Le regard de Ken Liu

961522DA-436B-4D8D-9C8A-8FC5AC840D1E

Quatrième de couverture : 

Dans son registre, celui de l’investigation, Ruth Law est la meilleure. D’abord parce qu’elle est une femme, et que dans ce genre de boulot, on se méfie peu des femmes. Parce qu’elle ne lâche rien, non plus, ne laisse aucune place au hasard. Enfin, parce qu’elle est augmentée. De manière extrême et totalement illégale. Et tant pis pour sa santé, dont elle se moque dans les grandes largeurs, condamnée qu’elle est à se faire manipuler par son Régulateur, ce truc en elle qui gère l’ensemble de ses émotions, filtre ce qu’elle éprouve, lui assure des idées claires en toutes circonstances.
Et surtout lui évite de trop penser. A son ancienne vie… Celle d’avant le drame… Et quand la mère d’une jeune femme massacrée, énucléée, la contacte afin de relancer une enquête au point mort, Ruth sent confusément que c’est peut-être là l’occasion de tout remettre à plat. Repartir à zéro. Mais il faudra pour cela payer le prix. Le prix de la vérité libérée de tout filtre, tout artifice. Tout regard…

Editeur : Le Bélial, Collection « Heure-Lumière »

Nombre de pages : 112

Prix : 8,90€

Date de publication : 15 Juin 2017

Mon Avis :

J’ai profité de l’offre du Bélial : pour deux livres achetés dans la Collection Heure-lumière, un Hors série est offert du 6 septembre au 31 octobre 2018). Du coup, ce n’est pas deux mais quatre livres que j’ai achetés! En ce qui concerne Le Regard, je connaissais déjà l’auteur Ken Liu car je l’avais découvert non seulement avec un autre titre dans la collection Heure-Lumière (pour lequel j’avais eu un énorme coup de coeur) L’homme qui mit fin à l’histoire mais aussi pour son recueil de nouvelles, La ménagerie de papier.

Dans un futur proche et dans une ville nord-américaine, Ruth Law, un ancien policier, s’est mise à son compte en tant que détective privée. Mais, depuis le drame qui a bouleversé sa vie, elle ne peut plus se passer de son Régulateur. Il s’agit d’une nouvelle technologie révolutionnaire capable de filtrer ses émotions afin qu’elle puisse garder les idées claires en toute circonstance. Et elle en aura bien besoin dans le cadre de sa prochaine affaire. En effet, Sarah Ding la charge d’enquêter sur la mort de sa fille, une call– girl, retrouvée morte dans son appartement, énuclée. La mère de la victime n’est pas convaincue par la version des policiers : selon elle, sa fille n’aurait pas été tuée par le gang des Chinois…

Ken Liu se sert d’une enquête policière comme prétexte pour aborder le thème très à la mode en ce moment, celui du transhumanisme. Dans ce futur proche, les performances du corps humain sont améliorées grâce à la technologie. Mais, cette dernière est fortement contrôlée et soumise à des règles très strictes. Aussi, Ruth est-elle obligée de passer par des recours illégaux afin de pousser au maximum ses capacités physiques grâce à son squelette bionique. Elle ne ressent plus ni douleur, ni fatigue ; au contraire, elle se retrouve dotée d’une force et d’une énergie hors du commun. Quant à son Régulateur qui lui permet d’annihiler ses émotions, elle était autorisée à l’enclencher quelques heures seulement lorsqu’elle était policier. Mais depuis le drame qui a bouleversé sa vie, elle le garde allumer toute la journée excepté une heure pendant laquelle sa peine, sa souffrance et son chagrin reviennent la hanter de manière décuplée. Cette réflexion sur le transhumanisme nous amène également à nous questionner sur le deuil et la façon de le gérer : ne serait-ce pas en ressentant cette souffrance qu’il serait possible de la surmonter et de passer à autre chose? Ne seraient-ce pas ces mêmes émotions également qui feraient de nous des êtres humains?

Avec Le Regard, Ken Liu nous livre un récit extrêmement bien maîtrisée, prenant et percutant. Adoptant le genre du roman choral, la novella se veut également dynamique. Bref, encore une très belle réussite de la part de Ken Liu dont je ne peux que vous conseiller la lecture.

Autres avis : Albédo, ApophisCelindanaeL’ours inculte

Publicités

10 réflexions sur “Le regard de Ken Liu

  1. On la pris aussi dans le cadre de la même opération ^^ Je n’ai pas encore pris le temps de le lire mais ça ne saurait tarder. En tout cas ta chronique donne envie !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s