Palmyre, l’irremplaçable trésor de Paul Veyne

 

IMG_0199

Quatrième de couverture :

« Ayant eu pour métier l’étude de l’Antiquité gréco-romaine, je n’ai cessé de rencontrer Palmyre sur mon chemin professionnel. Avec la destruction de Palmyre par l’organisation terroriste Daech, tout un pan de notre culture et mon sujet d’étude viennent brutalement de voler en éclats. Malgré mon âge avancé, c’était mon devoir d’ancien professeur et d’être humain de dire ma stupéfaction devant ce saccage incompréhensible et d’esquisser un portrait de ce que fut la splendeur de Palmyre qu’on ne peut plus désormais connaître qu’à travers les livres. »

C’est cette histoire de la « Venise du désert » que nous peint Paul Veyne ; avec lui, nous découvrons cet immense vestige d’un monde aboli.

Éditeur : Points Histoire

Nombre de pages : 160

Prix : 7,30€

Ne vouloir connaître qu’une seule culture, la sienne, c’est se condamner à vivre sous un éteignoir. (P.143)

Mon Avis : 

Lorsque j’étais étudiante, je m’étais faite la promesse de découvrir les sites antiques qui m’avaient tant fait rêver : Rome et Pompéi en Italie, Ephèse en Turquie, Timgad en Algérie, Lepcis Magna en Libye, Baalbek au Liban, Pétra en Jordanie et Palmyre en Syrie. Aujourd’hui, ces cinq derniers pays font partie de la liste des pays à risque, définie par le site du Ministère des Affaires Étrangères. Sur cette liste de sites antiques, quatre sont désormais difficiles d’accès et un a été sérieusement endommagé par les Islamistes, l’année dernière : Palmyre.

Après la destruction de plusieurs monuments représentatifs de la ville (les temples de Baalshamin ou celui de Baal, l’arc triomphal qui introduisait la colonnade ou même le lion d’Athéna) et d’exactions commises (exécution de personnes dans le théâtre antique, décapitation du Directeur générale des Antiquités de Palmyre, Khaled Al-Asaad) Paul Veyne, grand spécialiste d’Histoire Romaine, a écrit cet essai. Il s’agit d’un petit documentaire à destination du grand public dans lequel le fameux historien souhaite démontrer à quel point la perte de ce joyau s’avère irremplaçable pour l’Humanité.

Destruction du temple de Baal : Avant/Après

IMG_0202

Destruction de l’Arc triomphal : Avant/Après

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si cet essai de vulgarisation part d’une excellente intention et est très intéressant, il est néanmoins difficile de savoir à qui il est vraiment adressé. En effet, un étudiant en Histoire n’y trouvera pas vraiment son compte : tout juste lui servira-t’il pour l’introduction de son exposé afin de poser les bases. Il devra ensuite se tourner vers d’autres ouvrages plus spécialisés pour pousser son étude. Beaucoup de personnes ont découvert aussi l’existence de ce site exceptionnel lors des destructions, l’année dernière. Cet essai peut-il donc leur être adressé? Oui, à condition qu’elles aient déjà quelques notions en Histoire Antique. En effet, l’essai ne contient ni carte pour situer le site de Palmyre, en Syrie, ni plan urbanistique de la ville antique. Certes, je l’ai étudié, il y a dix ans mais j’avoue que mes souvenirs étaient un peu rouillés me rappelant vaguement la morphologie urbaine de Palmyre. De plus, l’organisation des chapitres peut paraître un peu brouillonne, ne suivant pas spécifiquement un ordre chronologique. Enfin, l’emploi de termes spécialisés ne facilitera pas non plus l’accès à des personnes complètement néophytes.

Plan urbain de Palmyre

IMG_0206

En conclusion, Palmyre, l’irremplaçable trésor est un essai intéressant qui m’a permis de renouer avec mes vieux souvenirs. Il aura également le mérite de faire prendre conscience au plus grand nombre de la perte de ce joyau antique. Et pour cette raison, j’invite le plus grand nombre à le découvrir surtout que sa parution en livre de poche a permis de faire baisser le coût d’acquisition.

Note 3,5/5

 

Publicités

10 réflexions sur “Palmyre, l’irremplaçable trésor de Paul Veyne

  1. Je souscris à la critique, ayant parcouru l’ouvrage, je l’ai trouvé « désorganisé » et manquant sérieusement de plans. L’ouvrage, à mon sens, aura pour intérêt principal d’être un plaidoyer-souvenir intéressant dans le contexte conflictuel syrien.

    J'aime

  2. Les ouvrages d’histoire bien faits ne court pas les rues, beaucoup ont une plume rude à lire, même pour des recherches et pour d’autres, il manque des informations comme des cartes ici. C’est dommage…. Mais je pense que les ouvrages en français sur Palmyre, il ne doit pas y en avoir beaucoup donc ça doit être quand même très intéressant à lire.
    Si j’ai l’occasion, je le mettrais dans ma PAL (mais y’a beaucoup d’autres sujets historiques qui m’interessent avant, en ce moment je suis dans la mythologie celte et nordique ^^)

    J'aime

      1. Si le livre croise mon chemin, il rejoindra ma PAL alors 😉 Tu dois drôlement t’y connaître alors !! Pour le moment je n’ai que des notions mais je me régale d’approfondir ces connaissances 🙂

        J'aime

      2. Ben en fait, je me suis retrouvée tellement idiote quand j’ai regardé les deux films Thor! Moi qui croyais que le bifrost était une revue littéraire et non un pont reliant les mondes nordiques, que j’ai tout de suite cherché des livres de mythologie nordique pour tenter de combler mes lacunes!

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s