La part des ombres, T.2 de Gabriel Katz

3D9CE882-0070-4FDD-B41E-458F40055AB1

Quatrième de couverture : 

Dans le royaume de Goranie déchiré par l’occupation, la nasse se resserre autour de la rébellion naissante. Sous la poigne du redoutable chef de guerre Akhen Mekhnet, les Traceurs sont en chasse, et la fragile résistance menée par celui qu’on appelle le Fantôme semble vivre ses dernières heures. Mais rien n’est encore joué. La lutte se poursuit sur tous les fronts, par le sang, la diplomatie ou la trahison, de forêts en marécages, de chaumières en palais…
Pourquoi la princesse Miljena, après avoir échappé à un mariage forcé, est-elle retournée d’elle-même épouser une brute sanguinaire ? Où se trouve le dernier témoin du massacre qui a donné naissance à la révolte ? Dans un jeu de miroirs et de faux semblants, le roi, le gouverneur et les grandes figures de cette guerre civile s’affrontent pour le contrôle du pays. Ce deuxième et dernier volet de La Part des ombres mènera Olen, Kaelyn et Desmeon jusqu’aux montagnes interdites de la Trace, ce royaume inconnu, tribal et sauvage, où les villes culminent au-dessus des nuages.
C’est là que se jouera la dernière manche de ce vaste jeu de dupes…

Editeur : Scrinéo

Nombre de pages : 276

Prix : 20,00€

Date de parution : 12 Avril 2018

Mon Avis : 

Cela faisait un petit moment que j’attendais la suite de La part des ombres mais de petits contretemps ont repoussé de quelques mois la sortie de ce dernier opus. Alors, vous n’imaginez pas quelle chance j’ai pu avoir de ressortir des Grésimaginaires avec le précieux sésame! Je me sentais un peu comme Gollum avec son anneau! My preciouuuuuuuuus!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nos trois compagnons Desmeon, gladiateur surdoué, Olen, séducteur invétéré mais non moins combattant et Kaelyn, Maîtresse de guerre sont devenus mercenaires pour le compte des Ombres, rebelles au Royaume de Goranie. En effet, la Révolte menée par un mystérieux Fantôme, gronde depuis que les terribles Traceurs, venus du Nord imposent leur loi et font régner la Terreur. Face à eux, les Rebelles ne sont que des paysans sans expérience militaire et sans véritable organisation. Nos trois amis vont alors devoir mobiliser toutes leurs ressources pour rééquilibrer la partie mais c’est loin d’être gagné!

J’avoue avoir eu beaucoup de mal à me replonger dans le récit et je n’ai véritablement réussi à le faire qu’au bout d’une centaine de pages. En cause? J’ai lu le premier tome, il y a près d’un an et demi et j’ai eu un peu de mal à resituer les évènements, la géographie et quelques personnages. J’avais relu ma chronique et le synopsis de l’époque mais visiblement cela n’a pas suffi. Et le second bémol est dû à de nombreuses coquilles qui émaillent le texte : certains mots manquent parfois et d’autres sont coupés de façon étrange comme « encour-agea » (p. 69) lors d’un retour à la ligne. D’après ce que j’ai cru comprendre, les éditions Scrinéo ont eu un souci avec leur imprimeur habituel et ont dû vite trouver une solution alternative pour la publication de ce second tome. Ceci explique donc cela.

Une fois, cette impression de départ dépassée, je n’ai pas boudé mon plaisir. Si Desméon, Olen et Kaelyn n’avaient pas été mes personnages préférés dans les autres sagas de Katz, force est de constater que je les ai trouvés beaucoup plus sympathiques dans La part des ombres.
– Desméon dans Aeternia m’avait exaspéré avec son humour à deux balles mais là, je l’ai trouvé plutôt drôle dans son irrévérence. C ‘est un homme qui n’a pas froid aux yeux.
– Olen avec son côté infidèle et « je couche avec toutes les filles mignonnes que je croise » me faisait lever les yeux au ciel dans la trilogie du puits des mémoires. Mais, le fait qu’il n’obtienne pas toujours ce qu’il veut dans La part des ombres le fait réfléchir et évoluer, ce qui le rend d’autant plus touchant.
– Kaelyn dans la La maîtresse de guerre ne manquait pas de personnalité mais je la trouvais trop « soumise » à son Maître d’armes. Dans La part des ombres, c’est elle qui mène les hommes et ce côté féministe ne m’a pas du tout déplu, bien au contraire!

En ce qui concerne l’intrigue, c’est du pur « Katz » si je puis m’exprimer ainsi : efficace, fluide, bourrée de rebondissements et de révélations. La fin est très surprenante mais si on y réfléchit, le diptyque ne pouvait que s’achever ainsi pour rester crédible.

En conclusion, j’ai trouvé ce second tome un peu en dessous du premier mais il faut chercher la cause dans le laps de temps écoulé entre mes deux lectures. Pour cette raison, je conseille de lire les deux tomes l’un à la suite de l’autre et surtout après avoir lu les sagas précédentes sinon, vous risquez de vous auto-spoiler! En revanche, les personnages attachants, l’intrigue fluide et efficace en font un roman très plaisant à lire.

Publicités

14 réflexions sur “La part des ombres, T.2 de Gabriel Katz

  1. Je t’avoue que je suis un peu dans le même cas que toi et c’est pour ça que je ne l’ai pas encore acheté. Je ne me rappelle presque rien du premier et j’ai peur de passer à côté en le lisant de suite, d’un autre côté je ne suis pas sure d’avoir le temps de relire le premier.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas encore mis le nez dans cette série mais elle me tente bien (il me reste à finir la trilogie du Puits des mémoires ^^) Merci pour ta critique, ça donne bien envie ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s