Petit – Les ogres-dieux T.1, de Hubert et de Bertrand Gatignol

IMG_0335

Quatrième de couverture : 

Toute l’histoire d’une famille et de ses membres nous est contée à travers de celle de Petit, né à peine plus grand qu’un humain. Héritage, coutumes, tiraillements… Un superbe récit gothique autour du déterminisme familial.

Editeur : Éditions Soleil

Nombre de pages : 174

Prix : 26,00€

Mon Avis :

Lorsque je trainais dans les rayons d’une de mes bibliothèques habituelles et que je suis tombée sur ce livre, deux mots du synopsis ont pesé pour son emprunt immédiat : « gothique » et « déterminisme familial ». Puis, quand j’ai commencé à feuilleter les pages : les dessins en noir et blanc et la mise en page dorée/NB ont achevé de me convaincre!

IMG_0337

Petit est l’histoire d’un jeune garçon, rejeté à la naissance par les siens, des ogres avides de chair humaine, à cause de sa petite taille qui l’apparentait trop aux êtres humains. Sa mère, la Reine Emione, le sauve in extremis de l’appétit de ses stupides frères gloutons et de la colère de son mari, le Roi Gabaal. Elle confie alors Petit à sa tante Desdée, une ogresse géante philanthrope, qui l’élève loin des regards.

IMG_0338

Ce qui fait l’originalité de l’ouvrage Petit, c’est l’alternance entre les parties en bande dessinée qui nous plonge au cœur de l’histoire et les parties contées avec du texte et une mise en forme très soignée. Cette dernière relate ainsi les biographies des membres les plus éminents de la famille dégénérescente des ogres-dieux. Tout en s’insérant parfaitement dans la bande dessinée, cette partie contée a aussi pour avantage d’éclairer les zones d’ombre sur l’origine de la famille des ogres ou de compléter les connaissances sur les personnages déjà existants ou la trame du récit. Le tout donne un ouvrage harmonieux et dynamique.

IMG_0339

Néanmoins, Petit est aussi un conte pour adulte car il comporte son lot de scènes violente, âpre et cruelle (il s’agit tout de même d’ogres élevant des humains pour les manger!). Il convient donc de ne pas laisser cet ouvrage à la portée des âmes les plus sensibles.  Pour ma part, cela ne m’a pas vraiment dérangé car j’avais le sentiment de sortir des sentiers battus du « politiquement correct » et j’ai tout simplement adoré!

J’ai vu qu’un second tome Demi-sang était également sorti au mois de juin 2016 sur un des personnages présents dans le tome 1, Yuri. Je trouve qu’il s’agit d’une bonne idée car j’avais envie d’en savoir plus sur ce personnage si controversé et j’avais le sentiment d’être un peu restée sur ma faim.

Note 4/5

Publicités

6 réflexions sur “Petit – Les ogres-dieux T.1, de Hubert et de Bertrand Gatignol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s