Rigante, T.3 de David Gemmell

Quatrième de couverture :

Huit cents ans ont passé depuis que le roi Connavar des Rigantes et son fils bâtard, Bane, ont défait l’armée de la cité de Roc. A présent, les Rigantes ont perdu leur liberté et leur culture, face à l’envahisseur varlishe, pour lesquelles tant des leurs avaient sacrifié leur vie. Ils vivent dans la crainte, en peuple conquis. Il ne subsiste qu’une femme qui suit les anciennes voies de la tradition, l’Étrange du Bois de l’Arbre à Souhaits, et elle seule connaît la nature du mal qui sera bientôt libéré.
Pourtant, selon elle, l’espoir repose sur deux hommes: un guerrier aux allures de géant, descendant des Rigantes, hanté par son échec à sauver son meilleur ami ; et un jeune dont les talents meurtriers lui vaudront la rancune des brutaux Varlishes. L’un des deux deviendra le Cour de Corbeau, un chef hors-la-loi dont les exploits inspireront les Rigantes. L’autre devra forger une légende… et allumer les feux de la révolte !

Editeur : Bragelonne (Intégral des tomes 3 et 4)

Nombre de pages : 754

Prix : 25€

Mon Avis : 

Vous vous en êtes peut-être rendu compte mais je n’ai pas été vraiment prolifique ce mois-ci. Trois semaines que je n’avais posté une seule chronique sur ce blog. De mémoire depuis sa création, cela ne m’était pas encore arrivé. Et pour cause, j’ai beaucoup moins le temps d’écrire et de lire en ce moment. Preuve en est, je n’ai lu qu’un seul roman en ce mois d’avril et il s’agit du troisième tome de Rigante de David Gemmell qui, comme à son habitude, s’est révélé (encore) être un coup de coeur!

Le tome 3 de Rigante peut se lire indépendamment des deux premiers car il se déroule huit cent ans plus tard. Dire qu’il fait complètement table rase serait un peu exagéré : un ou deux fils rouges ténus se raccrochent, en effet, au premier diptyque (Tome 1 et Tome 2). Les Rigantes ont été défaits et vivent désormais sous la houlette des Varlishes qui leur ont imposé des lois discriminatoires : interdiction de porter une arme, de monter à cheval, de détenir un commerce et même le mariage mixte Rigante/Varlishe. Mais, la colère commence à gronder devant l’injustice. Si certains détournent la loi avec finesse, comme Maev Ring, une femme d’affaire redoutable, d’autres comme son neveu, Kaelis, ne tardent pas à user de la force et à prendre les armes…

Je ne vais pas prendre de détour, l’opération sera simple :

Quatre livres lus de Gemmell = Quatre coups de coeur!

Pour ceux qui n’ont jamais lu cet auteur britannique, une seule question me vient : mais qu’attendez-vous? Un argumentaire? Pas de problème!

Comme dans les tomes précédents, Gemmell possédait un don pour rendre ses personnages très attachants. Si les principaux sont particulièrement bien ciselés et leur psychologie développée, les secondaires ne sont pas en reste. Les anecdotes sur leur passé, leur petite manie, les évènements qu’ils vivent sont autant de moyens pour l’auteur de les rendre humains et développer chez son lecteur, une certaine empathie. Assurément, les personnages sont la force de Gemmell et dès qu’un seul disparaît, on ne peut s’empêcher d’avoir le coeur serré.

L’autre point fort de l’auteur est son style littéraire particulièrement fluide (ou du moins, bien traduit). Les pages défilent et le roman passe à toutes vitesse : aucun temps mort, ni lassitude. L’intrigue est également très enlevée et les èvènements s’enchaînent et s’imbriquent comme les pièces d’un puzzle.

Enfin, pour le développement de son univers, Gemmell s’inspire bien souvent de notre Histoire. Si les deux premiers tomes de Rigante s’inscrivaient dans notre Antiquité avec l’invasion des Romains en Grande Bretagne, difficile de ne pas voir dans ce troisième, la résistance des Écossais (Rigantes) face aux Anglais (Varlishes). Une résistance qui a suscité, en Ecosse, l’émergence de grandes figures héroïques telles que William Wallace, au XIIIème siècle ou Rob Roy, au XVIIIème, parangons de Kaelis Ring, dans le roman. Mais si l’auteur s’était inspiré de notre réalité, il possédait suffisamment de maîtrise pour s’en détacher subtilement et développer à son tour, un univers qui lui était propre.

En conclusion, j’espère vous avoir suffisamment convaincu (si ce n’est pas déjà fait!) pour franchir, un jour, le pas et vous engouffrer dans l’univers si sémillant de Gemmell. Je remercie AlfaricRelax67 et Tattooa pour l’initiative de cette lecture commune et je vous donne rendez-vous pour le quatrième et dernier tome de Rigante, très prochainement!

Note 5/5♥

Publicités

10 réflexions sur “Rigante, T.3 de David Gemmell

  1. Je n’arrête pas de le dire, tu es témoin : Gemmell est des plus grands auteurs de SFFF du 20ème siècle. Ses personnages crèvent la page tant ils sont vivants et tant leur sort touche la lectrice ou le lecteur, sa plume est inégalable via la fluidité de lecture et l’immersion générées, et tout ça avec un naturel (pas d’effets de manche) et une simplicité (le vocabulaire est accessible à tout le monde) admirables.

    J’ai lu les deux premiers tomes du cycle, il faudra que je lise ce tome 3, qui est pour moi un des précurseurs de la Flintlock.

    Merci beaucoup pour ta critique ! (et au fait, je ne te promets rien, mais il y a des chances qu’un certain colis parte demain 😉 ).

    Aimé par 2 people

    1. Merci beaucoup Apophis! J’ai effectivement hésité à utiliser le terme de Flintlock car je ne savais pas trop si ce roman en était. Merci pour le colis! C’est trop gentil! Du coup, ça va mieux?

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s