe une tension psychologique extrême. Situant le danger à notre porte, elle réveille nos terreurs intimes.

Editeur : Livre de poche

Nombre de pages : 288

Prix : 6.60€

Mon Avis : 

Cher voisin :
– Toi qui aimes claquer ta porte pour signifier à toute la montée que tu es rentré dans ton Home Sweet Home.
– Toi qui cavales dans les escaliers, sans retenue, pour nous démontrer que tu peux avoir la démarche légère d’un éléphant.
– Toi, fin mélomane, qui aimes écouter de la musique à grand renfort de décibels afin de la partager avec tes voisins.
– Toi qui invites sans retenue tes amis bruyants, même en semaine, pour nous montrer à quel point tu possèdes une vie sociale.
– Enfin, toi mon voisin qui a consciencieusement déposé les déjections de ton chat devant ma porte de garage pour me prouver ta nature ailurophile.

Cher voisin, ce livre est pour toi! Car en lisant le récit de Colombe Barou, tu te découvriras peut-être un don d’empathie? Non, vraiment, tu ne le regretteras pas : l’écriture est fluide, le scénario haletant voire à un certain moment, oppressant. C’est un livre dont tu tourneras les pages avec fébrilité. Tu découvriras le changement de personnalité de cette mère de famille si tranquille, si sage et si polie. Tu verras la façon admirable avec laquelle l’auteure arrive à décrire avec tant de soin et de réalisme les différents passages psychologiques par lesquels passent son héroïne : la curiosité, l’attente, le stress, la peur, la colère, la souffrance, et surtout l’envie de vengeance! Mouah ah ah! (Rire démoniaque!)

Cher voisin, résisterais-je à l’envie irrépressible de le déposer dans ta boîte aux lettres?

Note 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s