Billy Brouillard, le don de trouble vue de Guillaume Bianco

IMG_0398

Quatrième de couverture : 

Un livre éblouissant sur un petit garçon d’apparence ordinaire qui possède un drôle de don !

Je m’appelle Billy Brouillard
J’aime la solitude et la nuit, la pluie et la melancolie.
Mais la mort me fait peur.
Pourquoi m’a-t-elle pris Tarzan ?
Pourquoi m’a-t-elle pris mon chat ?
Qui est-elle exactement ?
Où nous emmène-t-elle le moment venu ?

Ce soir, je percerai son secret, ce soir je retrouverai Tarzan …

Je m’appelle Billy Brouillard …
J’ai un super pouvoir, une sorte de don …
Le don de trouble vue …

Editeur : Éditions Soleil – Métamorphose

Nombre de pages : 143

Prix : 22,95€

Mon Avis : 

Ce livre est un OVNI et j’ai bien eu du mal à me faire une opinion dessus. J’ai trouvé cet ouvrage dans une de mes bibliothèques habituelles, au rayon jeunesse. Ce ne sont pas vraiment les dessins qui m’ont attiré au premier regard mais la présentation qui faisait très encyclopédie ou livre de curiosité façon XIXème siècle. j’ai trouvé cela plutôt original. En revanche, dès que j’ai amorcé ma lecture, je l’ai trouvé inclassable. En effet, je le pense trop morbide pour le rayon jeunesse mais trop enfantin pour le rayon adulte.

Billy Brouillard est un jeune garçon de sept ans, à l’imagination débordante et parfois morbide, pas toujours très gentil avec sa soeur ou son chat Tarzan. Mais, dès qu’il retrouve sans vie ce dernier dans son jardin, Billy s’interroge sur la mort. La nuit, il décide de partir à la recherche de l’esprit de son chat et fait de nombreuses rencontres fantomatiques.

Billy : « J’suis pas méchant, j’ai du caractère… Nuance. »

L’ouvrage est très éclectique dans sa composition : extraits de journaux fictifs (Gazette du Bizarre), contes, lettres, poèmes, bestiaires, miscellanées, etc… ce qui renforce son originalité. En revanche, je serai plus circonspecte sur le contenu. Billy Brouillard est tout de même un garçon très perturbé et en tant que parent, je m’inquièterais de son état. J’ai trouvé certains contes très morbides, voire un peu borderline pour un livre classé en jeunesse.

IMG_0399L’univers de Billy Brouillard est donc peuplé de monstres mais aussi de fantômes, de créatures surnaturelles comme les vampires, d’assassins ou de suicidé. J’ai pu lire que certains avaient comparé cet univers à Tim Burton. Certes, on retrouve le côté glauque du cinéaste mais pas vraiment la distance ou le côté burlesque qui permettent de désacraliser la Mort. Je dois donc bien avouer que ce livre m’a mise mal à l’aise plusieurs fois alors que j’ai l’habitude de lectures dans ce genre d’univers. Il est possible que cette gêne trouve aussi son origine dans le jeune âge du protagoniste principal.

IMG_0400

En conclusion, j’ai davantage apprécié cet ouvrage pour sa présentation originale très XIXème siècle que pour le contenu. Surtout ne vous laisser pas tromper par son aspect et l’âge du protagoniste, pour ma part, il ne convient pas à un lectorat jeunesse (plutôt à partir de 12-14 ans). J’ai vu qu’il y avait deux autres tomes sortis, très honnêtement, s’ils sont dans la même veine, je ne tenterai pas.

Note 3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s